Dialogues en humanité

Logo des Dialogues en humanité

Les 1, 2 et 3 juillet 2016 au Parc de la Tête d'Or à LYON

Pour réussir le 21ème siècle...

...Citoyens du peuple de la terre devenons des artistes en humanité!

Les Dialogues en humanité, forum mondial sur la question humaine, vous invitent pour leur prochain événement à Lyon!

Voir le programme 2015

Dialogues/dialogues_en_humanite_2014.jpg

Un événement-mouvement convivial sur la question humaine

Contrairement à toutes les autres questions,
la question humaine ne dispose d’aucun expert !

Elle est l’affaire de tous et de chacun, une affaire
d’expérience de vie, de sensibilité, de conscience.

Au coeur de Lyon, ville humaniste, les Dialogues en humanité, du 3 au 5 juillet 2015, proposent de s’interroger de façon constructive et ouverte sur les liens entre l’humain, le bien vivre, l'écologie, la citoyenneté active, une autre façon d'échanger, l'engagement des jeunes, ou encore l’art sous toutes ses formes…

De 11h à 22h, sous les arbres à palabre du Parc de la Tête d’Or de Lyon, dans une atmosphère internationale et conviviale, les Dialogues en humanité proposent des activités dont le fil rouge est la rencontre, le dialogue, le ressenti et le "faire ensemble".

Chacun pourra ainsi rencontrer et échanger avec d’autres citoyens du monde, connus ou inconnus :
scientifiques, artistes, philosophes, entrepreneurs, acteurs politiques et associatifs, sages du monde comme de nos cités, tous les citoyens-passeurs d’humanité, témoins de vie, dans une ambiance décontractée et festive.

Et parce que l’humain ne se résume pas à la parole et à la réflexion, ces trois jours se vivront en musique, spectacles, repas partagé...

Les principes 
Règle n°1
: simplicité
Règle n°2 : liberté de propos
Règle n°3 : écoute bienveillante et respect
Règle n°4 : égalité de tous devant la question humaine

Ateliers

Pour qui ?
Les Dialogues s’adressent à tous sans exception:
enfants, adultes, parents, artistes, militants associatifs, chefs d’entreprises, citoyens du monde...
L’accès est gratuit et sans inscription.

Quand ?
Les 3, 4, 5 juillet 2015, de 11h à 22h.

Où ?
Au Parc de la Tête d’Or (Lyon 6ème), entre la Porte des Enfants du Rhône et la Roseraie, dans l’herbe, sous les arbres...
Comme un hommage à l’Afrique, berceau de l’humanité, et à ses arbres à palabres !
Et en cas d’intempéries, nous serons accueillis à quelques pas de là, au Centre des Congrès (Cité Internationale).

Comment ?
en discernant le meilleur des traditions et le meilleur de la modernité, en remobilisant les sagesses, en les croisant avec une plate-forme collaborative d'actions car, pour éviter la fragmentation, nous sommes invités à tisser des liens, à relier comme lors de la construction en 2008 de la Nuée, maison des indiens kogis réalisée dans le Parc de la Tête d'Or.

La petite histoire :
Les Dialogues en humanité sont nés en 2002, lors du Sommet Mondial de Johannesburg.
Ils sont le fruit de la rencontre entre Gérard Collomb, sénateur-maire de Lyon et Président du Grand Lyon, Patrick Viveret, philosophe, auteur de Reconsidérer la richesse, La cause humaine, Vivre à la bonne heure  et conseiller-maître à la Cour des Comptes, et Geneviève Ancel, chargée du développement durable puis de la coordination des Dialogues en humanité au Grand Lyon et à la Ville de Lyon.

La première rencontre de 3 jours s'est tenue en juin 2003 avec la participation de Stéphane Hessel, Henryane de Chaponay et 80 invités issus de tous les continents et de tous les milieux.

Cette démarche s’inscrit dans la tradition humaniste de Lyon avec une ambition :
poser la question humaine comme question politique

Un forum mondial sur la question humaine
Les Dialogues en humanité s'ancrent à Lyon avec plusieurs territoires proches qui se saisissent de la démarche comme La Duchère et Villeurbanne, Grenoble, Chamonix, Le Pradier ou le Grand Roanne. Les Dialogues se diffusent depuis plusieurs années à Bangalore, Berlin, Rabat, Fez, Addis Abeba, Salvador de Bahia, Iguazu, Terra Mirim, Abou Gosh, Paris-Défistival au Champ de Mars, Hammamet, Tunis, Rio de Janeiro, à Porto Novo au Bénin, des projets à Pondichery, Londres et Barcelone, Dakar, ainsi qu'à Tombouctou, voire en Syrie un jour !
Les Dialogues en humanité "Akademie unter den Bäumen" de Berlin à la Fondation Genshagen de 2010 nous invitent à imaginer une grande fête fraternelle mondiale de 2014 à 2018 (Cent ans après la guerre fratricide et mondiale de 1914/1918) à Berlin, Lyon, Sarajevo, Varsovie, en Europe et dans le monde; Voix et Chemins d'Europe, VoCE co-organisent les premiers Peace sommer School.
Dialogues en humanité s'inscrit ainsi pleinement dans une logique de mouvement et non de simple événement.

Agoras
 

La plupart des problèmes auxquels l'humanité est confrontée vient d'elle-même.  .
Face aux démesures qui sont à la racine des grandes crises actuelles : écologique, financière, économique, civilisationnelle - voir les précédentes éditions des Dialogues en humanité - comment retrouver la mesure au coeur de l'émergence d'une politique et d'une économie du mieux-être ? Il s'agit de défendre l'humanité contre sa propre barbarie intérieure. Chacun est invité à explorer les fondamentaux que sont notre rapport à l'eau, la terre, l'air, le vivant. A considérer l'autre non comme un ennemi mais comme une richesse.
Les ateliers d'intelligence sensible exploreront les différentes facettes de ces quatre rapports fondamentaux dans leurs dimensions personnelles et collectives.
Notre civilisation actuelle « se dirige tout droit vers un effondrement imminent ». Mais « l’effondrement peut être évité et la population peut atteindre l’équilibre si le prélèvement des ressoures naturelles est réduit à un niveau soutenable, et si les ressources sont distribuées de façon raisonnablement équitable » selon les scientifiques de la NASA ! (in Human and Nature Dynamics, modeling Inequality and Use of Resources in the Collapse or Sustainability of Societies,
US - Centre national de synthèse socio-environnementale 2014)

Les agoras chercheront  à croiser les différentes approches, à approfondir ou à construire des désaccords aussi féconds que possible. Elles seront l'occasion d'aborder les conditions d'une économie de l'être plus que de l'avoir et de politiques des temps de vie depuis l'accompagnement de la naissance jusqu'à celui de la mort, le changement du rapport au travail lié à la mutation informationnelle. Une invitation à accompagner notre prise de conscience et l'urgence de la métamorphose.

Témoignages

Les temps de chaque journée
11h > 12h Le temps du lancement
Présentation intergénérationelle et interculturelle de la journée, en "Osons la métamorphose !" "Pour réussir le 21ème siècle, vers une citoyenneté terrienne

12h › 13h30 Rencontres avec tous les participants. Découverte de la gastronomie du monde et Pique-nique libre et improvisé
13h30 lancement des parcours du jour
14h00 › 16h00 Le temps de la formation au discernement
Au travers des ateliers du sensible, artistiques, comportementaux, ludiques, proposés par de multiples associations et les artistes, amorçons la réflexion par le sensible.
16h00 › 18h00 Le temps de la palabre
Trois scènes d’agoras seront les lieux de l’échange. Autour des «passeurs d’humanité» du monde entier (Brésil, Inde, Népal, Europe, Maroc,Tunisie, Algérie, Bénin, Mali, Ethiopie, Sénégal, Cameroun, RDC, Centrafrique, Chine, Japon, Australie, Canada, …) couvrant un champ particulier de la question humaine (sciences, arts, spiritualités, philosophie, politique au sens large), chacun sera invité à venir nourrir, à partir de son expérience personnelle, un débat touchant une problématique humaine essentielle. Autour de l'arbre, à l'africaine, sera décliné un thème précis, en lien avec le thème global de la journée.
18h00 › 19h00 Le retour à des rencontres plus intimes avec des témoins de vie emblématiques permettra aux participants de proposer des pistes d’actions concrètes et des coopérations possibles sur les défis du jour.
En soirée :Pique-nique improvisé et découverte gustative à partir des produits locaux, et autant que possible bio et équitables.
19h > 22h le temps de la fête
Concerts, théâtre, danses, projections, animations, étonnements, découvertes...

Coopérations

 

Charte dialogues en humanité

[toc]

La charte dialogues en humanité est proposée par un collectif d'initiateurs de Dialogues dans le monde

Pour les Dialogues en humanité ...

Les événements appelés « Dialogues en humanité », sont l’aboutissement de diverses expériences qui depuis des années se réunissent pour penser et agir dans le contexte de recherche de la justice sociale, du respect à la Nature et de l´appel à chacun de grandir en humanité.
Elles essayent de pratiquer le « REV » qu’elles développent  concrètement à travers la Résistance créatrice, les Expériences anticipatrices et la Vision  transformatrice.
Face aux échecs, aux limites et aux déviations des expériences historiques de recherche de transformation, s’est imposée l’idée que la plupart des maux dont souffre l’humanité, ne viennent pas seulement des structures socio-économiques, mais aussi de la barbarie intérieure à chaque collectivité ou à chaque être humain. Ainsi, nous qui accompagnons les différentes initiatives à la recherche d’une plus grande humanité, proposons les « règles du jeu » suivantes pour les nouveaux arrivants dans la démarche :

Pour les Agoras et toutes les activités des Dialogues en humanité :

  • Liberté de propos,
  • Bienveillance des uns envers les autres et à soi-même,
  • Égalité de tous face à la question humaine: nous sommes tous experts en humanité

Pour s’adresser à :

Tous les êtres humains concernés par la réalité de leur interdépendance avec toutes les formes de vie

Pour les activités :

Pratiques du futur émergeant et savoirs traditionnels qui concernent le corps, l’esprit et les émotions humaines

Exemples de thématiques de dialogues :

Face à la misère et à la pauvreté construisons la solidarité ;
Face aux logiques guerrières construisons des logiques de paix ;
Face à la géopolitique de la faim, construisons la souveraineté et la sécurité alimentaire ;
Face au choc des civilisations construisons la rencontre des cultures ;
Face aux risques écologiques et climatiques, construisons un nouvel art de vivre ;
Face à la démesure de la finance construisons une économie au service de l'humain et respectueux de la nature;
Face aux logiques autoritaires construisons de la haute qualité démocratique
Face à la révolution du vivant, développons des pratiques holistiques de la santé et la conscience pour une science au service de l'humain ;
Pour l’humanisation de l’humain, une politique de l’humanité et des raisons d’espérer, etc.

Pour la coordination :

Autogestion entre partenaires, en cultivant la confiance et l´amitié

Pour l’ organisation :

  • Principe d’ abondance : profiter de la richesse que porte chaque partenaire ;
  • Cultiver l’ouverture envers l’international avec hébergement solidaire et traduction volontaire des langues ;
  • Reconnaître les autres initiatives de même portée dans un échange respectueux de l’apport de chacun ;
  • Privilégier la formation et l’énergie des jeunes que portent l’avenir de l’humanité;
  • Privilégier l’écoute de l’expérience et de la sagesse des plus âgés

Pour participer au réseau :

Démontrer la volonté d’articuler ensemble ces différents enjeux de transformation et la capacité d’organiser des évènements locaux (petits ou grands) en accord avec ces principes et pratiques.

 

De grands témoins racontent

En Afrique, nous disons que l'amitié, ce sont les pieds. En effet, c'est en marchant, en allant voir les autres personnes qu'on se fait des amis et qu'on entretient l'amitié. C'est ce qui m'a conduit ici aujourd'hui et qui fait que malgré l'âge, les handicaps, les contraintes et les inirmités, j'ai décidé de venir vous rejoindre.
Joseph Ki-Zerbo

Nous avons besoin de la perplexité du monde car cela prouve notre capacité a nous émerveiller, a nous interroger.
Faouzi Skali

La paix n'est pas qu'une question cérébrale, c'est aussi une question de coeur, une question d'amour.
Riflé Hailé Sélassié

Tout nous concerne, tout nous regarde si nous  sommes des citoyens responsables.
Stéphane Hessel

Le pouvoir de l'etre humain, c'est d'en rencontrer d'autres et de se transformer par les paroles. Simplement le fait que je rencontre quelqu'un d'autre m'enrichit. Etre humain, c'est appartenir a une espece qui est capable de se construire elle-meme. La qualité d'une société se mesure a la capacité a se rencontrer.
Albert Jacquard

Comment peut-on etre raisonnable face au progres biotechnologique au XXIe  siecle ?
Cela signiie : comment etre prudent, comment savoir se garder de la démesure, comment s'entourer de toutes les précautions, de tous les avis avant de parvenir a prendre une position, avant de décider d'une action ?
Axel Kahn

L'idée c'est de mettre sur la question humaine, les memes énergies, les memes capacités pluridisciplinaires que pour sauver la terre.
 Patrick Viveret

Il y a aujourd'hui des prises de conscience
Iimportantes que nous n'avions pas voici trente
ou quarante ans. On ne se rendait pas compte
que l'on détériorait la nature, que le colonialisme,
la torture et la mise a mort étaient inacceptables.
Pierre de Locht

Depuis l'aube de l'humanité, les enfants et les tout-petits ont été maltraités. Les plus
intelligents et les plus sensibles sont morts. Ceux qui ont survécu étaient les plus teigneux et ils avaient en eux les traces de cette violence. Il y a en nous ce sadisme que des générations et des générations de nos ancetres ont reçu. C'est ce que nous restituons.
Catherine Dolto

Il faut revenir au fondement meme de la démocratie : la réappropriation du politique et de la démocratie par les citoyens.
Corinne Lepage

Il y a vraiment une culture de l'agora, ici. C'est le comportement plus que le contenu des propos qui m'a émerveillée. C'est cette inquiétude et, en meme temps, cette mise en commun d'une expérience, d'une rélexion, d'une sensibilité, que les personnes nous ont donné et nous ont fait partager. C'est pour moi une raison d'espérer.
Christiane Taubira

Nous vivons dans une société ou trop souvent les affrontements se font dans la
méconnaissance de l'autre et dans l'attribution a l'autre de sentiments qu'on lui prete.
Théo Klein

La grande question, c'est réconcilier l'humanité avec elle-meme et avec l'universel. Le grand enjeu, c'est la jonction entre les citoyens de cette planete, a quelque civilisation qu'ils appartiennent, a quelque culture qu'ils se réferent.
Annick Tébia-Melsan

La seule façon de résoudre les conlits est de vivre simplement, de consommer moins, de consommer moins d'énergie, et de considérer la terre comme notre mere.
Siddhartha

Dialogues et entreprises

DIALOGUES EN HUMANITE
De la responsabilité sociale individuelle
à la responsabilité sociale de l’entreprise

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Extraits de l’analyse de la démarche et de ses évolutions. Master en Sociologie et Développement des Organisations. Lyon2 Pascale Simard. Septembre 2008  Dialogues et entreprises (pdf 480Ko).
 
Développer des réseaux de collaboration entre des mondes différents

Dialogues en Humanité vise à favoriser le développement de collaborations et de projets pour un développement local et international durable et humaniste. Dans ce but, la démarche rassemble les acteurs des entreprises, des institutions et des associations.

Chaque année, ateliers et agoras se succèdent pendant trois jours au Parc de La Tête d’Or. Ils sont l’occasion pour les entreprises de mettre en vue leurs actions en matière de responsabilité sociale et environnementale.
La préparation de ces rencontres s’effectue tout au long de l’année. L’organisation d’un atelier constitue un « projet commun », autour duquel l’entreprise peut mobiliser ses services internes, des organismes partenaires, des fondations, associations, etc.
D’année en année, les entreprises qui participent régulièrement à l’organisation d’un atelier semblent acquérir une certaine expérience. Elles mobilisent des partenaires actuels ou potentiels de plus en plus éloignés, allant jusqu’à s’appuyer sur la notoriété lyonnaise pour solliciter des acteurs étrangers, avec lesquels elles souhaitent développer des relations.

Cela fait 2 ans que l’on anime des ateliers. On arrive petit à petit à construire des relations dans la durée, avec des partenaires qu’on accroche à la réalité et au concret… C’est aussi une manière de créer des passerelles de travail au sein même de l’entreprise et du groupe. (Edf). Il y a 3 ans, on co animait un atelier sur la biodiversité avec le Grand Lyon et un grand groupe industriel. Autour d’une table, comme ça le midi, on a avancé une idée, qui s’est traduite par un engagement du groupe pour une collaboration locale… Depuis on a élargi, une convention est en discussion au niveau national. (Frapna)
 
 
Grandir en légitimité, jusqu’à l’international.   L’intérêt des Dialogues c’est de discuter de problèmes dont on discute partout sur la planète, y compris au niveau de l’ONU, mais sans jeux de rôles, sans compétition. On nous offre un cadre de discussion assez particulier… Cette année, il y aura le responsable des relations internationales, qui porte tous ces sujets dans les échanges mondiaux. Ca l’intéresse d’écouter et de savoir comment on peut transporter ce genre de dialogue ailleurs. (Véolia)
Les capacités d’initiative des pouvoirs locaux, des acteurs du monde de l’entreprise et de la société civile vont au-delà des pétitions de principe. Elles reposent sur des engagements quotidiens, des réalisations effectives, donnant une profonde légitimité aux pouvoirs et aux acteurs locaux pour interpeller le sommet des chefs d’Etat et le nourrir de nos propositions… C’est en nous fédérant, en développant des réseaux de coopération que nous pourrons nous faire reconnaître comme des acteurs légitimes et essentiels du développement. (G. COLLOMB)    

 

 

 

 

 

 

 
Expérimenter sa propre responsabilité dans le dialogue.
Au Parc de La Tête d’Or, le grand public est invité à ses joindre aux échanges. Des scientifiques, des philosophes, des artistes, et de nombreuses personnalités françaises et étrangères engagées dans des actions pour un développement plus humain participent également aux rencontres. Le dialogue constitue la finalité même des ateliers. Pour faciliter les prises de parole, les organisateurs et tous les intervenants s’expriment au titre de leur expérience individuelle, en leur nom propre. Cette particularité constitue sans aucun doute le moteur, le cœur de la démarche. Tout est mis en œuvre pour que chacun puisse « ôter sa casquette », « sortir du jeu de rôle ». La règle d’or des échanges est basée sur l’écoute, le respect mutuel, la prise en compte de la parole de l’autre. Cette prouesse est rendue possible grâce à la combinaison de plusieurs facteurs :
—> La présence de scientifiques et d’intellectuels bénéficiant tous d’une certaine notoriété mais acceptant de la laisser de côté pour parler de leurs propres valeurs, « d’humain à humain ».
—> Le nombre important de participants déjà rompus à ces modes de communication.
—>La présence d’artistes, interpellant l’imaginaire, la sensibilité, voire l’émotion des participants.
—> Le lieu, propice à l’apaisement et la sérénité.

Dans cette ambiance informelle mais studieuse, l’impact de la posture individuelle sur les échanges et le débat apparaît clairement. C’est un véritable apprentissage d’une forme de « responsabilité sociale individuelle » qui s’opère par la pratique.

Parler de ce que l’on fait personnellement pratiquement, permet de parler d’homme à homme. Rappeler que les personnes dans l’entreprise sont acteurs de la société civile à titre personnel et au titre de leur structure. On rentre dans un niveau de dialogue où on se parle directement, sans invective, avec beaucoup d’écoute. C’est une mixité saine, la mise en commun de plusieurs prismes.    

 

 

 

  Connecter RSI et RSE : donner du sens à son activité professionnelle, et à celle de l’entreprise.

Dans les ateliers, agoras, et forums, les intervenants sont invités non pas à présenter ce que fait leur entreprise, ou leur association, mais à témoigner de leur propre expérience. Les regards ne sont plus tournés vers « l’entreprise », ou « l’institution », mais vers la personne elle-même.

Cette implication personnelle nécessite de considérer, et d’exprimer, le rapport entre ses propres aspirations, son métier, ses activités, et les activités de l’organisation.

 

 

 

 
Comprendre son propre métier, quelle portée ça a pour des gens qui sont plus dans le champ de l’imaginaire, du poétique, c’est important pour savoir comment en parler, comment on peut faire avancer les choses concrètement aussi. Si on touche à l’enthousiasme, au-delà de la rigueur morale, on arrive plus facilement à mobiliser les gens. (Véolia)  

Elargir ses connaissances, dépasser ses aprioris, et développer sa créativité.

Les thématiques proposées dans les ateliers articulent les trois axes du développement durable : environnemental, sociétal et économique. Des expériences concrètes sont présentées, conduites dans différents pays. Le témoignage des invités étrangers permet d’éviter le dogmatisme et de systématiser des solutions purement locales. L’ambiance n’est pas à la contradiction ou au conflit, mais à la recherche de solutions équilibrées.

Au début j’étais surtout intéressé par l’axe environnement du développement durable. Mais ça a contribué à m’ouvrir le champ à d’autres approches, notamment des thématiques internationales nord-sud, Donc d’avoir une approche beaucoup plus globale, plus générale de certains problèmes. Les aspects sociétaux, économiques, humains de manière générale ont pris plus de cohérence, sont devenus plus pertinents. (Consultant en développement durable).

 

 

 

 

   
       
    Des forums sont organisés autour de témoignages et de parcours de vie. On y trouve aussi bien des prix Nobel que des « Mamas » des quartiers sensibles. Chacun y parle de la façon dont il parvient – ou pas – à aligner ses actes et ses valeurs. Le micro change de main, les témoignages spontanés se multiplient, se questionnent, se répondent. Au-delà des nationalités, des catégories sociales et des étiquettes, le dialogue s’installe.
Aujourd’hui dans les entreprises il y a des communautés différentes. Comment faire ce métissage, cette mixité de toutes les communautés qui vivent dans l’entreprise ? L’art est un support de communication universel. En faisant travailler ensemble des artistes d’arts différents, de cultures différentes, on touche l’âme, l’émotion… Bizarrement, après ce type d’évènement, les gens vont se mettre à dialoguer autrement. (Arts CBI).

 

 

Les ateliers du sensible proposent une approche du collectif plus pratique. L’art, la pratique sportive, le métissage des cultures, autant d’occasions de dépasser ses craintes et ses aprioris, pour aller à la rencontre d’un autre univers.
La créativité exige pour chacun une formation. Parce que quand on n’a pas de méthode pour écouter l’autre en restant soi-même, quand on a peur de l’autre parce qu’il est dans le camp opposé, et que l’autre est dans le même cas, ça peut pas marcher… L’efficacité ça passe pour tout le monde par se poser la question : quel est le cœur de mon métier, comment mieux le faire, et comment mieux préparer l’avenir. (Total)  

Notre démarche

"La plupart des grands problèmes que rencontre l'humanité ne sont dus qu'à elle-même."

Entre philosophie
et politique,
l’espoir du changement

En 2002, lors du deuxième sommet de la Terre de Johannesburg en Afrique du Sud, Patrick Viveret, philosophe, et Gérard Collomb, sénateur-maire de Lyon, président du Grand Lyon, constatent qu’aucun événement international ne traite de la question humaine en tant que telle. D’où leur idée commune de créer Dialogues en humanité, forum d’échanges sur l’Homme.

Pourquoi Lyon ?
Comme l’explique l’écrivain Marc Lambron, en préface au livre « Lyon, l’humaniste », ouvrage coordonné par Claude Royon de l’association Economie et Humanisme, publié aux éditions Autrement, il existerait un humanisme lyonnais. «Les sandales de Sainte-Blandine, les collections d’antiques de Pierre Sala, le dôme de l’Hôtel-Dieu, les traités sur le thé de Jacob Spon, le sourire de Guignol, les cornues de Claude Bernard, la voix de Lucie Aubrac, la barbe de l’abbé Pierre pourraient en être autant de symboles ». Les Dialogues en humanité s’inscrivent dans la continuité de l’histoire bimillénaire de cet humanisme.

D’année en année,
un événement
toujours plus populaire

A l’origine, les Dialogues en humanité s’appuyaient sur une autre manifestation — par exemple scientifique, économique, éducative — à laquelle ils apportaient le point de vue humain et sensible. Puis, au il du temps, ils sont devenus un événement  populaire qui se déroule au commencement de l’été.

Liberté de propos, bienveillance des uns envers les autres, égalité de tous face à la question humaine :

tels sont les  principes sur lesquels se construisent les Dialogues en humanité (Grand Lyon – France), temps d’échanges où des citoyens — avec leur histoire, leurs connaissances, leurs expériences, ce qu’ils sont — se côtoient et débattent. Témoins de notre temps, ils s’interrogent sur les difficultés et les espérances du monde. Ils confrontent leurs points de vue. Et lors de ces échanges ouverts, en tant que femmes et hommes libres de leur expression, venus de tous les continents, ils trouvent ensemble les raisons d’agir. Ils trouvent le courage et l’espace qui manquent à l’individu lorsqu’il est seul.
Car, pour la première fois de son histoire, l’humanité est en danger. Par sa démesure, ses projets à courte vue, son arrogance, elle est non seulement devenue son pire ennemi et sa victime — les guerres et les génocides du XXe siècle en sont l’illustration la plus terrible —, mais elle porte en plus atteinte à l’équilibre naturel de la planète comme jamais auparavant.
Si les Dialogues en humanité sont nés sur ce constat, ils refusent le fatalisme. Ils s’appuient sur l’idée que l’homme peut, s’il le souhaite, choisir le meilleur face au pire. Ces dialogues veulent donner des motifs d’espérer : si leurs participants dénoncent les inégalités, la guerre et les souffrances que l’homme inflige à la nature, à ses pairs, à lui-même, ils éveillent les consciences, recherchent un nouvel art de vivre, recommandent à l’humanité de s’estimer plus et mieux.

Que des milliers
de Dialogues éclosent !

Les Dialogues en humanité ont vocation à inspirer d’autres territoires, d’autres groupes, à se nourrir d’autres initiatives. C’est ainsi que l’expérience sous le cèdre, transposée en d’autres pays, donne lieu à des palabres sous le chêne vert ou sous l’arbre à banyan.

Le cèdre du parc 
de la Tête d’Or,
les racines de la parole

L’arbre est majestueux, au cœur du parc de la Tête d’Or, conçu au XIXe  siècle, emblématique de la vie lyonnaise. S’y côtoient familles, sportifs, enfants, amoureux des animaux, passionnés de botanique. Les Dialogues se déroulent sous ce cèdre, en référence à l’arbre à palabres et à la tradition orale africaine.

Au delà du dialogue
Les Dialogues en humanité sont certes des moments de parole et d’écoute, mais ils sont aussi des temps privilégiés de rencontres. Pique-nique, ateliers de découverte du monde vivant, de l’autre avec ses différences, d’expression mais aussi jeux, expositions, contes, théâtre… alternant avec les agoras et les témoignages de vie.

De la pensée à la politique
Imaginons demain un ministère de la Question humaine qui s’emploierait à faire de l’Homme la cause, le cœur et l’objectif de toutes les décisions ! Utopique ? Les Dialogues en humanité veulent faire de cette question un enjeu politique : quels moyens les Hommes engageront-ils pour améliorer leur condition tout en respectant l’ensemble du monde vivant et plus largement la planète ?

Sept défis,
sept questions

pour construire
un autre monde

SOLIDARITE
Comment partager et faire reculer la misère ?

PAIX
Face aux logiques de violence et de guerre,
comment construire des logiques de paix ?

RENCONTRE DES CULTURES
Comment passer de la logique d’affrontement
à celle de la connaissance et de la
compréhension ?

ECOLOGIE
Face au défi écologique,
quel nouvel art de vivre ?

REVOLUTION Du VIVANT
Comment réconcilier science, conscience
et responsabilité ?

DEMOCRATIE
Face à la banalisation du mal et aux logiques
autoritaires, comment bâtir des démocraties
vivantes ?

HUMANISATION DE L’HUMAIN
Comment assumer la part d’inhumanité  en nous ?
Quelles sont les raisons d’espérer ?

Dialogue
Échange entre personnes.

Diversité
Caractère de ce qui est varié, voire opposé ou
contradictoire, sans affrontement pourtant.

Humanité
Ensemble des caractères qui constituent la
nature humaine. Genre humain considéré
parfois comme un être collectif. Sentiment actif
de compréhension et de bienveillance à l’égard
de tous les Hommes.

Rencontre
Se trouver en présence d’autres que soi.

Définitions élaborées à partir de plusieurs dictionnaires.
 

Politique internationale
et grandes institutions

Marcel Boisard (ONU), Stéphane Hessel (ancien ambassadeur de France), Jean Fabre (Programme des Nations unies pour le développement), Annick Thébia-Melsan (Dialogue entre les civilisations, ONU), Adama Samassékou (Mali), Godfrey Nzamudjo (Bénin), Vivian Labrie (Québec sans Pauvreté), Chico Whitaker (Conférence pour le développement permanent, Right Livelyhood Award 2006, prix Nobel  Brésil), Monique Barbut (UNEP), Abdou Diouf (Organisation internationale pour la francophonie), Enzo Fazzino (UNESCO), Aminata Traoré (Mali), Denise Bombardier (Canada), Georges Corm (Liban), Théo Klein (France-Israël), Haïle-Mickaël-Tadelech (Éthiopie, ambassadeure)…

Universitaires, chercheurs,
intellectuels, artistes

Patrick Viveret (philosophe), Axel Kahn (généticien), Kathleen Modrowski (New York), Catherine Dolto (haptothérapeute), Abd Al Malik (artiste), Joël de Rosnay (prospectiviste), Max Armanet  (journaliste), Philippe Merlant (La Vie), Gérard Wormser et Wafaa Fawzi (ENS), Yu Shuo (Université de Pékin), Yves Soudan (Institut pour les droits de l’homme), Edgar Morin (philosophe), Fazette Bordage (Mains-d’œuvre), Nathalie Veuillet (La Hors De), Sandra Martinez (Kiwat compagnie),

Boris Kagarlitsky (Moscou), Faouzi Skali (anthropologue, soui, Maroc), Siddartha (Pipal tree, Inde), Sossé Sossou (écrivain, Bénin), Albert Jacquard (généticien), Joseph Ki-Zerbo (intellectuel, Burkina Faso), Jordi Borja (Barcelone), Rokia Traoré (artiste), Lama Demys Rinpoché (Karma Ling), Zhang Lun (sociologue, Chine), Guy Walter (Assises internationales du roman), Daniel Kambéré (artiste, RDC), Christel Hartmann-Fritsch (Berlin), Gaston Kelman (écrivain), Eugène Ebodé (France/Cameroun), John Ralston Saul (Canada), José Mpundu (RDC, Marche de l’espoir), Pascal Picq (paléoanthropologue), Coline Serreau et Boubacar Diallo (cinéastes)…

Associations
Arnaud Apoteker (Greenpeace), Bertrand Charrier (Green Cross), Olivier Brachet (Forum Réfugiés), Bernard Bolze (Trop, c’est trop), Jean-Baptiste Richardier (Handicap International), Guy Kastler (Confédération paysanne), Lionel Roche (APPEL), Claude Lardy (Bioforce), Mireille Mendès France (Mouvement pour la paix), Henryane de Chaponnay (Cedal, Amérique latine), Bernard Dréano (Cedetim), Michel Mousel (4D), Pierre Calame (FPH), Nadine Outin (Organisation des droits de l’enfant), Shoki Ali-Saïd (Association d’amitié Franco éthiopienne), Pierre Rhabi (Terre et humanisme), Ryadh Sallem (champion d’Europe basket - fauteuil), Wanda Munoz (Handicap International, Mexique), Edgar Laloum (Beït – Ham, Palestine – Israël),

Hugues Puel (Economie et Humanisme), Serge Orru (WWF), Georges Képénékian et Jean-Pierre Claveranne (Fondation Bullukian), Jean-Baptiste de Foucauld (Solidarités nouvelles face au chomage), Fernanda Leite (Centre culturel œcuménique - Jean-Pierre Lachaize)…

Monde de l’entreprise
Hugues Sibille (Crédit coopératif), Philippe Marcel (Adecco, IMS), Martin Robin et Rodo Tisnado (Architecture studio), Alain Godard, Bernard Saincy (CGT), Pierre Souchaud (revue Artension), Bruno Lebuhotel (Urscop), Daniel Gouffé (ERAI), Sylvie Fourn (Pollutec), Thierry Vandevelde et Antoine Frérot (Veolia), Philippe Aigrain (Sopinspace), Sylvie Benard (Oree, LVMH), Philippe Desmarescaux (Biovision), Dominique Cherblanc (EDF), Jacky Blanc (La Nef), Arnab Chowdury (Inde, Pondichéry)…

Élus et monde politique
Le président du Grand Lyon, les vice-présidents du Grand Lyon, les maires, adjoints, élus des communes du Grand Lyon, les députés du Rhône, Simon Compaoré (maire de Ouagadougou), Catherine Trautmann (députée européenne), Jean-Pierre Worms (Observatoire de la démocratie à Paris), Bernard Dossou (maire de Porto Novo, Bénin), Didier Jouve, vice-président du conseil régional Rhône-Alpes…

 

Trombinoscope

Présents aux Dialogues en humanité sous les arbres

 

Shoki Ali Said Shoki Ali Said
- Président de l'association France-Ethiopie, Corne de l'Afrique.
Genevieve Ancel

Genevieve Ancel
Coordinatrice des Dialogues en humanité

Administrateure territoriale hc, Chargée de l'accompagnement au changement Direction de la propreté Grand Lyon

ancienne chef de cabinet du Ministre de l'Environnement et DGA de la Ville et de la Communauté Urbaine de Strasbourg

  Catherine André
- Directrice de l'information Courrier International, Paris, France.
Marieke Aucante Marieke Aucante
- Écrivain, journaliste, réalisatrice TV
Thierry Auzer Thierry Auzer
- Directeur du Théâtre des Asphodèles et Président de l'Association Caravane des dix mots, Lyon, France
Marianne Aya Oma Marianne Aya Omac
- Chanteuse, France
Adame Ba Konaré Adame Ba Konaré
- Historienne, Présidente fondatrice du "Musée de la Femme Muso Kunda" Fondation humanitaire "Partage", Mali
Olabiyi Bababola Joseph Yai Joseph Yai Olabiyi Babalola
- Ambassadeur, délégation permanente du Bénin auprès de l'UNESCO, Paris, France
Igor Babou Igor Babou
- Chercheur, ENS Lyon, France
Jérôme Blanc Jérôme Blanc
- Chercheur CNRS, monnaies sociales et complémentaires, Lyon, France
  Géraldine Bénichou
- Artiste et metteuse en scène du groupe H/F Rhône-Alpes
Manu Bodinier Manu Bodinier
- Fédération des Centres Sociaux du Rhône, carrefour des savoirs en lien avec Vivan Labrie au Québec.
Irina Bokova Irina Bokova
- Directrice générale de l’UNESCO, Paris, France
Fazette Bordage

Fazette Bordage
- Association Mains d'œuvres, Mission Nouveaux Territoires de culture, Paris, France

  Thierry Borde
- Journaliste, Médias citoyens, Paris, Lyon France
Genevieve Brichet Genevieve Brichet
- Présidente de l'Association Lyonnaise d'Ethique Economique et Sociale (ALEES).
Patrick Busquet Patrick Busquet
- Journaliste, Futuring Press, France
Mathieu Cahn Mathieu Cahn
- Vice Président à la Communauté Urbaine de Strasbourg, Adjoint au Maire en charge de la jeunesse, de l'éducation populaire et de la lutte contre les discriminations
Caroline Chabot

Caroline Chabot
- Journaliste Acte et Sens, Lyon, France

Alain Chabrolle Alain Chabrolle
- Vice Président Développement Durable, Région Rhône Alpes, France
Bruno Charles

Bruno Charles
- Vice Président en charge du développement durable, Grand Lyon

Borys Cholewka

Borys Cholewka
- Chanteur, compositeur et formateur

Gérard Claisse Gérard Claisse
- Adjoint au maire de Lyon,Vice président du Grand Lyon, chargé de la démocratie et des relations avec les usagers.
Henri Cohen Solal Henri Cohen Solal
- Universitaire psychanalyste Paris XIII et Tel Aviv Beit Ham, Israël
Gérard Collomb Gérard Collomb
- Sénateur Maire de Lyon, Président du Grand Lyon, France
Helene Combe Helène Combe
- Chaire Développement humain durable des territoires Ecole des Mines de Nantes. Observatoire de la Décision Publique, Nantes, France
Meena Compagnon

Meena Compagnon
- Porte parole du cercle des Femmes éclairées engagées solidaires (FEES)

Daniel Croquette Daniel Croquette
- CCFD, Comité Catholique contre la Faim pour le Développement
Pascale Crozon Pascale Crozon
- Députée, et conseillère municipale à Villeurbanne, France
Anne De Béthencourt Anne De Béthencourt
- Responsable des Relations Extérieures Fondation Nicolas Hulot
Henryane De Chaponay Henryane De Chaponay
- a contribué à l'Indépendance au Maroc, co fondatrice du CEDAL (Amérique Latine), du Réseau pour la Réciprocité des Savoirs, du Forum Social Mondial
Jean - Baptiste de Foucauld

Jean-Baptiste De Foucauld
- Ancien commissaire au Plan, président- fondateur de l'association "Solidarités nouvelles face au chômage", Démocratie et spiritualité, co initiateur du Pacte civique 

Philippe De Mester Philippe De Mester
- Directeur Général OPAC du Rhône, Lyon, France
Guillaume Decitre Guillaume Decitre
- PDG Librairie Decitre, Lyon, France
Michele Decoust Michèle Decoust
- Journaliste écrivain et réalisatrice, France
Christian Delormes Christian Delormes
- Pretre du diocese de Lyon, surnommé le < curé des Minguettes >, écrivain.
Philippe Desbrosses Philippe Desbrosses
- Docteur en sciences de l'environnement et fondateur du centre pilote de la ferme Sainte Marthe, Intelligence verte et organisateur des Entretiens de Millancey depuis près de 20 ans
Doudou Diene Doudou Diène
- Diplomate sénégalais, rapporteur spécial de l'ONU sur les formes contemporaines de discriminations raciales, Dakar, Sénégal
Catherine Dolto Catherine Dolto
- Médecin, haptothérapeute et écrivain
Emmanuelle Dontenwill Emmanuelle Dontenwill
- Professeur, EM Business School, Lyon, France
Dominique Doré Dominique Doré
- SEL, Système Local d'Échanges France
Dominique Eraud Dominique Eraud
- Docteur en acupuncture, phytothérapie, nutrition, fondatrice du collectif "Eco Médecines", d'Intelligence Verte et de la coordination nationale médicale santé environnement
Enzo Fazzino

Enzo Fazzino
- Chef de la Section de mobilisation des publics, portails, et des publications, UNESCO, Paris, France

Genevieve Ferone Geneviève Ferone
- Directrice Développement durable Veolia
Marc Flecher

Marc Flecher
- Association Entreprendre pour apprendre

  Serge Vo-Dinh
- Adecco
Danielle Föllmi Danièlle Föllmi
- Médecin anesthésiste, co-auteure de la collection "Sagesse de l'humanité"
Olivier Frérot Olivier Frérot
- Directeur de l'agence d'urbanisme pour le développement de l'agglomération lyonnaise.
Trish Glazebrook Trish Glazebrook
- Departement de Philosophie, - femmes au Ghana -Dalhousie University, Halifax, Canada
Patrice Gonzalez Patrice Gonzalez
- Fondation Macif, Lyon, France
Marie Noëlle Gougeon Marie Noëlle Gougeon
- Journaliste
Grand Corps Malade Grand Corps Malade*
- Artiste, poète et slameur, France
Monique Grande

Monique Grande
- Auteure "Des Femmes qui se réinventent"

Varinia Gunther

Varinia Vinay-Forga
-  "Dialogues monnaies", Lyon, France, Allemagne

Eyad Hallaq

Eyad Hallaq
- Directeur du département psychologue clinicienne, Université Al Quds, Israël

Christel Hartmann Fritsch

Christel Hartmann Fritsch
- Fondation Genshagen organise les Dialogues en humanité interculturels sous les arbres depuis 2009, Berlin, Allemagne

Jamila Hassoune

Jamila Hassoune
- La  Caravane du livre Education pour les enfants à la lecture au Maroc, Rabat, Maroc

Stéphane Hessel

Stéphane Hessel
- Ancien Ambassadeur de France auprès des Nations Unies, Vice -président du Collegium international éthique, politique et scientifique, engagé pour les Droits Humains, Paris, France

Nicolas Hulot Nicolas Hulot
- pour la Nature et l'Homme, Paris, France
Eric Jayat Eric Jayat
- Acces Libres, pour la réinsertion des personnes en prison par la culture.
Hubert Julien Laferriere Hubert Julien Laferriere
- Président de la Commission coopération décentralisée Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU) et Vice-président du Grand Lyon.
Mary Mbiro Khimulu

Mary Mbiro Khimulu
- Ambassadeur, délégation permanente du Kenya auprès de l'UNESCO

David Kimelfeld David Kimelfeld
- Vice-président du Grand Lyon - développement économique
Cyril Kretzschmar

Cyril Kretzschmar
- Conseiller délégué Région Rhône Alpes

Vivian Labrie Vivian Labrie
- Chercheure et citoyenne engagée dans diverses actions collectives de croisements de savoirs et de lutte contre la pauvreté, Québec
Françis Laffon Françis Laffon
- Rédacteur en chef, l'Alsace, France
Jean Pierre Le Danff Jean Pierre Le Danff
- Chargé de mission en éco psychologie, Fondation Nicolas Hulot, Paris, France
Philippe Leroux Philippe Le Roux
- PDG Fondateur de Key People.
Robert Lion Robert Lion
- Président d'Agri-sud. haut fonctionnaire et responsable associatif français, ancien directeur de cabinet du 1er Ministre Pierre Mauroy, ancien directeur général de la Caisse des dépôts. Conseiller régional d’Île-de-France depuis 2009.
Jacqueline Lorthiois

Jacqueline Lorthiois
- Spécialiste de l'économie sociale et solidaire, Paris, France

 

Zhang Lun
- Sociologue, Fondation pour le progrès de l’Homme, Chine Europe et France/Chine

Ivan Maltcheff Ivan Maltcheff
- Association TPTS (transformation personnelle, transformation sociale), ancien DRH, conseil en stratégie d'entreprise
Mamiso Mamiso Malgache
- (se prononce mamzou) Association Zikago, chanteur de polyphonie malgache, cofondateur du trio Senge.
  David Mardell
- Ancien directeur culture et médias, Conseil de l'Europe, Paris, France
Laurent Mariusse

Laurent Mariusse
- Professeur de percussions, CNR Lyon, France

Mamoun Marrakchi

Mamoun Marrakchi
- Chef d'entreprise développement durable, association pour l'insertion des femmes, Casablanca, Maroc

Amadou-mahtar M'Bow Amadou-mahtar M’Bow
- homme politique sénégalais, plusieurs fois ministre dans son  pays et directeur général de l’UNESCO pendant 13 ANS
Philippe Merlant

Philippe Merlant
- Journaliste, , ex rédacteur en chef de la revue Transversales Science et culture

Séverine Millet

Séverine Millet
- Auteure, Lettre Nature Humaine, Grenoble, France

Danielle Mitterrand

Danielle Mitterrand
- Présidente, Fondation France Libertés, Paris, France

Edgar Morin

Edgar Morin
- Sociologue et philosophe, France

Michel Mousel

Michel Mousel
- Président fondateur de l'association 4D, ancien président de la mission interministérielle de l'effet de serre (MIES) et de l’Ademe

Zoubida Naili

Zoubida Naili
- Prévention et lutte contre les discriminations à la communauté urbaine de Strasbourg

Elizabeth Paula Napeyok

Elizabeth Paula Napeyok
- Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire d'Ouganda, Paris, France

Jean François Noubel

Jean François Noubel
- Expert en intelligence collective, thetransitioner.org, France

Debora Nunes

Debora Nunes
- Universitaire, coordinatrice de l´ONG REDE, organisatrice du Brechó Eco Solidário et des Dialogues en humanité de Salvador de Bahia, Brésil

Catherine Parmentier Catherine Parmentier
-  Auteure, Ancienne directrice des Eurocités à Bruxelles
Richard Pétris Richard Pétris
- Ancien cadre de la BNP, il a fait le choix de se consacrer a l'éducation pour la Paix en coopération avec la ligue de l'enseignement, dans le cadre de l'association < Alliance 21 >. Il est directeur de l'école de la Paix a Grenoble.
Thierry Philip

Thierry Philip
- Maire du 3ème arrondissement, Conseiller régional, Président du Canceropole, ancien directeur du centre de cancerologie Léon Bérard Lyon, France

Antonio Placer

Antonio Placer
- Musicien, chanteur, poète

Irene Rabenoro

Irène Rabenoro
- Ambassadeur, délégation permanente de la République de Madagascar auprès de l'UNESCO

Xavier Ray Xavier Ray
- Président, Enfances Indiennes, Paris, France
Jean-Claude Richez

Jean-Claude Richez
- Responsable de l'Unité de la recherche, des études et de la formation (UREF) de l'INJEP

Pierre Rosanvallon

Pierre Rosanvallon
- Historien, Chaire du Collège de France, Paris, France

Danièle Rousseau

Danièle Rousseau
- Présidente fondatrice du Réseau Dirigeantes, adhérente active au Medef - Commission "Entrepreneurs, entreprises et société"

René Roussillon René Roussillon
- Professeur et directeur du département de psychologie clinique Université Lyon 2, France
Alain Ruellan

Alain Ruellan
- Ancien directeur de l’ORSTOM

Ryadh Sallem Ryadh Sallem
- Sportif de haut niveau, Directeur de CAPSAAA (Cap Sport Art Aventure Amitié) et du Défistival, Paris, France
 Richard Sancho Richard Sancho
- Conseil consultatif des résidents étrangers de Strasbourg, président PasSages, lutte contre le racisme, la xénophobie et action pour le vivre ensemble, France
Françoise Schöller Françoise Schöller
- Journaliste, France 3 Europe, Strasbourg, France
Luc Schuiten Luc Schuiten
- Architecte et artiste, concepteur des "Cités Végétales", Bruxelles, Belgique
Marianne Sebastien Marianne Sebastien
- Présidente de l'association Voix Libre, Genève, Suisse
Hugues Sibille Hugues Sibille
- Vice-président du Crédit Coopératif, Paris, France
Siddhartha Siddhartha
- Philosophe, Fondateur de Pipal Tree, ONG installée en Inde, a ouvert un centre inter culturel à l'ashram Fireflies de Bangalore. Organisateur des Dialogues en humanité / February Dialogs à Bangalore depuis 2010
Milite pour l'amélioration des conditions de vie, l'apaisement des conflits interreligieux, la transformation des rapports entre sexes et castes, Inde
Faouzi Skali Faouzi Skali
- Fondateur en 2003 du Festival de musiques sacrées de Fez et du festival du soufisme. Docteur en anthropologie, ethnologie et science des religions. Membre du groupe de Sages, nommé par le Président de la Commission Européenne, il a contribué a la réflexion sur le dialogue entre les peuples et les cultures dans l'espace euro-méditerranéen. Il a fondé et dirige le colloque international < Une âme pour la mondialisation >, Maroc
  Wafa Skali
- Présidente Relais Instruction, Maroc
Sosse Sossou Sosse Sossou
- Écrivain
Haile-michael's Tadelech

Haile-michael's Tadelech
- Ambassadeur d'Éthiopie, Addis Abeba, Ethiopie

Annick Thebia-Melsan

Annick Thebia-Melsan
- Auteur de "Aimé Césaire, le legs"

  David Vallat
- Universitaire, Développement Local, Lyon, France
Najat Vallaud-Belkacem Najat Vallaud-Belkacem
- Adjointe au Maire de Lyon, chargée des grands évenements, de la jeunesse, de la vie associative et Conseillère générale du Rhône.
Mary Vattamattam &amp; C.K Ganguly

 Mary Vattamattam
- Présidente Timbaktu Collective, Andhra Pradesh, Inde
C.K Ganguly
- Timbaktu Collective, Andhra Pradesh, Inde

Marc Vella Marc Vella
- Pianiste international, grand prix de Rome - la Caravane Amoureuse.
Patrick Viveret Patrick Viveret
- Philosophe et " co-fondateur des Dialogues en humanité, Paris, France
Kiran Vyas Kiran Vyas
- Directeur de l'Open University de Yoga et d'Ayurveda, Sassetot le Mauconduit, France et fondateur du Centre Tapovan, Paris France
Odette Yao Odette Yao
- Ambassadeur, délégation permanente de Côte d'Ivoire auprès de l'UNESCO, Paris, France
   

Classement alphabétique