Dans le Monde

Depuis 2003, les Dialogues en humanité portent une ambition : nous faire grandir en humanité et poser la question humaine comme question politique.
La question humaine se révèle en conséquence l’affaire de tous et invite à la rencontre aussi bien dans l’espace populaire de nos quartiers que sous les arbres : chêne vert à Fez, Banyan à Bangalore, cèdre à Lyon.
Que des milliers de Dialogues éclosent ! Les Dialogues en humanité ont vocation à inspirer d'autres territoires, d'autres groupes, à se nourrir d'autres initiatives. Chacun peut, s’il le souhaite, participer à la diffusion des Dialogues.
N’hésitez pas vous aussi à mettre en place des dialogues :

    Dans votre entreprise
    Dans le cadre familial, amis
    Dans votre université/école
    Sur votre territoire, quartier, ville, réseau interassociatif
    …

[view:Map_Dialogues]

Addis Abeba (Éthiopie)

 

 

Éléments de programme Dialogues en humanité
Addis Abeba
19 au 21 octobre 2012

Vendredi 19 octobre

10h- 16h : Journée consacrée à la découverte de la ville de Addis Abeba

(Musée, Grand marché, coopératives des femmes, rencontre avec l'Association KAMSA en faveur des personnes âgées)

19h : Réception à la Mairie d’Addis Abeba

Monsieur Kuma Demeksa Tokon, Maire d’Addis Abeba
Hubert Julien-Laferrière, Vice président du Grand Lyon et Président de la commission développement et coopération au CGLU (Cités et Gouvernements Locaux Unis)
Jean Claude Ziv, Secrétaire Générale de la  CODATU (Coopération pour le Développement et l'Amelioration des Transports Urbains)
Francine Kalensa, Union Africaine
Enzo Fazzino, Joseph Yai, UNESCO

Samedi 20 octobre

sous les arbres à l’Alliance Ethio-française (Wavel street BP Addis-Abeba Ethiopie)

10h : Ouverture - Témoignage  de vie croisées :

Pr Christian Scheiber, MMES Tadelech Hailé Mickael, Worknesh Munie, Geneviève Ancel
Messages vidéo de Stéphane Hessel et Henryane de Chaponay, vidéos réalisés par Bruno Vienne et Damien Geoffroy

11h-13h  Ateliers du sensible et de formation au discernement

  • Connaissance de soi et des autres par la musique et la danse, avec la compagnie Organi-danse
  • Contes d'ici et d'ailleurs avec Christine Adjahi, Conteuse. « Autrefois le ciel était sur la terre avec les hommes, les animaux, les plantes et il n’était pas nécessaire de travailler ! Mais à Tanvé, un village du Bénin, vivait une femme capricieuse et têtue qui a tout gâché… ». Son arrière-grand-père lui a transmis cette histoire et bien d’autres encore. Géographe de formation, puis documentaliste-enseignante à Lyon, maintenant à la retraite, Christine Adjahi nous emmène sous l’arbre à palabre de son village
  • Comment se donner confiance mutuellement avec l'approche de l'haptonomie, Geneviève Ancel

13h-15h temps de convivialité

 Repas pris en commun

15h-17h Agoras

  • Souveraineté alimentaire, changement climatique et futurs désirables
  •  Pour un universel réconcilié avec le particulier, à partir d’expériences concrètes des artisans du changement dans les villes et dans le monde

A partir d'expériences exemplaires, leurs réussites et leurs tâtonnements, construisons un universel réconcilié, avec le patronage de l'UNESCO et de l’Union Africaine :
Rabîndranâth TAGORE (1861–1961), Pablo NERUDA (1904-1974), prix Nobel de littérature et Aimé CESAIRE (1913-2008) et « pour un universel réconcilié avec le particulier ».
Tagore, Neruda et Césaire, traversant les siècles, des vies, des oeuvres

"Une civilisation qui s'avère incapable de résoudre les problèmes que suscite son fonctionnement est une civilisation décadente. Une civilisation qui choisit de fermer les yeux à ses problèmes les plus cruciaux, est une civilisation atteinte. Une civilisation qui ruse avec ses principes est une civilisation moribonde" Césaire

"Terre, peuple et poésie ne sont qu'une même entité, enchaînée par de mystérieux souterrains" Neruda

"En cueillant ses pétales, vous ne saisissez par la beauté de la fleur" Tagore

En présence de :
les Professeurs en paléoanthropologie Henry de Lumley (France), Yonas Beyene (Ethiopie), Jurgen Richter (Allemagne), Amélie Vialet (Institut de paléontologie humaine - Fondation Albert 1er de Monaco) Kifflé Beseat Sélassié historien et ancien directeur du patrimoine de l'UNESCO, la représentante de l'UNESCO

Quelle place pour les femmes, les personnes âgées et les jeunes dans la gouvernance ? Pour quelle participation citoyenne ?

Avec notamment la participation de :
 Worknesh Munie, Présidente de l'association Kamsa, Tadelech Hailé Mickael, Ancien Ambassadeur de la République d'ethiopie en France, Michèle Vullien, Vice présidente du Grand Lyon, Sara Abera, Designer

17h-18h temps de coopération action

Une économie au service de l’humain ?
En présence d’entrepreneurs de divers horizons et d'acteurs du tourisme solidaire, notamment Marc Schneider Lyon Latitudes,Sara PDG de Muya Ethiopia(atelier de fabrication de tissage haut de gamme, réinsertion professionnelle de femmes) et Jacques Dubois designer et

19h Temps de la fête

Message vidéo de Stéphane Hessel: en présence de MME Brigitte Collet, Ambassadrice de France en Ethiopie et auprès de l'Union Africaine, d'Olivier Dintinger et l'équipe de l'Alliance française, l'ensemble des particpants aux Dialogues et les lycéens du lycée Gabra Mariam

•« Si on Marchait »  par la compagnie ORGANI DANSE : la danse s'envole au rythme du Boléro
Un spectacle qui questionne l'identité des premiers hommes. Comme à la découverte des ossements d'Abyssinie, les trois danseurs s'élancent à la recherche de nouveaux espaces.
La chorégraphie se déploie sur le célèbre Boléro de Ravel ainsi que des partitions inspirées de la musique éthiopienne.
Compagnie AZMARI , musique et danses traditionnelles des tribus amhariques autour d'un repas ethiopien

 

Dimanche 21 octobre

10h-12h Ateliers du sensible

  • Apprentissage des langues : Amahrique, oromo, somalien, tigrigna, français, anglais, arabe
  • Atelier Yoga du rire, se relier et contes à rire avec Geneviève Ancel et Christine Adjahi

12h-14h Temps du repas et de la convivialité

14h-16h Agoras

Pour promouvoir la mobilité durable, quelle place pour l’humain ?

Quelles nouvelles formes de gouvernance et de prise en compte de l’expertise d’usage de la population ? Vers une montée des compétences et une réciprocité des savoirs
Avec la participation de :
Michèle Vullien et Bernard Rivalta, Vice Présidents du Grand Lyon, Feleke Haile Bachago et les représentants de la Mairie d'Addis Abeba

Comment inscrire nos actions dans le temps : des origines de l’homme à l’avenir de l’humanité
En présence de :
Henry de Lumley, Professeur émérite au Museum d'histoire Naturelle, Maurice Taieb, Professeur géologue et anthropologue, Yonas Beyene, Archéologue, Emmanuel Desclaux, Directeur du Musée de Nice, Pr Christian Scheiber, Chef de service médecine nucléaire CHU de Lyon

17h-18h Temps de coopération action

  • La réduction des déchets à la source, le respect de la nature et la dignité humaine. "Villes sans carbone et sans fracture" (logement, transports, déchets)
  • Zoom sur le projet de construction du musée des Origines de l’Homme à Addis Abeba

    L’Ethiopie, berceau de l’humanité

    Le projet du Musée des Origines de l’Homme a été proposé en collaboration étroite par des chercheurs spécialistes dans les domaines de la Préhistoire, de la Paléoanthropologie et de la Paléontologie qui ont une expérience de la Muséologie, appartenant à six pays : le Docteur Yonas Beyene (Ethiopie), le Professeur Henry de Lumley (France), le Professeur Eudald Carbonell i Roura (Espagne), le Professeur Luis Oosterbeck (Portugal), le Professeur Marcello Piperno (Italie) et le Professeur Jurgen Richter (Allemagne).

    De très nombreuses découvertes d’hominidés fossiles et d’outils préhistoriques, de toutes les périodes de l’histoire de l’humanité, ont été effectuées en Ethiopie.
    C’est le seul pays au monde où ont été mis au jour de nombreux restes d’hominidés des périodes les plus anciennes de l’histoire de l’humanité.
    C’est aussi dans ce pays qu’ont été découverts les plus anciens outils taillés par l’Homme préhistorique, notamment à Gona dans le nord-est de l’Ethiopie, datés de 2,5 millions d’années, qui témoignent de l’émergence de la pensée conceptuelle.

    Dans aucun autre pays du monde, il n’est possible de réunir autant de témoignages sur l’origine de l’Homme, sur son évolution morphologique et culturelle, sur l’histoire de son comportement et de son mode de vie, tout au long des temps quaternaires.

    Le Gouvernement éthiopien, l’Europe et l’Humanité toute entière ont le devoir de présenter ce fabuleux patrimoine concernant l’’origine de l’Homme et son évolution morphologique et culturelle.

    Les Missions du futur Musée : Conservation et gestion des collections, Centre de recherche,
    Accueil d’étudiants et formation de jeunes chercheurs, Diffusion de la culture scientifique,
    Un moteur de développement économique.

Témoignages de vie croisés

Rencontre entre écrivains et lycéens (Lycée Gabra Mariam)

 

  •  

Du 22 au 26 octobre : Voyage  aux sources de l'humanité

Pour ceux qui le souhaitent, une découverte plus approfondie de l'Ethiopie, pays aux multiples facettes ethniques, religieuses, écologiques, source inépuisable d'émerveillement et d'étonnement tant les contrastes sont grands et la situation économique précaire

Du 22 au 25 Octobre 2012 à Addis Abeba

Ces Dialogues préfigurent aussi la question humaine pour la Quinzième conférence de la CODATU (Coopération pour le Développement et l'Amélioration des Transports Urbains et périurbains)

« Le rôle de la mobilité urbaine pour (re) modeler les villes »
Ce rendez-vous, marquant le retour des conférences CODATU en Afrique, constitue une opportunité incontournable pour réunir les réseaux d'initiatives utiles dans le secteur des transports et de la mobilité urbaine.

  • Quelle gouvernance est nécessaire pour promouvoir la mobilité durable ?
  • Comment planifier les villes du futur ? Quelle articulation entre transport-urbanisme ? Quelles infrastructures de transport peuvent guider la ville vers un développement durable ?
  • Quelle offre de transport mettre en œuvre ? Comment gérer la circulation ?
  • Comment prendre en compte les populations dans la politique de transport ? Comment rendre équitable les systèmes de transport ?

Parmi les invités :

Liste préliminaire au 22 Aout 2012

Intervenants Ethiopiens

  • Almaz Mekonnen Zeray, Directeur des relations internationales à la Mairie d’Addis Abeba
  • Amde Akalework, Président de l’Alliance Française
  • Amin Abdulkadir Barkat, Ministre de la culture éthiopienne
  • Aster Gelaw,  Directrice Adonaie Jolie Crèche
  • Brigitte Collet,  Ambassadrice extraordinaire et plénipotentiaire auprès de la République Fédérale démocratique d’Éthiopie et Représentante permanente auprès de l’Union Africaine
  • Dr Abdurahman Mohammed, Chirurgien
  • Feleke Haile Bachago, Directeur de l'ACCRA, Ville de Addis Abeba
  • Getachew Hailemariam Abay, Directeur Général à la Mairie d’Addis Abeba et responsable du développement urbain.
  • Haïlé Gerima, Réalisateur éthiopien
  • Mesfin Equbeyonas, Juge à la Cour Suprême
  • Nega Mezlekia, Ecrivain
  • Professeur Kifflé Beseat Sélassié, historien et ancien directeur du patrimoine culturel et immatériel  de l'UNESCO
  • Sara Abera, l’énergique designer et visionnaire de Muya
  • Teshome Toga, Ambassadeur d’Ethiopie en France et Délégué Permanent auprès de l’UNESCO
  • Yonas Beyene, Archéologue
  • Yonas Desta, Directeur général de l'autorité de recherche et de conservation de l'héritage culturel,
  • Worknesh Munie, Présidente de KAMSA, Association caritative d'aide aux personnes âgées

Intervenants Internationaux

  • Abdoulkader Atteye, Maire de MOREY Saône et Loire
  • Alexis Jenni, Prix Goncourt
  • Ali Shoki Said, Président Association France Ethiopie
  • Amélie Vialet, Institut de Paléontologie Humaine
  • Annick Thebia Melsan, Ecrivain
  • Behram Asfaw, Rift Valley Research Service, National Museum
  • Bernard Soulage Vice président de la Région Rhône Alpes, International et mobilité internationale
  • Beyene Yonas, Autority for the Research and Conservation of Ethiopian Cultural Heritage, Director of Collections and Laboratory
  • Christine Adjahi, Dr en géographie et conteuse
  • Desclaux Emmanuel, Laboratoire Départemental de Préhistoire du Lazaret
  • Desta Yonas, General Director, Authority for Research and Conservation of Cultural Heritage
  • Dominique Bolliet, Adjoint chargé des Ressources humaines, Ville de Lyon
  • Edgar Morin, Ecrivain, Philosophe
  • Edmond Moukala, Spécialiste du programme Section du Patrimoine
  • Elisabeth Fauquembergue, Laboratoire Départemental de Préhistoire du Lazaret
  • Emmanuel Desclaux, Directeur du musée de Nice, Docteur en préhistoire
  • Eudald Carbonnell y Roura, préhistorien, directeur de l'IPHES à Tarragone en Espagne
  • Francine Afane Kalasa - Union Africaine
  • Geneviève Ancel, Coordinatrice des Dialogues en Humanité
  • Gilbert-Luc Devinaz  Adjoint au maire chargé de la prévention et de la sécurité à Villeurbanne Conseiller général du canton nord
  • Hélène Geoffroy, Députée du Rhône
  • Henryane de Chaponay, Présidente de CEDAL
  • Henry de Lumley, Directeur de l’Institut de Paléontologie Humaine, Professeur émérite au Museum National d'Histoire Naturelle et Directeur de l’Institut de paléontologie humaine. Membre de l’Institut de France
  • Hubert Jullien-Laferrière, Vice Président à la Coopération Décentralisée, Grand Lyon
  • Isabelle Cochez, Consultante en Développement économique
  • Isabelle Dorliat, Directrice Générale adjointe du Conseil Générale du Rhône
  • Jean Christophe Ruffin, Ecrivain
  • Jean Jacques Pignard, Vice Président du Conseil Général Rhône en charge du rayonnement culturel et des relations internationales
  • Jean-Baptiste Richardier, Directeur fondateur de l’ONG Handicap International
  • Jurgen Richter, Université de Cologne
  • Louis Edouard Puget, Grand Lyon
  • Luiz Oosterbeeck, Instituto Politecnica de Tomar
  • Mamitu Yilma Gebru, Manager, Movable Heritage Development Exhibition Service
  • Marcello Piperno, Professeur à l’Université « Sapienza » de Rome
  • Maurice Taieb, Professeur géologue et anthropologue
  • Michel Wilson, Conseiller au Développement Durable, Grand Lyon
  • Monique Dupasquier, Vice-Présidente de l’association France Ethiopie Corne de l’Afrique
  • Olabiyi Babalola Joseph YAI, Ambassadeur, délégué permanent auprès de
  • Olivier Desmules, Conseil Général du Rhône
  • Olivier Frérot, Directeur du Développement Université Catholique de Lyon
  • Pascal Lhuillier, Chargée de mission, Direction des Relations Internationales, Grand Lyon
  • Pascale Crozon, Députée du Rhône
  • Patrick Berger, Agence de l’urbanisme
  • Père Christian Delorme, Diocèse de Lyon, Ecrivain
  • Piperno Marcello, Universata de Roma "La Sapienza", Dipartimento di scienzo, archeologiche, antropoligicha dell' antichita sezione di paletnologia
  • Pr. Christian Scheiber, Chef de Service Médecine Nucléaire HCL Lyon
  • Samia Belaziz, Adjoint chargée des Relations Internationales
  • Stéphane Hessel, Ancien Ambassadeur des Nations Unies
  • Sylvie Deshors, Ecrivain
  • Véronique Moreira, Vice Présidente à la région Rhône Alpes déléguée à la coopération solidaire

Contacts

Alliance éthio-française d'Addis-Abeba
Wavel street B.P. 1733 Addis-Abeba, Ethiopie
Tel +251 (0) 1 11 56 98 93 (Administration)
Fax 00251 1 11 55 36 81
aef@allianceaddis.org

Association France Ethiopie
Shoki Ali Said
58 rue Dr Ollier, 69100 Villeurbanne
Téléphone : 06 60 57 66 22
Email : dialogueslyonaddis@gmail.com
www.france-ethiopie.com

Bangalore (India)

nid; $levels_deep = 3; $emulate_book_block = true; if (!function_exists('book_struct_recurse')){ function book_struct_recurse($nid, $levels_deep, $children, $current_lineage = array(), $emulate_book_block = true) { $struct = ''; if ($children[$nid] && ($levels_deep > 0 || ($emulate_book_block && in_array($nid, $current_lineage)))) { $struct = ''; foreach ($children[$nid] as $key => $node) { if ($tree = book_struct_recurse($node->nid, $levels_deep - 1, $children, $current_lineage, $emulate_book_block)) { $struct .= node_view(node_load(array('nid' => $node->nid)), 1); $struct .= $tree; } else { if ($children[$node->nid]){ $struct .= node_view(node_load(array('nid' => $node->nid)), 1); } else { $struct .= node_view(node_load(array('nid' => $node->nid)), 1); } } } return $struct; } } } if ($node = menu_get_object('node', 1, 'node/'.$book_top_page)) { // Only display this block when $book_top_page refers to an actual book page // first retrieve the book structure from the menu system $result = db_query('SELECT link_path, link_title, mlid, plid FROM {menu_links},{node} WHERE link_title=title AND status=1 AND menu_name="%s" ORDER BY weight, link_title', $node->book['menu_name']); $menu = array(); while ($m = db_fetch_object($result)) { $menu[$m->mlid] = $m; $menu[$m->mlid]->nid = $nid = (int)substr($m->link_path, 5); } // now use the $menu array to build a proper $children and $parent array $children = array(); $parent = array(); foreach ($menu as $key => $val) { $nid = is_null($menu[$val->plid]->nid) ? 0 : $menu[$val->plid]->nid; if (!$children[$nid]) { $children[$nid] = array(); } array_push($children[$nid], $val); $parent[is_null($val->nid) ? 0 : (int)$val->nid] = $nid; } // $children array properly formed, now get the $current_lineage array $current_lineage = array(); if (arg(0) == 'node' && is_numeric(arg(2)) && $parent[arg(2)]) { $nid = arg(2); while ($nid) { array_unshift($current_lineage, $nid); $nid = $parent[$nid]; } } echo book_struct_recurse($book_top_page, $levels_deep, $children, $current_lineage, $emulate_book_block); } ?>

2012 Bangalore

Pipal Tree /  Dialogues en humanité Invites you to February Dialogues on “The spiritual, intellectual and social-transformational Challenges before us” to be held at Fireflies Ashram (Bangalore, India) between 15th-19th February 2012 about :

[toc]

Sagesses et savoirs traditionels pour construire l'avenir 15-19 February 2012, Fireflies Inter-religious Ashram, Bangalore, India
Never before has human civilization been faced with a challenge of such enormous magnitude. Climate change is already beginning to have devastating effects on the lives of millions. In India, the Himalayan glaciers are predicted to melt in the next 30 years or so. The great rivers, the Ganges and the Brahmaputra, are predicted to either run dry or have little water.
There will be millions of farmers and landless labourers who will become climate change refugees. Much of Bangladesh will go under water in the few decades. Where will the over 100 million people go? Many parts of the world will be in a similar situation.

CLIMAT JUSTICE ET FUTURS DURABLES

C'est avec grand plaisir que nous vous annonçons l'événement des Dialogues en Humanité 2012. Les thèmes principaux porteront sur le climat, la justice et les futurs durables. Nous espérons continuer à progresser en nous basant sur l'expérience des Dialogues précédents.

Chauqe année qui passe nous alerte sur le fait que nous devons développer la conscience universelle concernant la crise climatique et que nous devons agir en ressentant l'urgence de la situation.

Ces Dialogues rassembleront des mouvements sociaux, des ONGs, des syndicats de fermiers et de populations indigènes, des leaders religieux et de politiciens. Environ 75 participants du monde entier, dont la moitié en provenance d'Inde nous rejoindront.

ORIENTATIONS ET OBJECTIFS:

  • Le potentiel pour les mouvements alternatifs de se renforcer est maintenant une réalité. Le printemps arabe, les protestations et manifestations des Indignés devant Wall Street et la colère des communités de par le monde témoignent de ce nouveau contexte émergeant rempli de promesses. Les mouvements sociaux et d'autres organisations de la société civile ont urgentmment besoin de s'inclure dans le nouveau paradigme du développement durable..
  • Durant cet événement, les traditions religieuses de différentes communautés seront présentées, incluant des perspectives de spiritualité séculaire. Toutes ces réflexions tenteront de conduire et d'évoluer vers une pratique d'action-réflexion nouvelle se basant sur une véritable compréhension des valeurs de la communauté ainsi que sur les pratiques spirituelles et religieuses qui encouragent l'espoir et donnent une force intérieure dans le combat pour une justice climatique.
  • Avec l'augmentation alarmante de l'agro-business, les mouvements de petits fermiers changent de stratégies pour à la fois innover et confronter, particulièrement en ce qui concerne les options à la souveraineté alimentaire incluant l'agriculture avec un indice carbone minime, des mesures d'adaptation et des politiques de justice climatique. Les mouvements des fermiers partageront leurs expériences pour combattre l'agro-business et pour le renouveau de ces mouvements dans un contexte de montée des prix de l'alimentaire et plus largement de modèles climatiques imprévisibles. Nous essaierons aussi de concentrer nos efforts afin de définir ce que justice climatique singifierait pour les petits paysans qui se débattent au quotidien.
  • Des options alternatives innovantes de développement durable émergent dans le combat des Adivasi (aborigènes indiens) au sein des forêts et en dehors des forêts. Qu'est-ce que cela signifie dans le cadre d'un nouveau paradigme de développement? Nous souhaitons aussi mettre l'accent sur les defies de déplacement de populations auxquelles les communautés de la forêt sont confrontées, y compris les préoccupations d'efforts de reforestation afin de baisser le taux carbone/stratégie d'atténuation du taux carbone.
  • Cette conférence rassemblera des mouvements sociaux d'importance, des ONGs et d'autres acteurs de la société civile ayant une vision d'équité énergétique pour les pauvres et une vision de la politique énergétique juste. Nous explorerons comment populariser ces perspectives et stratégies.
  • Nous espérons approfondir les réflexions concernant la transformation des gouvernements et des institutions pour la justice climatique. Dans les années à venir, les migrations liées au changement climatique, à la fois sur le plan national et international va générer de très grands problèmes. Il est très urgent de mettre en place des lois et des institutions de dimensions nationale et internationale concernant ces soucis en invitant autour de la table les communautés vulnérables.

Programme

15 February, Wednesday

04:00 pm : The February Dialogues: Objectives and Orientations
                  Siddhartha (Founder, Pipal Tree & Fireflies Inter-religious Ashram, Bangalore)
                  Genevieve (Co-Founder, Dialogues en Humanite, Lyon)
05:00 pm : Self-introductions and Sharing of Expectations

06:00 pm : Mandala Ceremony

06:30 pm : Awakening the Dreamer
                  Sister Gail Worcello (Co-Founder, Green Mountain Monastery, Vermont)
                  Chair: Orla Hazra

16 February, Thursday

09:30 am : Challenges Before Food Sovereignty in the Context of Climate Change       
                  Devinder Sharma (Food and Trade Policy Analyst and Journalist, New Delhi)
                  Chair: Siddhartha (Founder, Pipal Tree & Fireflies Inter-religious Ashram, Bangalore)

10:30 am : Panel on 'Climate Justice and Sustainable Futures'
                  Jeevan Kumar (Director, Centre for Gandhian Studies, Bangalore University)
                  Ashwani Vasishth (Director, Sustainability Studies, Ramapo College, New Jersey)
                  Genevieve Ancel (Dialogues en Humanite, Lyon)

11:30 am : Tea break

12:00 noon : Panel on ‘Climate Justice and Sustainable Futures’ continues

12:30 pm : Alternative Energy:  Experiments from a Biomass Project      
                  Adarsh Bavikatte (Mechanical Engineering Student, Bangalore)

01:15 pm : Lunch

02:15 pm : Alternate Eco-friendly Design and Construction
                  Satya Prakash Varanasi (Architect and Columnist in ‘The Hindu’ on Urban Planning)

03:15 pm : Creative Responses to Climate Change: Rethinking Knowledge, Transforming
                  Societies and Realizing Bio-happiness
                  Ananta Kumar Giri (Professor, Madras Institute of Development Studies, Chennai)
                  Henryane de Chaponay (Founder, Centre for Latin American Studies - CEDAL, Paris)
                  Chair: Anjali Gera Roy (Professor, Department of Humanities and Social Sciences,
                  Indian Institute of Technology, Kharagpur)

04:30 pm : Tea break

05:30 pm : Understanding Eco-spiritual Art of Fireflies
                  Siddhartha (Founder, Fireflies Inter-religious Ashram, Bangalore)

07:00 pm : Documentary

17 February, Friday

09:30 am : Climate Justice: Insights from Faith Traditions
                  Jean-Claude Basset (President, Inter-religious Platform of Geneva)
                  Siddhartha (Founder, Pipal Tree & Fireflies Inter-religious Ashram, Bangalore)
                  Debora Nunes (Professor, University of Salvador de Bahia, Brazil)
                  Trish Glazebrook (Professor, Department of Philosophy and Religion Studies,
                  University of North Texas, USA)
                  Chair: Radha Kunke

11:30 am : Tea break

12 noon : Culture and Climate Justice
                 John Clammer (Visiting Professor, United Nations University, Tokyo)

01:00 pm : Lunch

02:00 pm : Durban: Fiasco or Modest Hope?
                  Walter Mendoza (Member, Indian Network on Ethics and Climate Change)

03:00 pm : Towards a Poetics of Possibility: Critical Spirituality as a Resource for Framing
                  Sustainable Futures
                  Marcus Bussey (Lecturer, World History/Sustainable Futures, University of Sunshine
                  Coast’s Sustainability Research Centre)

04:00 pm : Tea break

07:00 pm : Dialogues en Humanite; Brazil event

18 February, Saturday

09:30 am : Challenges Before Food Sovereignty: Experiences from the Field
                  Julie-Vivek Cariappa (Organic Farmers, Savayava Krishikara Sangha, Mysore)
                  Bablu Ganguly (Dharani Farmers Cooperative / Timbaktu Collective, Andhra Pradesh)
11:00 am : Tea break

11:30 am : Vision for Sustainable Futures
                  Patrick Viveret (Philosopher and Political Thinker, Paris)    

12:30 noon : (To be fixed)

01:30 pm : Lunch

02:30 pm : Panel: Moving towards Sustainable Futures
                  Ashwani Vasishth (Director, Sustainability Studies, Ramapo College, New Jersey)
                  Jeevan Kumar (Director, Centre for Gandhian Studies, Bangalore University)
                  Henryane de Chaponay (Founder, Centre for Latin American Studies - CEDAL, Paris)
                  M.P. Parameswaran (Former Director of KSSP - Kerala Science Forum)
                  Emerson Sales (Professor, University of Salvador de Bahia, Brazil)
                  Nicolas Krausz (Foundation for the Progress of Human Kind, Switzerland)
                  Chair: Genevieve Ancel (Co-founder, Dialogue en Humanite, Lyon-France)

04:00 pm : Tea break

07:00 pm : Documentary

19 February, Sunday

09:30 am : Reflections on the Declarations from the 2012 February Dialogues

12:00 noon : Music Festival begins (12 Noon to 10:00 pm)

FESTIVAL DE MUSIQUE

Les réflexions des Dialogues de Février 2012 termineront le dimanche 19 février matin où une déclaration sera partagée avec tous les participants.

Cette dernière sera lue au public du Festival de Musique annuel qui aura lieu du 19 Février de midi à 22H00. (Les participants sont invités à rester jusqu'à la fin du festival car les meilleurs groupes joueront à partir de 19H)

HEBERGEMENT

Nous nous occupons du logis et du couvert pour les participants du 15 février au 20 février.

PARTICIPATION

Comme nous ne pouvons loger qu'un nombre limité de participants, merci de nous informer bien à l'avance. Pour les nouveaux participants aux Dialogues en février, merci de nous adresser un petite note concernant votre implication dans les thèmes mentionnés ci-dessus.

CLIMATE JUSTICE AND SUSTAINABLE FUTURES

It gives us great pleasure to announce the February Dialogues 2012 event. The focus will be on Climate Justice and Sustainable Futures. We are hoping to build on the experience of previous Dialogues.

Each year that goes by alerts us to the fact that we must spread awareness of the climate crisis and act with a sense of urgency.

These Dialogues will bring together social movements, NGOs, unions of farmers and indigenous peoples, religious leaders and policy makers. About 75 participants will come from all over the world, with half from India.

ORIENTATIONS AND OBJECTIVES:

  • The potential for alternative movements to become stronger is now very real. The Arab spring, the protests on Wall Street and the anger of communities all over the world bear witness to a new context that is potentially full of promise. Social movements and other civil society organizations urgently need to usher in a new paradigm of sustainable ‘development’.
  • At this event there will be presentations from different community and religious traditions, including perspectives of secular spirituality. All these reflections will attempt to evolve fresh action-reflection praxis based on a critical understanding of community values and spiritual and religious practices that foster hope and give inner strength in the fight for climate justice.
  • With the alarming rise of agribusiness, small farmers’ movements are evolving strategies to confront and innovate simultaneously, especially on just food sovereignty options that include low carbon farming, adaptation measures and climate justice policies. Farmers’ movements will share their experiences of fighting agribusiness and renewing small farmers’ movements in a new context of rising food prices and wildly unpredictable weather patterns. There will also be an attempt to focus on efforts to define what climate justice would mean to struggling small farmers.
  • Innovative alternative sustainable development options are emerging from adivasi (tribal) struggles within and outside forests. What does this mean for a new paradigm of development? We also hope to focus on the displacement challenges which forest communities are facing, including concerns with reforestation efforts as part of a carbon sink/mitigation strategy.
  • This conference will bring together significant social movements, NGOs and other civil society actors who have a vision of energy equity for the poor and a just alternative energy policy. How to popularize these perspectives and strategies will be explored.
  • We hope to deepen reflections related to transforming governance and institutions for Climate Justice. In the years to come, both internal and international migration related to climate change will become huge issues. There is great urgency to put in place national and international laws and institutions around these issues with the participation of vulnerable communities.

MUSIC FESTIVAL

The reflections of the February Dialogues 2012 will end on Sunday, 19th February morning, where a declaration emerging from the Dialogues will be shared among the participants.

The same will be read out to the audience of the annual Fireflies Festival of Music which will be held on 19th February from 12 noon to 10:00 pm. (Participants are requested to remain till the end of the festival as the best groups will perform after 7:00 pm)

ACCOMMODATION

We will take care of board and lodge of participants from 15th February to 20th February.

PARTICIPATION

As we can only accommodate a limited number of participants, please inform us well in advance. For new participants to the February Dialogues may we request you to send us a short note of your involvement in the issues mentioned above.

 

 
What is the good life?
- Values and spiritualities to face the challenges of social justice and
climate change
17-20 February 2010, Fireflies Inter-religious Ashram, Bangalore, India
Never before has human civilization been faced with a challenge of such enormous
magnitude. Climate change is already beginning to have devastating effects on the lives of
millions. In India, the Himalayan glaciers are predicted to melt in the next 30 years or so. The
great rivers, the Ganges and the Brahmaputra, are predicted to either run dry or have little water.
There will be millions of farmers and landless labourers who will become climate change
refugees. Much of Bangladesh will go under water in the few decades. Where will the over 100
million people go? Many parts of the world will be in a similar situation.
It is time to act.
It is time to find the psychological and spiritual motivation that can galvanise us into
action.
If we begin to act today we will still be able to avert a major catastrophe. If we begin to
put into practice the mitigation and adaptation strategies needed we can prevent famines and save
the lives of hundreds of millions of people.
It is with these objectives in mind that Fireflies Inter-religious Ashram and
Dialogues en Humanité are launching its February Dialogues: ‘What is the good life?’ The
February Dialogues will begin at 4pm on 17th February and end by 3pm on 20th afternoon.
The all-night music festival will begin at 7pm on 20th February. The venue will be Fireflies Interreligious
Ashram, in a beautiful village, outside Bangalore, in the south of India. Participants will
have no difficulty in arriving at Bangalore, which has direct flight connections from all over the
world. Participants from India will also have no problem to arrive by train, bus or air. We will
pick-up all participants from the airport/railway station/bus stops, as Fireflies is located 60kms
away from the airport and 30kms away from the railway station.
2
The participants to this event will come from backgrounds of social and environmental
movements, NGOs working for social justice and environmental action, and activist intellectuals
and religious/spiritual leaders.
The programme will have the following sections:
1. What is the science of climate change, how will it impact us, and what are the mitigation and
adaptation strategies we can pursue, particularly in relation to poor and marginalized people?
This part of the programme will include lectures, discussions and film shows on
• The science of climate change: How carbon dioxide emissions and other green house
gases are dramatically contributing to climate change. How to see that the decisions
arrived at the United Nations Climate Change Conference in Copenhagen (COP-15) are
implemented and the carbon emissions further reduced in the interests of equitable and
sustainable development, particularly for the poorer countries.
• How climate change is going to impact, in India and other third world countries, the poor
peasants, dalits and indigenous peoples in dry rural areas, or areas that are likely to be
flooded through erratic rainfall patterns or storms. How NGOs and social movements can
create the awareness and understand better the implications on the poor and the exploited
sections of society.
2. What does inclusive and equitable sustainable development mean in practice, in the context
of climate change?
• What are the alternative agricultural practices that will need less water? Since millets
require less water, and are more nutritious than rice, communities must explore the
possibility of shifting to such possibilities. In addition methods like the SRI method of
cultivation require less water.
• Indigenous peoples know about varieties of rice, and millets that grow with less water, or
grow when there is flooding. They also know varieties of rice that grow in saline water.
Modern agriculture research is also working to produce rice that can grow in saline water,
and varieties of crops that can grow when temperatures begin to rise. (How do we
critically look at these modern possibilities?)
• Energy is going to be the key challenge. Can we get away from fossil fuels and use more
solar, wind, mini-hydel possibilities?
• Actually the rich countries and the wealthy in the emerging countries are responsible for
most of the emissions. What are the possibilities of creating political awareness to reduce
the energy consumption of the richer countries and the wealthy in the emerging
economies.
3
Can the suffering of poor countries like Bangladesh, for example, who are not
responsible for climate change, be compensated by richer countries who have created
climate change?
• Climate justice means that the poor must be protected for all the years that the rich have
indulged themselves with high energy consumption and consumerism in general.
• How can the planet be greened on an urgent basis through growing more trees and
protection of forests like the Amazon? Trees, after all, are carbon sinks.
• Apart from the personal changes and changes in life-styles, what are the political and
systemic changes needed so that we can have national and international regulatory bodies
that can help with equitable and sustainable development in the context of climate
change.
3. How can we develop an alternative conception of the good life, where we may embrace
voluntary simplicity and still lead happy and fulfilled lives? What can the various religions
teach us to face the challenge of climate change?
• What does Christianity, Islam, Buddhism, Hinduism and other religions and spiritualities
teach us about stewardship of the planet? What can we learn from the spirituality of
indigenous peoples?
• What are the changes in values and attitudes that are needed to embrace voluntary
simplicity, where we can use less energy, consume less and share more with those who
are needy? What is the kind of education that can lead to the new values and attitudes?
Note: Although the focus of February Dialogues 2010 will be on the values and spiritualities
needed to deal with the challenge of climate change, we also wish to give time to the problems
related to religious fundamentalism and religious conflict, and finding solutions to them. These
are not only major concerns in South Asia but in several parts of the planet.
The speakers:
In a few weeks time we will have the programme ready with the list of speakers.
Who are the participants?
Participants will come from all over the world. They will be from NGOs, social movements,
farmers unions, government, religious leaders, women’s organizations, indigenous people’s
organizations, dalit organizations, international organizations.
4
Music Festival:
There will be an all-night music festival on 20th February night. Two thousand people will
attend. During the festival there will be short interventions to present the results of the
discussions of “What is the good life”?
Travel costs and food and lodging
We will be able to take care of your food and lodging costs while you are with us for the
February Dialogues 2010. We will also give you a free ticket for the all-night music festival on
February 20th evening. Unfortunately we cannot pay your travel to Bangalore and return.
About the organizers
Meeting Rivers is a programme of inter-religious and secular initiatives for social transformation
and ecological renewal (jointly run by Pipal Tree, Bangalore, and FPH, Paris).
Dialogues en Humanité is an annual international programme of civil society related events
concerned with the social and ecological challenges of the future, held each summer in a park in
the French city of Lyon. http://dialoguesenhumanite.org

2011 Bangalore

[toc]

The impact of climate change in rural areas
“Values and practices that promote food security in the context of climate change”

16th to19th February 2011
Fireflies Ashram, Bangalore, India
(The February Dialogues is an annual event of Fireflies Inter-religious ashram and
Dialogues en Humanites, Lyon)

This conference will serve to integrate traditional knowledge with modern scientific practices to face the challenge of climate change in the area of food security and food sovereignty ([1]). Insights will also be drawn from cultural and religious traditions to motivate communities to act with a sense of urgency.

The impact of climate change in rural areas

Climate change in India will mean increase in surface temperature, changes in rainfall patterns, increase in the frequency of floods and droughts, the melting of the Himalayan glaciers and rise in sea-levels.  Changes in rainfall patterns and temperature will affect local water availability, disturbing the optimal cultivation period available for particular crops. According to some estimates, almost 40% of the agricultural production potential in some developing countries could be lost. Those most seriously affected will be farmers in dry-land regions where agriculture is rain-fed, and only one crop is grown per year.

Cereal production potential will decrease substantially in many developing countries. Rice production in India will decrease by almost a tonne/hectare if the temperature goes up 2oC. By 2050, about half of India's prime wheat production area could get heat-stressed, with the cultivation window becoming smaller, affecting productivity. For each 1oC rise in mean temperature, wheat yield losses in India are likely to be around 7 million tonnes per year, or around US $ 1.5 billion at current prices. Similar figures could apply to many countries in Africa and Asia. The emphasis on growing rice and wheat and the neglect of millets will have to be drastically corrected in the interests of food security and food sovereignty.

The current preoccupation in the international discourses on climate change is, however, on mitigation of Green House Gas (GHG) emissions. There is very little official discourse on how the affected communities need to adapt to face the consequences of climate change.

The need to integrate peoples’ traditional values, practices and religious insights in a holistic manner to meet the challenge of food security cannot be overstressed.

Existing understanding of desirable adaptation strategies in rural areas

A huge challenge lies before farmers in the years ahead. To deal with the challenge of climate change farmers might find it useful to follow an ecosystem approach.

The ecosystem approach integrates traditional and modern agricultural practices. It involves crop rotations, bio-organic fertilisers and biological pest control. This approach improves soil health and water retention, increases fertile top soil, reduces soil erosion and maintains productivity over the long term. This was more or less how most farmers cultivated before the green revolution changed the trend.

Agricultural biodiversity is central to an agro-ecosystem approach to food production. The more diverse the agro-ecosystem, the more efficient the network of insects and micro-organisms, that control pests and disease. Building resilience in agro ecosystems and farming communities, improving adaptive capacity and mitigating greenhouse gas emissions is the way to cope.

A knowledge-intensive rather than input-intensive approach should be adopted to develop adaptation strategies. A special package for adaptation should be developed for rainfed areas based on minimising risk. Some of the elements that need to be emphasised in this package are:

  • Millets constitute the food of the future since it does not need irrigation and can grow in dryland with just a few rains. Millets are also far superior to rice as far as nutritional values are concerned. Millets are the answer to water shortages for agriculture and rising temperatures. Finger millet can also grow in saline conditions, while pearl millet is right for sandy soils. (There are already campaigns going on urging the government to include millets in the public distribution system. It is a scandal that this has not been done).
  • Traditional knowledge can play a significant role in adapting to climate change. Drought and flood resistant seed varieties must be identified, documented and promoted. The need to conserve the genetic diversity of crops in collaboration with local communities cannot be overstressed.
  • Around 3000 to 5000 litres of water is needed to produce 1 Kg of rice in the traditional method. SRI use 30% less water. If the SRI method is practised about 8,42,000 litres of water can be saved for each acre. This method can also reduce flooding induced methane emissions.
  • Kitchen gardens need to be popularised to compensate for shortfalls in food and nutrition from climate-related yield losses.
  • About 60% of our cultivated area comes under the semi-arid rainfed category. Farm ponds, fertiliser trees and biogas plants must be actively promoted in such areas.
  • Extreme weather conditions can lead to droughts and floods. There is a need to look at the restoration and renovation of traditional water storage units. But fresh innovations are also needed to deal with water supply reliability, flood risk, drought and agriculture.
  • Farmers should be given adequate information about new pests and diseases. Mechanisms should be put in place to evolve integrated pest management strategies at the local level, keeping in mind the advance of climate change.
  • Given that there are 13 major and 127 micro agro-climatic zones in the country there is a need to have information relevant to local conditions. Basic agromet stations should be put in place in each agro-climatic zone. This is vital to develop local adaptive strategies. (The India Meteorological Department claims to provide district level advisories to farmers through the Agrometeorological Advisory Service. It claims that farmers who use this agromet service have made a net gain of around 10 per cent. This needs to be checked out).
  • A rat-free national grid of grain storages needs to be put in place. In addition household and community bins/grain banks to modern silos at the district level must be established to ensure local food security and stabilise prices.
  • Agricultural credit and insurance systems must be made more comprehensive and responsive to the needs of small farmers.
  • For some years now various NGOs have been promoting fuel efficient stoves that will offset the high GHG emitting stoves. It is estimated that about 86% of the rural households depend on biomass for their primary energy source. The ordinary stoves create air pollution and use too much wood. The improved stoves will be saving about 500 kg of fuel wood per family per annum. The destruction of forests for fuel wood will also be reduced.
  • Energy from bio-gas must be promoted. This will have the added effect of preventing methane release from cattle dung. Unfortunately bio-gas production has not become popular in rural areas despite efforts to promote it.

The conference will cover the following areas:

  • Exploring the potential of religions and spiritualities to motivate people to combat climate change and understand the challenges posed to food security and sovereignty.
  • Rural adaptation options available at the local level.
  • The experiences of civil society organisations and farmers who promote integration of climate-resilient strategies in regular development activities.
  • Strategies to mainstream community based adaptation experiences into national and international development policies.

Participants:

Participants will be drawn from South Asia, a few African countries, Asia, Europe and North America (if funds permit).   Most participants will represent farmers’ organisations and civil society organisations working in the rural context. There will also be people who are agricultural/climate change experts, policy makers, journalists and cultural and religious thinkers.

Follow-up:

The results of this programme will be disseminated through a book, website, email bulletins, and through meetings of the GRAIN ([2]) network and other networks.

Music festival:

Fireflies Festival of Sacred Music: http://www.fireflies.org.in/

The participants to the February Dialogues will be treated to a spectacular all-night music festival which will start on 19th evening. About 3000 people are expected at this festival where the theme of food security and sovereignty will be promoted.


([1]) While food security implies the ability of a country to provide food for all its citizens food sovereignty emphasises the importance of peasants being able to feed themselves independent of the public distribution system or the market.

([2]) GRAIN stands for “Global Rural Adaptation Initiatives”. It is a network of farmers, rural community organisations, agricultural experts and media. The objective of this programme is to evolve and implement rural adaptation strategies in the context of climate change.

Pipal Tree

Home is an international training and cultural centre which come under the Pipal Tree trust. VISION. In a world that is globalising at a rapid pace Pipal Tree is acutely conscious of the ...

http://www.pipaltree.org.in/

2010 Bangalore

[toc]

What is the good life ?
Valeurs et spiritualités pour relever le défi de la justice sociale et du changement climatique

Du 17 au 20 Février 2010
Fireflies Inter-religious Ashram, Bangalore, India

Aujourd’hui, notre société fait face à une crise écologique d’une grande ampleur : les changements climatiques actuels commencent à avoir d’énormes répercussions sur la vie de million de gens dans le monde. C’est effectivement le cas en Inde par exemple où le réchauffement climatique risque de faire fondre les glaciers himalayens au bout des trente ans à venir et qu’une grande partie du Bangladesh se retrouvera dès lors enseveli sous l’eau ; ou encore que les grands fleuves, notamment le Gange et le Brahmapoutre, soient asséchés progressivement. En conséquence, plusieurs millions d’agriculteurs et de paysans sans terre, peuvent se retrouver réfugiés pour des raisons de survie. Où vont aller tous ces gens ? De nombreuses régions dans le monde vont se retrouver dans une situation similaire, que faire ?

Le temps d’agir :

Il est temps d’agir ensemble pour sauver l’humanité, car nous sommes encore en mesure d’éviter une telle catastrophe majeure. Si nous commençons à mettre en pratique les stratégies d'atténuation et d'adaptation nécessaires, nous pouvons parvenir au bout des famines et sauver la vie de centaines de millions de personnes.

C’est en réactions à tous ces problèmes que  Fireflies interreligieux Ashram et les Dialogues en Humanité ont été organisé en Février 2010 sous le thème « What is’s the good life ? ». Ces dialogues se sont déroulés dans un beau village en dehors de Bangalore, dans le sud de l’Inde, et se sont tenue du 17 février à 16H, jusqu’au 20 février à 15H ; avec un festival musical en clôture de l’événement. 3 000 participants se sont joints à l’événement.

A l'initiative de Siddhartha, directeur du centre interculturel Fire Flies (lucioles), 3 000 participants se sont joints à l’événement dont Vandana Shiva, Bablu CK Ganguly.


What is the good life ?
Values and spiritualities to face the challenges of social justice and climate change

17-20 February 2010
Fireflies Inter-religious Ashram, Bangalore, India

Never before has human civilization been faced with a challenge of such enormous magnitude. Climate change is already beginning to have devastating effects on the lives of millions. In India, the Himalayan glaciers are predicted to melt in the next 30 years or so. The great rivers, the Ganges and the Brahmaputra, are predicted to either run dry or have little water.
There will be millions of farmers and landless labourers who will become climate change refugees. Much of Bangladesh will go under water in the few decades. Where will the over 100 million people go ? Many parts of the world will be in a similar situation.

It is time to act :

It is time to find the psychological and spiritual motivation that can galvanise us into action.
If we begin to act today we will still be able to avert a major catastrophe. If we begin to put into practice the mitigation and adaptation strategies needed we can prevent famines and save the lives of hundreds of millions of people.
It is with these objectives in mind that Fireflies Inter-religious Ashram and Dialogues en Humanité are launching its February Dialogues: ‘What is the good life?’ The February Dialogues will begin at 4pm on 17th February and end by 3pm on 20th afternoon.
The all-night music festival will begin at 7pm on 20th February. The venue will be Fireflies Interreligious Ashram, in a beautiful village, outside Bangalore, in the south of India.

PROGRAMME :

17 February 2010, Wednesday

04:00 – 05:00 pm : Registration
05:00 – 05:15 pm : Welcome and introduction to the February Dialogues 2010
                              Siddhartha (Founder, Fireflies Inter-religious Ashram and Pipal Tree,
                              (Bangalore) & Genevieve Ancel (Dialogues en Humanité, Lyon)
05:15 – 05:45 pm : Self-introductions by the participants
                               Lighting the lamp and Flower Mandala
05:45 – 06:15 pm : Why we think “What is the good life?” is important for peace
                              and social justice
                              Henryane de Chaponay (Internationally known expert on
                              sustainable futures, social justice and human rights.
                              Founder: Cedal, Paris.)
                              Chairperson: Jean Fischer (Foundation for the Progress of
                              Humankind, Lausanne, Switzerland)
6:15 – 07:15 pm : Climate justice after Copenhagen: implications for the poor
                               and excluded populations
                               Walter Mendoza (Director, CED-Bangalore, and member of INECC,
                               Vishakapatanam)
                               Chairperson: Joseph Tharamangalam (Emeritus Professor,
                               Mount Saint Vincent University, Halifax, Canada)
08:00 pm : Dinner

18 February 2010, Thursday

08:00 – 09:00 am : Breakfast
09:00 – 11:00 am : Ecosystems and climate change: Testimonies and reflections
                               Panelists:
                               Arid regions: Bablu Ganguly (Timbaktu Collective, Andhra Pradesh)
                               Urban regions: Genevieve Ancel (Dialogues en Humanité, Lyon)
                               Forest regions: Roy David (CORD, Kushal Nagar, Karnataka)
                              Coastal regions: T. Peter (Fisherfolk Movement, Kerala)
                              Chairperson: Anne Marie le Moing (contribution from Mexican
                              experience)
11:00 – 11:30 am : Tea break
11:30 – 12:00 pm : Ecosystems and climate change: Session continues
12:00 – 01:00 pm : Primal cultures and climate justice
                               Jyoti Sahi (Founder, Art Ashram, Bangalore) &
                              Meghnath (Film maker and adivasi action concerns, Ranchi)
                              Chairperson: Vyasaprasad (Narayana Gurukula, Ooty)
01:00 – 02:00 pm : Lunch
02:00 – 03:00 pm : Sustainable lifestyles: A personal perspective
                               Jane Sahi (Founder, Sita School, Bangalore)
                               Chairperson: Tapas Bhatt (Social researcher, Paris)
03:00 – 04:00 pm : Christianity and climate justice
                               Fr. Allwyn D’Silva & Judy Siqueira
                               Chairperson: James Morley (Ramapo College, New Jersey)
04:00 – 04:30 pm : Tea break
04:30 – 05:30 pm : Walk around Fireflies (presentation by Siddhartha)
07:30 – 08:00 pm : Media involvement to combat climate change
                               Francoise Scholler (European desk, French television)
                               Chairperson: Ananda Siddhartha (Fireflies, Bangalore)
08:00 pm : Dinner

19 February 2010, Friday

08:00 – 09:00 am : Breakfast
09:00 – 09:15 am : Summary of the main insights and experiences from the
                               previous day
09:15 – 10:15 am : Islam, climate change and social justice
                              Asghar Ali Engineer (Centre for Study of Society and Secularism,
                              Mumbai)
                              Chairperson: Walter Mendoza (CED, Bangalore)
10:15 – 11:15 am : Women subsistence farmers and climate change in North-
                               East Ghana
                               Trish Glazebook, Dalhousie University, Halifax, Canada
                               Chairperson: G.N.S. Reddy (BAIF Institute for Rural Development,
                               Karnataka)
11:15 – 11:45 am : Tea break
11:45 – 01:00 pm : The significance of Gandhi in the context of climate change
                               D. Jeevan Kumar (Director, Institute of Gandhian Studies, Bangalore
                               University)
                               Chairperson: Radha Kunke (Director, Architecture and Development)
01:00 – 02:00 pm : Lunch
02:00 – 03:00 pm : Culture and climate justice
                               Ananta Kumar Giri (author and faculty member of Madras Institute
                               of Development Studies, Chennai) &
                               John Clammer (United Nations University, Tokyo)
                               Chairperson: Ruma Sen (Ramapo College, New Jersey)
03:00 – 04:00 pm : Hinduism and climate justice
                               Makarand Paranjape (Author and Professor, Jawaharlal Nehru
                               University, New Delhi) & Siddhartha (Fireflies Inter-religious Ashram)
                               Chairperson: Raghu Anantanarayan (Sumedas, Chennai)
04:00 – 04:30 pm : Tea break
06:30 – 08:00 pm : The dominant model of development, exclusion and climate
                               change and sustainable communities
                               Vandana Shiva (Author, Internationally renowned environmental
                               campaigner and Founder Director of Navdanya and Foundation for
                               Research in Science, Technology and Ecology)
                               Chairperson: Bablu Ganguly (Timbaktu Collective, Andhra Pradesh)
08:00 pm : Dinner

20 February 2010, Saturday

09:00 – 10:00 am : After Copenhagen: An action oriented people’s approach
                               Praful Bidwai (Journalist, New Delhi)
                               Chairperson: Siddhartha (Fireflies, Bangalore)
10:00 – 11:00 am : Group work: Revisiting the good life in terms of practical
                               alternatives/What is to be done
11:00 – 11:30 am : Tea break
11:30 – 01:00 pm : Concluding plenary
                               Ashwani Vasishth (Director, Masters Programme in Sustainable
                               Studies, Ramapo College, New Jersey), Genevieve Ancel, Siddhartha,
                               Radha Kunke, Jeevan Kumar
01:00 – 02:00 pm : Lunch
07:00 pm : The Fireflies Music Festival (20th 7:00 pm to 21st 7:00 am)
                  (We will be presenting the Fireflies International Award for
                  advancing Human and Earth Freedoms, 2010, to Henryane de
                  Chaponay during the festival.
                  Vandana Shiva will briefly address the people present at the
                  Fireflies Music Festival.)

Pipal Tree

Home is an international training and cultural centre which come under the Pipal Tree trust. VISION. In a world that is globalising at a rapid pace Pipal Tree is acutely conscious of the ...

http://www.pipaltree.org.in/

Berlin (Germany)

nid; $levels_deep = 3; $emulate_book_block = true; if (!function_exists('book_struct_recurse')){ function book_struct_recurse($nid, $levels_deep, $children, $current_lineage = array(), $emulate_book_block = true) { $struct = ''; if ($children[$nid] && ($levels_deep > 0 || ($emulate_book_block && in_array($nid, $current_lineage)))) { $struct = ''; foreach ($children[$nid] as $key => $node) { if ($tree = book_struct_recurse($node->nid, $levels_deep - 1, $children, $current_lineage, $emulate_book_block)) { $struct .= node_view(node_load(array('nid' => $node->nid)), 1); $struct .= $tree; } else { if ($children[$node->nid]){ $struct .= node_view(node_load(array('nid' => $node->nid)), 1); } else { $struct .= node_view(node_load(array('nid' => $node->nid)), 1); } } } return $struct; } } } if ($node = menu_get_object('node', 1, 'node/'.$book_top_page)) { // Only display this block when $book_top_page refers to an actual book page // first retrieve the book structure from the menu system $result = db_query('SELECT link_path, link_title, mlid, plid FROM {menu_links},{node} WHERE link_title=title AND status=1 AND menu_name="%s" ORDER BY weight, link_title', $node->book['menu_name']); $menu = array(); while ($m = db_fetch_object($result)) { $menu[$m->mlid] = $m; $menu[$m->mlid]->nid = $nid = (int)substr($m->link_path, 5); } // now use the $menu array to build a proper $children and $parent array $children = array(); $parent = array(); foreach ($menu as $key => $val) { $nid = is_null($menu[$val->plid]->nid) ? 0 : $menu[$val->plid]->nid; if (!$children[$nid]) { $children[$nid] = array(); } array_push($children[$nid], $val); $parent[is_null($val->nid) ? 0 : (int)$val->nid] = $nid; } // $children array properly formed, now get the $current_lineage array $current_lineage = array(); if (arg(0) == 'node' && is_numeric(arg(2)) && $parent[arg(2)]) { $nid = arg(2); while ($nid) { array_unshift($current_lineage, $nid); $nid = $parent[$nid]; } } echo book_struct_recurse($book_top_page, $levels_deep, $children, $current_lineage, $emulate_book_block); } ?>

2010 Genshagen

Genshagen Berlin,Akademie unter Bäumen
Dialogues à l´ombre des Arbres dans le parc de Genshagen

[toc]

Lutte contre la pauvreté – l´art et la culture comme leviers?
Du 29 au 31 août 2010

S´inspirant des Dialogues en Humanité de Lyon, la Fondation Genshagen invite artistes, scientifiques, hommes politiques et représentants de la société civile à se rencontrer dans le parc du château de Genshagen afin de réfléchir ensemble sur la nécessité de prendre en compte l´art et la culture dans la lutte contre la pauvreté.
Un large aperçu des différentes initiatives mises en
place dans ce combat sera proposé avec l´organisation d´agoras à l´ombre des arbres et la présentation de projets ayant trait à l´éducation et à la médiation artistiques et culturelles. Les experts et le public auront l´occasion de déjeuner ensemble et de faire connaissance.

Lors des Dialogues à l´ombre des Arbres, la fondation Genshagen nous donne l´occasion de remettre au goût du jour une forme particulière de dialogue; celui-ci doit permettre aussi bien un échange approfondi autour de la portée de la médiation culturelle dans la politique sociale que la création de réseaux de contacts informels. A ces dialogues sont invitées des personnes de tous les horizons socioprofessionnels, venant essentiellement d´Allemagne, de France et de Pologne mais aussi de toute l´Europe. Parmi les intervenants figureront notamment Stéphane Hessel, un des auteurs de la Déclaration universelle de droits de l´homme de 1948 et initiateur du Collegium international éthique, politique et scientifique; Geneviève Ancel et Patrick Viveret cofondateurs des Dialogues en Humanité, avec le Maire de Lyon; Peter Storck, pasteur de l´église protestante Heilig Kreuzkirche et responsable de différents projets dans la lutte contre la pauvreté à Berlin.Berlin_Participants

Une grande table de pique-nique sera dressée au coeur du parc le dimanche à partir de 13 heures pour échanger victuailles, boissons, idées et ainsi engager le dialogue. Chacun pourra poursuivre la conversation dans l´une des agoras et aborder un thème relatif à la lutte contre la pauvreté. Les discussions seront animées par des modérateurs et des interprètes seront présents pour favoriser la communication entre tous les participants. Des projets artistiques dont la démarche est inscrite dans la lutte contre la pauvreté, seront représentés sur la scène du parc. Par exemple, l´association française Conciliabules, qui mène des projets artistiques avec des femmes résidentes ou anciennes résidentes des Centres d´Hébergement et de réinsertion Sociale femmes-enfants, viendra présenter sa pièce de théâtre Bulles d´Elles.

Monsieur Bernd Neumann, ministre d´État à la culture allemand, remettra les trois grands prix BKM pour l´éducation artistique et culturelle le lundi 30 août à 19 heures.

Video Dialogues à Berlin

Genshagen Académie à l'ombre des arbres
envoyé par dialoguesenhumanite. - L'info video en direct.

Témoignage de Sophie Gerspacher de l'association des Dialogues en humanité

Du 29 au 31 août, se sont tenues au château de Genshagen trois journées intenses en écho aux Dialogues en Humanité à Lyon de juillet 2010, dont Geneviève Ancel, Patrick Viveret et Stéphane Hessel, tous trois présents, ont été les fondateurs aux côtés de Gérard Collomb Maire de Lyon. A vingt kilomètres de Berlin, en ancienne Allemagne de l’est, perdu dans la verdure d’un parc très paisible, ce haut lieu de la coopération franco-allemande a accueilli plus d’une centaine de personnes pour sa première édition. Sous l’arbre à palabres, revisitant la tradition africaine, Geneviève Ancel a invité à échanger sur ce qui nous rend plus humain et ce qui compte vraiment pour nous. Christel Hartmann-Fritsch, la directrice de la Fondation Genshagen telle un chef d’orchestre, accompagnée d’un mime artiste nous ont guidés tout au long de ces journées, nous présentant les différents acteurs de ces Dialogues dont le thème était le combat contre la pauvreté. Expression que Christiane Hessel a vivement contestée, stigmatisant et enfermant les personnes démunies. Malgré le paradoxe d’un cadre prestigieux, les participants avaient en toute conscience, de par leur engagement, intégré les réalités de pauvreté et encore plus de la misère, valorisant les richesses et les raisons d’espérer individuelles et collectives.

Combattre la pauvreté et la misère à travers l’art, la peinture, le théâtre, la musique et permettre ainsi aux plus démunis d’exprimer leur souffrance et de la sublimer. Lors de l’exposition de certains projets par la société civile allemande, polonaise et française, nous avons constaté que des personnes engagées, partout dans le monde, s’organisaient pour construire plus de solidarité. Par exemple, le projet émouvant de Conciliabules, cette association de femmes résidentes ou anciennes résidentes de centres d’hébergement et de réinsertion sociale qui sont venues en voiture de Lyon, nous proposer un spectacle mettant en scène à partir de la poésie d’Hampaté Bâ et les mots de leur propre chemin. Lors des témoignages de vie croisés, une réflexion profonde d’une très belle polynésienne, maman de cinq enfants, parée d’une fleur de tiaré dans les cheveux doit figurer ici : « Les personnes démunies ne souhaitent pas ressasser sans arrêt les affres de la vie mais préfèrent parler et entendre parler du positif  et d’espoir ». Et l’on comprend bien pourquoi.

Un projet originaire de Pologne via une association de jeunes femmes permet un accompagnement dans un centre de réinsertion près de Varsovie pour de jeunes mineures en maison de correction. Certaines de ces jeunes sont venues avec leur fragilité nous montrer la force de résilience et la volonté de construire une vie meilleure à travers un projet musical de rap.Le projet Götterspeise und Suppenkaspar, ateliers culinaires et culturels, implique les enfants des quartiers les plus démunis de Brême, où logent principalement primo-arrivants, réfugiés et migrants. Sortir de l’isolement et intégrer les familles au sein de ces projets déclenche des changements profonds dans cette partie de la société exclue. Renverser la vapeur et permettre aux jeunes enfants d’avoir accès à un choix, à travers l’art, en leur proposant toutes sortes d’activités, leur ouvrir des portes et ainsi leur faire entrevoir qu’un futur meilleur est possible.

Un projet qui m’a personnellement beaucoup émue était le projet Dorf macht Oper, dans un petit village allemand où aucune vie sociale n’était envisageable : pas de café, pas d’activités, pas d’église, aucun lieu d’échange pour les 70 villageois. Un village presque sans vie où un couple eut l’heureuse idée de s’installer, de fédérer les habitants autour d’un bâtiment au départ délabré, une ancienne porcherie et de la transformer en salle de spectacle de 250 places. Et de rassembler les habitants autour de répétitions pour former une chorale d’opéra, des artistes de renom se joignant au projet. Une habitante du village esseulée, âgée de soixante dix ans débute alors le piano et le chant, d’autres confectionnent les vêtements pour le spectacle tout au long de l’année, les générations se parlent, les enfants sifflent à vélo les airs de « la flûte enchantée » de Mozart tandis que les plus jeunes jouent au foot entre deux répétitions. Les villageois se rassemblent régulièrement, confectionnant un Käsekuchen ou d’autres délicieuses pâtisseries allemandes et se retrouvent à parler d’autre chose que de leurs petits soucis, ils communiquent et, grâce à ce projet, un esprit d’entraide est né entre tous les participants. Ce projet a non seulement redonné vie au village mais il a aussi fait venir des personnes des alentours. 130 personnes ou plutôt artistes, artistes de la vie, sont partie prenante de ce projet tout au long de l’année.

L’autre projet qui a retenu toute mon attention était le projet d’une troupe de théâtre de Munich qui est intervenue dans une école professionnelle (Hauptschule) et qui a su par le biais de l’art, donner aux adolescents, l’envie d’apprendre, l’envie de s’insérer réellement dans la société en maîtrisant l’allemand. Je revois cette photo sur les marches de cette école, où des jeunes rayonnants lèvent les bras, nous communiquant leur joie, leur transformation de vie. Leur vie transformée par l’espoir et surtout par une estime de soi nouvellement acquise. Ils avaient été capables de participer à un grand projet, étant les auteurs et les acteurs de ce dernier.

Toutes ces initiatives ont permis aux personnes de réfléchir à un monde pour tous, un monde meilleur. Une véritable lumière au cœur de la souffrance humaine. Sublimer ses peurs d’échec et ses fantômes du passé pour vire l’instant présent, ici et maintenant pour préparer le chemin d’un avenir souriant et positif. Ces échanges ont donné des idées et ont fait des émules.

Le ministre fédéral allemand de la culture, Bernd Neumann, a attribué le 30 août en grande cérémonie le Prix BKM 2010 pour l’éducation à la culture d’une valeur de 20000 euros en soutien à des projets remarquables. Le ministre accueilli par Rita Süssmuth ex présidente du Bundestag et Christel Hartmann-Fritsch, a annoncé la création d’un Grand Prix littéraire « Franz Hessel » (du nom du père de Stéphane Hessel), poète, écrivain, critique littéraire, traducteur en allemand de Marcel Proust -« A la recherche du temps perdu », ambassadeur emblématique de la littérature franco-allemande. Ce Prix sera décerné à de jeunes auteurs français et allemands en lien avec la Villa Gillet, les Dialogues en humanité et la Ville de Lyon.

L’ensemble des artistes professionnels et amateurs, se sont succédés tout au long des journées,  théâtre, jazz, rap, rock et punk allemand de rue, chorale, expressions d’arts plastiques, jusqu’à la contribution en country danse des associations villageoises.

Le 31 août s’est terminé dans la salle principale (le temps n’a pas permis de tout faire sous les arbres). Une conclusion exceptionnelle. Une proposition d’organiser en  2014 à l’occasion du centenaire de la première guerre mondiale une rencontre sur le thème de l’humanité accueillie avec joie par Patrick Viveret et Stéphane Hessel le plus jeune participant, jeune de cœur, qui grâce à son extraordinaire souffle de vie à 93 ans, a rythmé de façon magique toutes les agoras en récitant des poèmes de Rilke, Shakespeare et aussi en français de Baudelaire. Nous voguions sur un voilier d’espoir, guidés par des matelots expérimentés, Patrick et Stéphane en capitaines rassurants, nous donnant confiance malgré la traversée d’une mer mouvementée.

Stéphane finit en beauté ces journées en prenant en main la traduction des propos de Patrick Viveret, avec une profondeur qui nous a tous fait entrevoir l’espoir que l’humanité pouvait s’élever et élever son discours et sa vision du monde. Une bouffée de bonheur, une lumière au bout du tunnel qui nous a permis de ressentir clairement que la vie était tout compte fait merveilleuse, un miracle quotidien que nous pouvions, avec la conscience et la bonne volonté rendre exceptionnelle.

Malgré une météo capricieuse, le soleil brillait dans nos cœurs et le soleil se mit à illuminer aussi le beau parc de Genshagen, nous permettant de déjeuner dehors des délicieuses spécialités allemandes que nos amis allemands avaient prévues pour nous. Cette pause bien méritée a signé un moment de détente aussi pour toute l’équipe de Christel Hartmann Fritsch, adorable et accueillante, professionnelle qui assura la traduction tout au long de cette « Akademie » afin de poser des ponts entre les différentes cultures.

Les leçons à retenir de ces journées sont multiples : la richesse de l’homme ne réside pas dans les possessions matérielles mais dans ce qu’il possède à l’intérieur de lui-même. Les richesses doivent être partagées et celui qui est sans moyens peut apporter beaucoup de richesses à ceux qui ont l’air bien lotis extérieurement. Et il est donc normal que les bien-lotis donnent une partie de ce qu’ils possèdent en retour. Un sourire est une richesse, un soleil qui déjà illumine la personne qui le reçoit. Améliorer la communication et l’échange et le respect de ces richesses que tout l’or du monde ne peut acheter. Et donc accepter la diversité des personnalités des humains que l’on croise sur son chemin.

Rendez-vous est dores et déjà pris pour l’an prochain, afin de mesurer les progrès de notre humanité, à Lyon, Berlin, Salvador de Bahia, Rabat, en Éthiopie, etc…

Concluons en disant que ces Dialogues ont été enrichis par la diversité des parcours de vie et des  cultures et par le plaisir de faire société ensemble. Le cœur parle au-delà des frontières.

Berlin-Brandenburgisches Institut

Institut de Berlin-Brandebourg
pour la coopération franco-allemande en Europe

http://www.stiftung-genshagen.de

1029 Photos Berlin

Photographe, Chris Keller

[bg|2010/1029_Berlin|5|120|sort||#ffffff]

1030 Photos Berlin

Photographe, Chris Keller

[bg|2010/1030_Berlin|5|120|sort||#ffffff]

1031 Photos Berlin

Photographe, Chris Keller

[bg|2010/1031_Berlin|5|120|sort||#ffffff]

Fès (Maroc)

nid; $levels_deep = 3; $emulate_book_block = true; if (!function_exists('book_struct_recurse')){ function book_struct_recurse($nid, $levels_deep, $children, $current_lineage = array(), $emulate_book_block = true) { $struct = ''; if ($children[$nid] && ($levels_deep > 0 || ($emulate_book_block && in_array($nid, $current_lineage)))) { $struct = ''; foreach ($children[$nid] as $key => $node) { if ($tree = book_struct_recurse($node->nid, $levels_deep - 1, $children, $current_lineage, $emulate_book_block)) { $struct .= node_view(node_load(array('nid' => $node->nid)), 1); $struct .= $tree; } else { if ($children[$node->nid]){ $struct .= node_view(node_load(array('nid' => $node->nid)), 1); } else { $struct .= node_view(node_load(array('nid' => $node->nid)), 1); } } } return $struct; } } } if ($node = menu_get_object('node', 1, 'node/'.$book_top_page)) { // Only display this block when $book_top_page refers to an actual book page // first retrieve the book structure from the menu system $result = db_query('SELECT link_path, link_title, mlid, plid FROM {menu_links},{node} WHERE link_title=title AND status=1 AND menu_name="%s" ORDER BY weight, link_title', $node->book['menu_name']); $menu = array(); while ($m = db_fetch_object($result)) { $menu[$m->mlid] = $m; $menu[$m->mlid]->nid = $nid = (int)substr($m->link_path, 5); } // now use the $menu array to build a proper $children and $parent array $children = array(); $parent = array(); foreach ($menu as $key => $val) { $nid = is_null($menu[$val->plid]->nid) ? 0 : $menu[$val->plid]->nid; if (!$children[$nid]) { $children[$nid] = array(); } array_push($children[$nid], $val); $parent[is_null($val->nid) ? 0 : (int)$val->nid] = $nid; } // $children array properly formed, now get the $current_lineage array $current_lineage = array(); if (arg(0) == 'node' && is_numeric(arg(2)) && $parent[arg(2)]) { $nid = arg(2); while ($nid) { array_unshift($current_lineage, $nid); $nid = $parent[$nid]; } } echo book_struct_recurse($book_top_page, $levels_deep, $children, $current_lineage, $emulate_book_block); } ?>

2011 Festival Musiques Sacrées du Monde

Réservez vos dates Du 3 au 12 juin 2011

Le Festival de Fès des Musiques Sacrées du Monde est l’évènement marquant de la Fondation Esprit de Fès/Maroc. Fort de son rayonnement et de sa vocation, le Festival s’inscrit depuis 17 ans dans une mission universelle de paix et de rapprochement entre les peuples.
Cette 17 ème édition se tiendra du 03 au 12 juin sous le thème SAGESSES DU MONDE. De l’Amérique Latine à l’Asie du Sud-Est, l'édition 2011 sera voyageuse et audacieuse que ça soit pour les musiques sacrées le forum de Fès ou le festival dans la ville. Cette fois encore nous parcourrons les vastes espaces des chants et des rythmes que les cultures du monde ont crée depuis l’aube des temps. Une soirée d’ouverture sous le signe de la création avec un opéra « Majnûn et Leylâ» et une programmation innovante sans oublier les incontournables soirées soufies.

http://www.fesfestival.com/

5e EDITION DU FESTIVAL DE FES DE LA CULTURE SOUFIE

Sous le thème « Figures féminines du Soufisme »

Programme artistique prévisionnel

Samedi 16 avril 2011 (Musée Batha) :
Farida Parveen - « La quête d’une âme assoiffée » (Pakistan)
Qawwali : Musique et chant soufis du Pakistan

Dimanche 17 avril 2011 (Musée Batha) :
Tariqa Qadiriyya Boutchichiyya (Maroc)

Lundi 18 avril 2011 (Musée Batha) :
Tariqa Charqawiyya (Maroc)

Mardi 19 avril 2011 (Musée Batha) :
Tariqa Khalwatiyya (Turquie)

Mercredi 20 avril 2011 (Musée Batha) :
Tariqa Wazzaniyya (Maroc)

Jeudi 21 avril 2011 (Musée Batha) :
Tariqa Siqilliyya (Maroc)

Vendredi 22 avril 2011 (Musée Batha) :
Karima Skali avec l’ensemble Al Kawthar de Grenade (Maroc/Espagne) « Hommage aux poètes soufis d’Andalousie ».

Samedi 23 avril 2011(Hôtel Jnan Palace) :
« Du Melhoun aux Noubas spirituelles » Grandes voix du Samaa du Maroc (Soirée sous l’égide de l’association des amateurs de la musique andalouse au Maroc « Andalussyat »)

Présentation

Le Soufisme, voie d’éducation et d’enseignement spirituels, considéré comme le cœur de la tradition de l’Islam, s’est d’abord diffusé d’une façon informelle avant de se structurer, progressivement, à partir du XIe siècle (Ve siècle de l’Hégire).

La transmission de cet enseignement se fera, à partir du XIIIe siècle à travers des centres confrériques qui ont eu pour mérite de préserver la forme de culture, de spiritualité et de sociabilité propres à différentes régions du monde islamique.

Elles ont su surtout préserver un message de spiritualité universelle qui a irrigué l’ensemble de la culture musulmane et nourri ses expressions artistiques, littéraires mais aussi sociales et économiques. Pendant des siècles le soufisme a inspiré à la fois l’organisation et la charte éthique et spirituelle des corporations de métiers à travers l’ensemble du monde musulman.

Au Maroc les corporations de métiers sont traditionnellement liées aux Confréries soufies ; le rapport qui s’y établi entre spiritualité et développement sociétal et humain est inscrit naturellement dans sa culture et son histoire.

Ces centres confrériques, Zawiyas ou Ribats, ont joué un rôle traditionnel de médiation de paix entre communautés en vue de résolutions, ou de préventions, de conflits. Elles ont eu aussi pour vocation - sous l’égide du pouvoir monarchique - d’assurer, chaque fois que cela était nécessaire, une fonction de protection du territoire. Ce qui a donné lieu à une configuration historique globale dans laquelle s’intègrent ces Confréries et dont la clé de voûte est la Commanderie des Croyants.

La culture soufie nous ouvre aussi sur l’importance essentielle de la dimension du « féminin », et des valeurs qui lui sont attachées, dans tout développement sociétal.

Les figures de Layla, de Maya… puisées du patrimoine poétique arabe antéislamique, de l’amour courtois « ‘Udhri », platonique vont constituer les principaux symboles de l’amour universel des Soufis exprimé dans la poésie de Rabia al Adawiyya, de Hallaj, d’Ibn Arabi ou de Rûmi. Ils vont aussi constituer la texture des expressions artistiques et musicales développées à travers l’extraordinaire diversité des cultures soufies de par le monde d’Afrique ou d’Europe, d’Orient ou d’Occident, moyens et extrêmes.

Le romantisme spirituel du Soufisme, qu’il soit exprimé par des hommes ou des femmes, a cependant accordé à ces dernières une signification symbolique essentielle qui est le préalable à la reconnaissance naturelle de l’importance de leur place et de leur rôle au sein de la société.

Dans cette fonction de médiation entre l’Orient et l’Occident, entre l’homme et la femme, le Soufisme développera aussi une capacité à trouver des solutions d’harmonisation et de complémentarité, d’une reconnaissance naturelle et féconde des différences et de la diversité, là où peuvent s’installer des attitudes de rejet, de crispation, et de conflit. Il sait progressivement remplacer par un long processus de connaissance et de transformation de soi les logiques de la haine par celles de l’amour.


Le Festival de Fès des Musiques Sacrées du Monde et le Forum: « Une âme pour la mondialisation » se dérouleront cette année du 3 au 11 juin 2011, autour de la thématique « Sagesses du monde ».

Le Festival et le Forum de Fès vous invitent à une quête du sens et de la beauté à travers arts cultures et visions du monde, de l’Ethiopie à l’Afghanistan, d’Inde du Nord au Maroc, du Brésil au Sénégal, de France, d’Espagne ou d’Italie aux Etat Unis.

Une quête de la connaissance et du secret d’amour exprimée par l’Opéra d’ouverture dédié à « Majnoun et Layla » sera portée en résonance par le Samaâ du Maroc, les percussions de Shanghai, les tambours du Japon, les voix lyriques des opéras de Paris ou de Londres ou les volutes extatiques des Qawwali.

L’équipe du Festival et du Forum vous souhaite, dans ces cheminements de vie vers une quête de sens, une bonne et fructueuse année 2011.

The Fes Sacred Music Festival and the Forum "One Soul for Globalisation" will take place this year from June 3rd to June 11th 2011, with the theme "Wisdoms of the World".

The Festival and the Forum of Fes invite you on a quest to explore beauty and your senses through diverse wisdoms, philosophies, arts and cultures of the world from Ethiopia to Afghanistan, from North India to Morocco, from Brazil to Senegal, from Spain, France and Italy to the United States.

The quest for knowledge and the secret of love is expressed by the opening Opera dedicated to "Majnoun and Layla", then carried on through the resonance of Samaa of Morocco, the percussions of Shanghai, the drums of Japan, the lyric voices of Paris or London operas and by the ecstatic reverberations of Qawwali.

The team of the World Sacred Music Fes Festival wish you progress on your quest through life towards understanding, and hope you have a good and fruitful New Year.

2010 Festival Culture Soufie

http://festivalculturesoufie.com/spip.php?rubrique=1

La 4e édition du Festival de Fès de la Culture Soufie 2010

"Une âme pour la mondialisation"

Du 17 au 24 avril 2010 dans le Palais Batha, Riads et Jardins andalous de Fès.

L’esprit du Festival:

Le Festival de Fès de la Culture soufie est une invitation à découvrir l’âme de Fès qui est habitée par l’esprit du soufisme et la richesse de ses expressions culturelles poétiques, littéraires, artistiques ou architecturales.

Des joyaux de l’architecture arabo-mauresques comme le patio du palais Batha, la Médersa Bouananiya, la bibliothèque de la Qaraouiyyine ou le palais El Moqri constituent les espaces où ont eu lieu les concerts des musiques soufies notemment les Derviches Tourneurs d’Istanbul, Farida Parveen, Cheikh Tuni, le chanteur de slam Abdel Malik; ainsi que les rituels des grandes confréries soufies comme la Tariqa Qadiriya boutchichiya, la Tariqa Alaouiya ou bien la Tariqa Derkaouiya.

Des thèmes tels que « Mystique et Poésie » ou « Les biens communs de notre humanité » sont déclinés sous forme d’échanges d’idées, d’expressions poétiques, artistiques et musicales.

A cet égard, les matinées du forum "une âme pour la mondialisation" a rassemblé des personnalités de tous les horizons culturels et de toutes les religions, qui sont invitées à réfléchir sur les fondements qui nous permettront de construire une mondialisation plus juste, équitable, solidaire et humaine, basée sur les équilibres naturels nécessaires, en s’inspirant des sagesses et spiritualités du monde telles que : Edgar Morin, Nezha Skali, Mari Arena El Yazami, Catherine Marshall, Benjamin Barber, Eric Geoffroy, Bariza Khiyari, Pascal Boniface, Faouzi Skali…

[photos à coté du texte sur l'ambiance et le leu où a eu lieu le festival]

Cette année la poésie a été l’invitée d’honneur pour élargir le champ de la conscience et de la pensée et une autre vision de la société où l’alliance entre projet politique et quête de beauté pourrait initier (pour paraphraser la fameuse formule d’Edgar Morin présent cette année aussi) une « Poétique de Civilisation ».
 

Les objectifs du festival:

  • Faire découvrir ou redécouvrir aux Marocains une culture qui est la leur et leur offrir l’accès à cette richesse artistique, intellectuelle et spirituelle.
  • Faire connaître à l’international une image positive de l’Islam, grâce au langage universel d’ouverture et de paix que prône la voix spirituelle qui l’habite : le Soufisme.
  • Via cet évènement, conforter le positionnement du Maroc dans le dialogue interculturel en jetant un pont entre l’Orient et l’Occident.
  • Questionner le rôle du Soufisme dans le monde d’aujourd’hui, comment lier la spiritualité à l’entreprise, à l’environnement, à l’action sociale ? Comment la spiritualité et le Soufisme peuvent-ils devenir acteurs du développement humain ?
  • Faire connaître la richesse artistique qu’a inspiré le soufisme : peinture, calligraphie, chants, musique, films d’auteur, livres, expositions. Faire connaître les artistes et penseurs contemporains.
  • Offrir une plate-forme d’expression aux artistes, marocains et internationaux qui se sont engagés dans une démarche spirituelle de manière à enrichir la créativité artistique et intellectuelle, prospecter des arts et des projets culturels et sociaux nouveaux qui œuvrent pour le dialogue interculturel, le développement humain et civilisationnel.

[Photos descriptives de l'évènements]

Jerusalem (Israel)

nid; $levels_deep = 3; $emulate_book_block = true; if (!function_exists('book_struct_recurse')){ function book_struct_recurse($nid, $levels_deep, $children, $current_lineage = array(), $emulate_book_block = true) { $struct = ''; if ($children[$nid] && ($levels_deep > 0 || ($emulate_book_block && in_array($nid, $current_lineage)))) { $struct = ''; foreach ($children[$nid] as $key => $node) { if ($tree = book_struct_recurse($node->nid, $levels_deep - 1, $children, $current_lineage, $emulate_book_block)) { $struct .= node_view(node_load(array('nid' => $node->nid)), 1); $struct .= $tree; } else { if ($children[$node->nid]){ $struct .= node_view(node_load(array('nid' => $node->nid)), 1); } else { $struct .= node_view(node_load(array('nid' => $node->nid)), 1); } } } return $struct; } } } if ($node = menu_get_object('node', 1, 'node/'.$book_top_page)) { // Only display this block when $book_top_page refers to an actual book page // first retrieve the book structure from the menu system $result = db_query('SELECT link_path, link_title, mlid, plid FROM {menu_links},{node} WHERE link_title=title AND status=1 AND menu_name="%s" ORDER BY weight, link_title', $node->book['menu_name']); $menu = array(); while ($m = db_fetch_object($result)) { $menu[$m->mlid] = $m; $menu[$m->mlid]->nid = $nid = (int)substr($m->link_path, 5); } // now use the $menu array to build a proper $children and $parent array $children = array(); $parent = array(); foreach ($menu as $key => $val) { $nid = is_null($menu[$val->plid]->nid) ? 0 : $menu[$val->plid]->nid; if (!$children[$nid]) { $children[$nid] = array(); } array_push($children[$nid], $val); $parent[is_null($val->nid) ? 0 : (int)$val->nid] = $nid; } // $children array properly formed, now get the $current_lineage array $current_lineage = array(); if (arg(0) == 'node' && is_numeric(arg(2)) && $parent[arg(2)]) { $nid = arg(2); while ($nid) { array_unshift($current_lineage, $nid); $nid = $parent[$nid]; } } echo book_struct_recurse($book_top_page, $levels_deep, $children, $current_lineage, $emulate_book_block); } ?>

Beit Esther 2010

7éme rencontre-séminaire  « Penser l'Autre »

Après une première rencontre sour l'olivier à Abu Gosh le 17 juillet 2009, la rencontre-séminaire "Penser l'Autre"  en 2011, à Bedjala près de Bethléem  à l'initiative de Daniela Schwendener, médiatrice humaniste en lien avec l'université al-Qods en lien avec Dr Eyad Halaq responsable du département de psychologie clinicienne , l'association Beit - Ham et Henri Cohen Solal.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Universit%C3%A9_al-Qods

http://www.baitham.org/

Beit Esther
Programme Méditerranée-Cordoue Jérusalem

du 16 au 20 Juillet 2009

http://beit-esther.com/

 PROGRAMME

Jeudi 16 juillet 2009

À 20 heures
Ouverture des rencontres : Joëlle Bordet, Edgar Laloum Eyad Hallaq
Présentation des participants et du programme du séminaire "L'altérité à l'épreuve de la modernité".
Henri Cohen Solal

Vendredi 17 Juillet

À 9 heures
Journée dans le Village arabe d'Abu Gosh "Dialogues en humanité" avec des ateliers du sensible, artistiques, créatifs et ludiques ainsi que des agoras et des temps de rencontres et de médiation
À 20 heures
Shabbat organisé à Beit Esther pour ceux qui désirent accueillir le Shabbat ensemble.

Samedi 18 Juillet

À 10 heures
Jérusalem: Parcours dans les trois monothéismes
Eyad Hallaq
Père DI Rosa
Henri Cohen Solal

À 15 heures
: Etats des lieux Israël Palestine Juillet 2009
Tsvia Valden et  Denis Cherbit
Eyad Hallaq et Saman Khoury

À 20 heures
Hommage à Sarah Alexander, militante et amie pour la paix. Présenté par Edgar Laloum.

Dimanche 19 Juillet

Rencontres- Séminaire

Lundi 20 Juillet

Jérusalem et Beit Jalla
Le thème : l'altérité est-elle en danger ?
Lundi 17 heures
Conclusion du séminaire

Contacter

Haguit Greilsammer
beitham-france@hotmail.fr

Lyon (France)

Logo des Dialogues en humanité

Les 4, 5 et 6 juillet 2014 au Parc de la Tête d'Or à LYON

Pour réussir le 21ème siècle...

...construisons les alternatives à la peur, à la violence et à la guerre !

Explorons comment des nations entières passent de la paix à la guerre ? Et surtout comment elles passent de la guerre à la paix ?

Les Dialogues en humanité, forum mondial sur la question humaine, vous invitent pour leur prochain événement à Lyon !

Voir le programme 2014

Dialogues/dialogues_en_humanite_2014.jpg

Un évènement convivial sur la question humaine

Contrairement à toutes les autres questions,
la question humaine ne dispose d’aucun expert !

Elle est l’affaire de tous et de chacun, une affaire
d’expérience de vie, de sensibilité, de conscience.

Au coeur de Lyon, ville humaniste, les Dialogues en humanité, du 4 au 6 juillet 2014, sont une occasion inédite de s’interroger de façon constructive et ouverte sur les liens entre l’humain, le bien vivre, l'écologie, la citoyenneté active, une autre façon d'échanger, l'engagement des jeunes, ou encore l’art sous toutes ses formes…

De 11h à 22h, sous l'arbre à palabres du Parc de la Tête d’Or de Lyon, dans une atmosphère internationale et conviviale, les Dialogues en humanité proposent des activités dont le fil rouge est la rencontre, le dialogue, le ressenti et le "faire ensemble".

Chacun pourra ainsi rencontrer et échanger avec d’autres citoyens du monde connus ou inconnus :
scientifiques, artistes,philosophes, entrepreneurs, acteurs politiques et associatifs, représentants des principales traditions spirituelles du monde entier, tous les citoyens-passeurs d’humanité, témoins de vie, dans une ambiance décontractée et festive.

Et parce que l’humain ne se résume pas à la parole et à la réflexion, ces trois jours se vivront en musique, spectacles, repas partagé...

Les principes 
Règle n°1
: simplicité
Règle n°2 : liberté de propos
Règle n°3 : écoute bienveillante et respect
Règle n°4 : égalité de tous devant la question humaine

Ateliers

Pour qui ?
Les Dialogues s’adressent à tous sans exception:
enfants, adultes, parents, artistes, militants associatifs, chefs d’entreprises, citoyens du monde...
L’accès est gratuit et sans inscription.

Quand ?
Les 4, 5, et 6 juillet 2014, de 11h à 22h.

Où ?
Au Parc de la Tête d’Or (Lyon 6ème), entre la Porte des Enfants du Rhône et la Roseraie, dans l’herbe, sous les arbres...
Comme un hommage à l’Afrique, berceau de l’humanité, et à ses arbres à palabres !
Et en cas d’intempéries, nous serons accueillis à quelques pas de là, au Centre des Congrès (Cité Internationale).

Comment ?
en discernant le meilleur des traditions et le meilleur de la modernité, en remobilisant les sagesses, en les croisant avec une plate-forme collaborative d'actions car, pour éviter la fragmentation, nous sommes invités à tisser des liens, à relier comme lors de la construction en 2008 de la Nuée, maison des indiens kogis réalisée dans le Parc de la Tête d'Or.

La petite histoire :
Les Dialogues en humanité sont nés en 2002, lors du Sommet Mondial de Johannesburg.
Ils sont le fruit de la rencontre entre Gérard Collomb, sénateur-maire de Lyon et Président du Grand Lyon, Patrick Viveret, philosophe, auteur de « Pourquoi ça ne va pas plus mal » et conseiller-maître à la Cour des Comptes, et Geneviève Ancel, chargée du développement durable puis de la coordination des Dialogues en humanité au Grand Lyon et à la Ville de Lyon.

La première rencontre de 3 jours s'est tenue en juin 2003 avec la participation de Stéphane Hessel, Henryane de Chaponay et 80 invités issus de tous les continents et de tous les milieux.

Cette démarche s’inscrit dans la tradition humaniste de Lyon avec une ambition :
poser la question humaine comme question politique

Un forum mondial sur la question humaine
Les Dialogues en humanité s'ancrent à Lyon avec plusieurs territoires proches qui se saisissent de la démarche comme La Duchère et Villeurbanne ou le Grand Roanne. Les Dialogues se diffusent depuis plusieurs années à Bangalore, Berlin, Rabat, Fez, Addis Abeba, Salvador de Bahia, Iguazu, Terra Mirim, Abou Gosh, Paris-Défistival au Champ de Mars, Hammamet, Tunis, Rio de Janeiro, à Porto Novo au Bénin, des projets à Pondichery, Londres et Barcelone, Dakar, ainsi qu'à Tombouctou, voire en Syrie un jour !
Les Dialogues en humanité "Akademie unter den Bäumen" de Berlin à la Fondation Genshagen de 2010 nous invitent à imaginer une grande fête fraternelle à partir de 2014 (Cent ans après la guerre fratricide et mondiale de 1914/1918) à Berlin, Lyon, Sarajevo, Varsovie, en Europe et dans le monde.
Dialogues en humanité s'inscrit ainsi pleinement dans une logique de mouvement et non de simple événement.

Agoras
 

La plupart des problèmes auxquels l'humanité est confrontée vient d'elle-même.  .
Face aux démesures qui sont à la racine des grandes crises actuelles : écologique, financière, économique, civilisationnelle - voir les précédentes éditions des Dialogues en humanité - comment retrouver la mesure au coeur de l'émergence d'une politique et d'une économie du mieux-être ? Il s'agit de défendre l'humanité contre sa propre barbarie intérieure. Chacun est invité à explorer les fondamentaux que sont notre rapport à l'eau, la terre, l'air, le vivant. A considérer l'autre non comme un ennemi mais comme une richesse.
Les ateliers d'intelligence sensible exploreront les différentes facettes de ces quatre rapports fondamentaux dans leurs dimensions personnelles et collectives.
Par exemple la question de la qualité de l'air n'est pas seulement écologique et économique - le protocole de Kyoto a bel et bien été instauré, obligeant à mutualiser les efforts de réduction des émissions de gaz à effet de serre - elle est aussi anthropologique, puisqu'elle renvoie au souffle et à la qualité de la respiration, elle interroge dès lors le halètement qui caractérise nos sociétés prises dans la logique de la vitesse et de l'urgence. Elle est l'une des causes majeures de mal-être à cause du stress qu'elle engendre (selon l'Organisation Mondiale de la Santé, les coûts pour résoudre ces problèmes sont colossaux).
Notre civilisation actuelle « se dirige tout droit vers un effondrement imminent ». Mais « l’effondrement peut être évité et la population peut atteindre l’équilibre si le prélèvement des ressoures naturelles est réduit à un niveau soutenable, et si les ressources sont distribuées de façon raisonnablement équitable » selon les scientifiques de la NASA ! (in Human and Nature Dynamics, modeling Inequality and Use of Resources in the Collapse or Sustainability of Societies,
US - Centre national de synthèse socio-environnementale 2014)

Les agoras chercheront  à croiser les différentes approches et à construire des désaccords aussi féconds que possible. Elles seront l'occasion d'aborder les conditions d'une économie de l'être plus que de l'avoir et de politiques des temps de vie depuis l'accompagnement de la naissance jusqu'à celui de la mort, le changement du rapport au travail lié à la mutation informationnelle. Une invitation à accompagner notre prise de conscience et l'urgence de la métamorphose.

Témoignages

Les temps de chaque journée
11h > 12h Le temps du lancement
Présentation intergénérationelle et interculturelle de la journée, en "Osons la métamorphose !" "Pour réussir le 21ème siècle, construisons des alternatives à la peur, à la violence et à la guerre !"
12h › 13h30 Rencontres avec tous les participants. Découverte de la gastronomie du monde et Pique-nique libre et improvisé
13h30 lencement des parcours du jour                             14h00 › 16h00 Le temps de la formation au discernement
Au travers des ateliers du sensible, artistiques, comportementaux, ludiques, proposés par de multiples associations et les artistes, amorçons la réflexion par le sensible.
16h00 › 18h00 Le temps de la palabre
Trois scènes d’agoras seront les lieux de l’échange. Autour des «passeurs d’humanité» du monde entier (Brésil, Inde, Népal, Europe, Maroc,Tunisie, Algérie, Bénin, Mali, Ethiopie, Sénégal, Cameroun, RDC, Centrafrique, Chine, Japon, Australie, Canada, …) couvrant un champ particulier de la question humaine (sciences, arts, spiritualités, philosophie, politique au sens large), chacun sera invité à venir nourrir, à partir de son expérience personnelle, un débat touchant une problématique humaine essentielle. Autour de l'arbre, à l'africaine, sera décliné un thème précis, en lien avec le thème global de la journée.
18h00 › 19h00 Le retour à des rencontres plus intimes avec des témoins de vie emblématiques permettra aux participants de proposer des pistes d’actions concrètes et des coopérations possibles sur les défis du jour.
En soirée :Pique-nique improvisé et découverte gustative à partir des produits locaux, et autant que possible bio et équitables.
Le temps de la fête de 19h à 22h :
Concerts, théâtre, danses, projections, animations, étonnements, découvertes...

Coopérations

 

Festival d’art et d’air 2013

Projet communication Festival d’art et d’air

Inscrit dans la tradition des fêtes des années 60-70 avec les Duchériades et leurs parade de chars, fanfare et majorettes, le festival d’art et d’air se tiendra cette année du 21 au 23 juin ! Ce festival est entièrement gratuit.

Le programme en cours de bouclage est d’ores et déjà alléchant : Spectacle de danse avec les enfants du 9ème arrondissement, Sarah Halgan et Sonith à l’occasion de la fête de la musique, les Ecoclowns du Théâtre de la bougie le samedi 22 juin, la compagnie les ArTpenteurs investit l’espace arboré pour une lecture multilingue de poésie, et Le village du développement humain, outre ses stands d’associations solidaires, vous propose une exposition sur l’histoire des religions à la Duchère !

Les dialogues en humanité et le groupe de réflexion du centre social Duchère Plateau organisent un débat sur le thème « de quoi sommes-nous riches ? ».

Pour en savoir plus : http://dartetdair.reseau-grand-lyon.com/programmation/

Pour vous rendre au festival : http://dartetdair.reseau-grand-lyon.com/infos-pratiques/
Ligne de métro D : Arrêt Gorge de Loup → Bus 66 direction Champagne Écoles, arrêt « Avenue du Plateau » ou Arrêt Gare de Vaise → Bus C14 direction Les Sources, arrêt « Avenue du Plateau » / Bus C6 direction Le Pérollier, arrêt « Duchère Martinière »
Depuis le Centre Ville (Saxe-Gambetta) : bus C14, direction Les Sources

Paris (France)

nid; $levels_deep = 3; $emulate_book_block = true; if (!function_exists('book_struct_recurse')){ function book_struct_recurse($nid, $levels_deep, $children, $current_lineage = array(), $emulate_book_block = true) { $struct = ''; if ($children[$nid] && ($levels_deep > 0 || ($emulate_book_block && in_array($nid, $current_lineage)))) { $struct = ''; foreach ($children[$nid] as $key => $node) { if ($tree = book_struct_recurse($node->nid, $levels_deep - 1, $children, $current_lineage, $emulate_book_block)) { $struct .= node_view(node_load(array('nid' => $node->nid)), 1); $struct .= $tree; } else { if ($children[$node->nid]){ $struct .= node_view(node_load(array('nid' => $node->nid)), 1); } else { $struct .= node_view(node_load(array('nid' => $node->nid)), 1); } } } return $struct; } } } if ($node = menu_get_object('node', 1, 'node/'.$book_top_page)) { // Only display this block when $book_top_page refers to an actual book page // first retrieve the book structure from the menu system $result = db_query('SELECT link_path, link_title, mlid, plid FROM {menu_links},{node} WHERE link_title=title AND status=1 AND menu_name="%s" ORDER BY weight, link_title', $node->book['menu_name']); $menu = array(); while ($m = db_fetch_object($result)) { $menu[$m->mlid] = $m; $menu[$m->mlid]->nid = $nid = (int)substr($m->link_path, 5); } // now use the $menu array to build a proper $children and $parent array $children = array(); $parent = array(); foreach ($menu as $key => $val) { $nid = is_null($menu[$val->plid]->nid) ? 0 : $menu[$val->plid]->nid; if (!$children[$nid]) { $children[$nid] = array(); } array_push($children[$nid], $val); $parent[is_null($val->nid) ? 0 : (int)$val->nid] = $nid; } // $children array properly formed, now get the $current_lineage array $current_lineage = array(); if (arg(0) == 'node' && is_numeric(arg(2)) && $parent[arg(2)]) { $nid = arg(2); while ($nid) { array_unshift($current_lineage, $nid); $nid = $parent[$nid]; } } echo book_struct_recurse($book_top_page, $levels_deep, $children, $current_lineage, $emulate_book_block); } ?>

Défistival à Paris Dialogues_en_humanité

http://www.defistival.org/ Les 1ers Dialogues en humanité à Paris à l'initiative de Ryadh Sallem CAPSAAA, dans le cadre du Défistival sur le Champ de Mars à Paris le samedi 18 septembre (dans le kiosque à musique à 14h) en présence de Patrick Viveret.
La 8ème édition du DEFISTIVAL : une journée pour la Diversité & la Mixité

« VENEZ AVEC VOS DIFFERENCES, REPARTEZ AVEC VOS RESSEMBLANCES ! »

Le DEFISTIVAL est désormais l’événement annuel dédié à la Diversité et à la Mixité. Sa huitième édition aura lieu le samedi 18 septembre prochain sur le Champ de Mars à Paris Place Joffre, face au Mur pour la Paix.

Le DEFISTIVAL, comme chaque année, salue une démarche honorable qu’il souhaite valoriser lors de cette journée ; cette fois, « l’Année européenne 2010 de Lutte Contre la Pauvreté et l’Exclusion Sociale »  sera mise à l’honneur.
Grâce au DEFISTIVAL, ce grand rendez-vous annuel de la citoyenneté, le public fait la fête naturellement, simplement, gratuitement : il s’agit de  partager et d’échanger  sans exclusion ni discrimination.

Toutes les générations, les ethnies, les religions, les personnes handicapées et valides, homosexuels et/ou hétérosexuels, hommes et femmes de tout milieu social, sont les acteurs engagés de cette journée.

Le  DEFISTIVAL, présidé par Ryadh Sallem, champion de Basket Fauteuil et militant du droit à la différence, a vocation de célébrer la  Diversité et la  Mixité en donnant une  image positive et optimiste de tous les parcours de vie, des plus normalisés aux plus singuliers.

Le  DEFISTIVAL est également un lieu privilégié pour promouvoir les acteurs  associatifs,  institutionnels et économiques qui œuvrent au quotidien et sensibilisent les citoyens aux enjeux complexes et souvent ignorés liés à la précarité.

Rappel du contexte : le besoin de lutter contre la pauvreté et l’inclusion sociale Chaque année, l’Union européenne met à l’honneur un thème à travers une campagne visant à informer et sensibiliser le public.
Le thème de la pauvreté et de l’exclusion sociale a été choisi pour l’Année Européenne 2010 au regard de la crise économique actuelle et de ses conséquences sociales.

Le DEFISTIVAL s’articule autour de  4 temps forts :

Les « UNIS-VERS »
C’est un espace d’échange associatif, artistique et sportif qui accueille les associations invitées par les entreprises partenaires, toutes concernées par la diversité et la mixité. Ce village a pour objectif d’informer le public sur les initiatives associatives menées en France mais également inviter le public à participer à des activités variées telles que le sport, l’art, la culture… (+ restauration/buvette).

La  « PARADiversité »
Dans l’après-midi (Aux alentours de 16H30), le DEFISTIVAL se transforme en un grand spectacle de rue : une parade festive et colorée circule à travers les rues de Paris, en partant de l’avenue de la Motte Piquet (face à l’École Militaire) pour achever son parcours sur la place Joffre.

Le « DEBAT DECOLLANT »
Dans la matinée (aux alentours de 10h00), la scène donnera la parole à une série d’experts et nourrira le débat sur les thématiques choisies cette année. Ce regard croisé posé sur des sujets divers, reliés par une seule idée,  à savoir une meilleure harmonie entre les individus et leur environnement, sera le point de départ de la mise en œuvre d’un laboratoire d’idées dédié aux enjeux sociétaux et environnementaux.

La Scène « DES FREE’SONS »
L’après-midi, des artistes de différents horizons se succèderont sur scène ; plusieurs univers s’y croisent pour créer un véritable mélange des genres. Cette journée sera couronnée par un concert qui se déroulera de 19h00 à 21h00. Après Danakil en 2009 et Manu Lanvin en 2008, le DEFISTIVAL met la barre un cran plus haut… Comme d’habitude, une très belle programmation en perspective !

http://www.defistival.org/

Pays Voironnais

[toc]

LES PREMIERS DIALOGUES EN HUMANITE DU PAYS VOIRONNAIS Octobre et novembre 2011

Les Dialogues en Humanité de Lyon sont nés en 2002 ; Ils sont le fruit de la rencontre entre :

  • Gerard Collomb, sénateur-maire de Lyon et président du Grand Lyon,
  • Patrick Viveret, philosophe et Conseiller-maître à la Cour des Comptes,
  • Geneviève Ancel, responsable du développement durable du Grand Lyon et de la ville de Lyon.

Depuis les Dialogues en Humanité essaiment : Bangalore, Berlin, Rabat, Fez, Salvador de Bahia, Bethleem, Paris Défistival, Strasbourg, Roanne, Bobigny…
Cette démarche s’inscrit dans une tradition humaniste avec une ambition :
Poser la question humaine comme question politique.
Contrairement à toutes les autres questions, la question humaine ne dispose d’aucun expert. Elle est l’affaire de tous et de chacun, une affaire d’expérience de vie, de sensibilité, de conscience.
Ces Dialogues en Humanité sont l’occasion inédite de s’interroger de façon constructive et ouverte sur les liens entre l’humain, le bien vivre, ce qui compte vraiment pour nous.

3 REGLES :

  • LIBERTE DE PROPOS.
  • BIENVEILLANCE, ECOUTE ET RESPECT.
  • EGALITE DE TOUS DEVANT LA QUESTION HUMAINE.

Dans cet esprit, nous projetons 4 rencontres autour d’un petit-déjeûner, ( 9h30h-12h), les 4 samedis matins d’octobre, dans les  différentes villes du Pays Voironnais : ( villes et dates non encore arrêtées pour certaines)

  • ECONOMIE ET FRATERNITE, (référent Entr’actifs : André Girault)
  • ENVIRONNEMENT ET FRATERNITE  ( référent Entr’actifs : Joel Poulet)
  • SOCIAL ET FRATERNITE ( référent Entr’actifs : Cécile Toniutti)
  • SOLIDARITE INTERNATIONALE ET FRATERNITE ( référent Entr’actifs : Jacques Pelloux)

Ces Premiers Dialogues en Humanité du Pays Voironnais se termineront le JEUDI 24 NOVEMBRE à Voiron,
avec la présence de PATRICK VIVERET, ainsi que d’autres intervenants dont Alain Faure, chercheur CNRS en science politique, Iep Grenoble.
Et Jean-Paul Delevoye, Président du Conseil Economique et Social, ( mais dont nous ne connaissons pas encore l’heure d’arrivée sur Voiron, puisque le même jour il intervient aussi à lyon…).

Référent Entr’actifs journée 24/11 : Graziella Palazzo, présidente de l’association.

Thème : « Quelle place et quel rôle pour la FRATERNITE aujourd’hui ? »
( Rencontre alimentée des compte rendus des échanges du mois d’octobre)

Deux motivations pour  Entr’actifs d’initier ces premiers dialogues en humanité sur notre territoire :

  • Communiquer et nourrir notre projet éco-citoyen de co construction d’une MAISON DE LA FRATERNITE, « lieu ressources citoyen ».
  • Faire du lien, mieux se connaître, nous ouvrir aux autres associations, acteurs locaux et citoyens, dans notre intérêt et celui du territoire.

Entr’actifs ne fait qu’initier ces premiers Dialogues, dans l’esprit de ceux de Lyon, ils n’appartiennent ni à l’association ni à un collectif.
Ils sont ce que chacun souhaite en faire et nous invitons les associations, les collectivités, …à nous rejoindre et être force de propositions.

les rencontres d’octobre :

- La rencontre Fraternite et social se déroulera à Voreppe le samedi 22/10

dans le cadre de sa manifestation : « Une place pour tous partout »

Thème de la rencontre :

«  Quelles sont les conditions d’un vivre ensemble qui permettent à chacun de trouver sa place et à la société d’être facteur de liens ? »

Avec la participation d’ALAIN FAURE ,chercheur CNRS en science politique, comme grand témoin.
Pour l’association Entr’actifs, la réponse passe forcément par la fraternité.
« On pourrait définir la fraternité comme le souci de l’autre, tout autre que soi, comme une attention inconditionnelle portée à chacun. La fraternité se pratique dans le contact, dans une relation à hauteur de visage de l’autre. Sans la fraternité, la liberté et l’égalité finiront par mourir ou se discréditer. »        BRUNO MATTEI, philosophe.

- La rencontre Fraternité et Solidarité Internationale se déroulera à Rives le samedi 29 octobre.

Thème de la rencontre :

«  Dans un contexte de rapports de forces, la loi des plus forts règne dans les relations internationales par les armes, des régimes forts et corrompus, l’assassinat d’opposants, l’organisation de la pénurie d’eau et/ou nourriture, le manque de soins…
Ils acquièrent matières premières et main d’œuvre à bas coût et les populations concernées survivent. L’humanité ne compte pas face à l’argent roi et le pouvoir.
L’indifférence et l’individualisme se développent dans un système de compétition et de consommation.
Les médias nous abreuvent d’informations négatives ou banales et parlent trop peu des ONG et associations d’aide d’urgence, de développement ou de défense des droits de l’homme qui placent ce dernier au centre de leur actions de solidarité.

Mais des peuples relèvent la tête…

Dans la richesse de nos réflexions et de nos expériences individuelles et collectives :

  • Nous proposons d’échanger sur les valeurs auxquelles nous croyons.
  • Comment vivons-nous la fraternité ? De quelle espérance est-elle porteuse ? »

( Thème proposé par le Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement)

- La rencontre Fraternité et Environnement …..se déroulera à St Etienne de Crossey le 15/10 ? ?

Thème de la rencontre :

« L’enjeu est de remettre en question notre rapport à la nature pour promouvoir une coexistence moins conflictuelle (…), et tenter ainsi d’enrayer les effets dévastateurs de notre insouciance et de notre voracité sur un environnement global dont nous sommes responsables. »  ( extrait « Par-delà nature et culture » Descola. Gallimard 2005.)
Rencontre proposée par l’association La Passion du Bois et Entr’actifs,…

- La rencontre Fraternité et Economie se déroulera à Tullins le 8/10/11

« Le dogme exclusivement quantitatif de la création de richesses qui a caractérisé les 30 golrieuses a fait l’impasse sur le sens de ces richesses.
Or l’accroissement des richesses n’est d’aucune valeur s’il ne produit pas l’épanouissement humain.
Le progrès économique n’a de consistance et de perspective que s’il génère du progrès social. »

( Jean-Paul Delevoye, Président du Conseil Economique, Social et Environnemental ; extrait de la revue Acteurs de l’économie Rhône-Alpes, février 2011)

 

Porto-Novo (Bénin)

Dialogues en humanité à Porto Novo au Bénin sous l'arbre à palabre du Jardin des Plantes et de la Nature.

Thème : se parler pour construire un mieux vivre ensemble

Autour de l'environnement, de l'éducation et de la santé

Merci de noter dans vos agendas  vendredi 9 mai au dimanche 11 mai 2014

dans la suite du FICOP Festival International du Conte et de la Parole au Bénin du 25 avril au 3 mai

A l'initiative du réseau des femmes leaders au Bénin, de l'Association Femmes Actions et Développement, de Domassé-Bénin, de Dialogues en humanité - l'association et du réseau des Dialogues en humanité dans le monde

Christine Gnimagnon Adjahi et Irène Koukoui impulsent ces premieres rencontres au Bénin

Pour un parcours chaque jour et en trois jours :

- Découvrons la biodiversité au Jardin des Plantes et de la Nature de Porto Novo

- Invitons aux rencontres autour de la cuisine béninoise, partage des saveurs et éveil des papilles

- Développons notre intelligence du corps et du coeur par l'art, le jeu, le changement de comportement et l'émerveillement

  • Construction des poupées nègres
  • Transformation des sachets plastiques en objets de décoration et autres
  • Transformation des objets de récupération en multiples facettes
  • Ateliers de tresses
  • Ateliers de pose de différentes sortes de foulards
  • Atelier de préparation de «ablo yoki»
  • Ecriture de slam sur des thématiques de l’éducation à la citoyenneté
  • Eveil à l’art : Christian EPANYA face aux jeunes. Christian EPANYA est un artiste, créateur, illustrateur, dessinateur et auteur qui vit entre l'Europe et l'Afrique, entre le Cameroun et la France. Il sera associé aux artistes, musiciens et peintres béninois, ainsi que les élèves de "La Passerelle"
  • Réciprocité de savoirs en musique et danse, en corporalité affective
  • Acupuncture au Bénin
  • Le patrimoine culturel de la ville de Porto-Novo
  • Les contes du Bénin et d’ailleurs avec Christine ADJAHI et les conteurs et conteuses du FICOP Festival International du Conte et de la Parole au Bénin

- Dialoguons en cercle sous les arbres à palabre, pour relever les défis auxquels l’humanité est confrontée

- Retrouvons nous pour le temps de la fête : musique,  contes, spectacles et danses du Bénin et du monde

Tous les jours chacun est invité à découvrir les « kiosques de la littérature béninoise » avec les libraires de la place

Programme détaillé en co élaboration :

1er jour   vendredi 9 mai 2014

9h-10h : accueil autour d’un petit déjeuner béninois  

10h-11h : lancement au Négro Panthéon, musée Da Silva mémoire de l'escalavage, mémoire pour l'avenir. en présence du directeur M. Karim Da Silva

11h-12h : visite guidée de la biodiversité du Jardin des Plantes et de la Nature

12h-14h : découverte de l’art culinaire béninois

14h-16h : les ateliers du sensible et de formation au discernement,
découvertes du génie béninois
  • Construction des poupées nègres
  • Transformation des sachets plastiques en objets de décoration et autres
  • Transformation des objets de récupération en multiples facettes
  • Ateliers de tresses
  • Ateliers de pose de différentes sortes de foulards
  • Atelier de préparation de «ablo yoki»
  • Ecriture de slam sur des thématiques de l’éducation à la citoyenneté
  • Eveil à l’art : Christian EPANYA face aux jeunes. Christian EPANYA est un artiste, créateur, illustrateur, dessinateur et auteur qui vit entre l'Europe et l'Afrique, entre le Cameroun et la France. Il sera associé aux artistes, musiciens et peintres béninois, ainsi que les élèves de "La Passerelle"
  • Réciprocité de savoirs en musique et danse, en corporalité affective
  • Acupuncture au Bénin
  • Le patrimoine culturel de la ville de Porto-Novo
  • Les contes du Bénin et d’ailleurs avec Christine ADJAHI et les conteurs et conteuses du FICOP Festival International du Conte et de la Parole au Bénin
16h-18h : sous l’arbre à palabre, 3 cercles de dialogues sont proposés :

Environnement : La biodiversité est en grand danger. Pourquoi et comment prendre conscience de la richesse de notre faune et flore, de la nécessité de sa préservation, à partir de la réalité du vivant au Parc JPN, au Bénin, en Afrique et dans le monde ? Quels apports de l'Ecole du Patrimoine Africain pour sauver l'essentiel ?

Santé : La vente illicite des faux médicaments. L'achat sans ordonnance et sans contrôle entraîne des usages pervers y compris de comprimés frelatés profitant de l'ignorance et du manque de moyens financiers et de discernement. Quelles solutions construire ensemble face à ce fléau ?

Education :

- petite enfance :
échange et réciprocité de savoirs sur l'éducation pour devenir artiste de sa vie, se sentir en confiance avec les autres et respecter la nature.
"Eduquer" vient du latin ex ducere (conduire hors de...)
Comment apprendre à devenir des parents et des adultes responsables et bienveillants pour éduquer à la joie et au discernement ?
Quels sont les chemins possibles? avec Karima Mondon, Talal Lafrie de l'Association Education en héritage, des pédagogues et enseignants,

- Tradition orale : sagesse des anciens à travers les contes, les légendes et les proverbes

18h-19h : déambulation libre

19h-21h : temps de fête : découverte de la chanson thématique : Dialogues en humanité et 90ème anniversaire d'Henryane de Chaponay occasion de croiser de nombreux réseaux Afrique Amérique Europe 

2ème jour  samedi 10 mai 2014

9h-10h : accueil  autour d’un  petit déjeuner béninois

10h-11h : lancement et présentation intergénérationnelle de la journée

11h-12h : découverte de la littérature béninoise

12h-14h : découverte de l’art culinaire béninois

16h : les ateliers du sensible et de formation au discernement, découvertes du génie béninois

  • Construction des poupées nègres
  • Transformation des sachets plastiques en objets de décoration et autres
  • Transformation des objets de récupération en multiples facettes
  • Ateliers de tresses
  • Ateliers de pose de différentes sortes de foulards
  • Atelier de préparation de «ablo yoki»
  • Ecriture de slam sur des thématiques de l’éducation à la citoyenneté
  • Eveil à l’art : Christian EPANYA face aux jeunes. Christian EPANYA est un artiste, créateur, illustrateur, dessinateur et auteur qui vit entre l'Europe et l'Afrique, entre le Cameroun et la France. Il sera associé aux artistes, musiciens et peintres béninois, ainsi que les élèves de "La Passerelle"
  • Acupuncture au Bénin
  • Le patrimoine culturel de la ville de Porto-Novo
  • Les contes du Bénin et d’ailleurs avec Christine ADJAHI et les conteurs et conteuses du FICOP Festival International du Conte et de la Parole au Bénin
  • Découverte par la musique et la danse de notre corporalité affective, notre rapport à nous même, aux autres et à la nature

16h-18h : sous l’arbre à palabre

Environnement : écologie : prenons soin du tissu de vie de proximité et éveillons notre conscience aux enjeux de la terre et de l'humanité. avec l'engagement de jeunes collégiens (ramassage des déchets dans la ville afin de sensibiliser toute la population de Porto Novo)

Santé : médecine traditionnelle : pharmacopée africaine et du bon usage des plantes au Bénin, au Brésil et en Europe.

Apprenons à bien connaitre nos richesses pour les valoriser. Gardons le meilleur des traditions et le meilleur de la modernité. en présence de M Valentin Agon

Education : citoyenneté : comportement des jeunes dans la vie sociale au niveau de la famille, de la santé, et de l’acquisition du savoir (animé par un jeune)

18h-19h : déambulation libre

19h-21h : temps de fête : découverte des talents des filles du centre la Passerelle à travers le théâtre sur les jumeaux

3ème jour dimanche 11 mai 2014

9h-10h : accueil  autour d’un  petit déjeuner béninois  

10h-11h : lancement : présentation intergénérationnelle de la journée

11h-12h :

12h-14h : découverte de l’art culinaire béninois

14h-16h : les ateliers du sensible et de formation au discernement, découvertes du génie béninois
  • Construction des poupées nègres
  • Transformation des sachets plastiques en objets de décoration et autres
  • Transformation des objets de récupération en multiples facettes
  • Ateliers de tresses
  • Ateliers de pose de différentes sortes de foulards
  • Atelier de préparation de «ablo yoki»
  • Ecriture de slam sur des thématiques de l’éducation à la citoyenneté
  • Eveil à l’art : Christian EPANYA face aux jeunes. Christian EPANYA est un artiste, créateur, illustrateur, dessinateur et auteur qui vit entre l'Europe et l'Afrique, entre le Cameroun et la France. Il sera associé aux artistes, musiciens et peintres béninois, ainsi que les élèves de "La Passerelle"
  • Acupuncture au Bénin
  • Le patrimoine culturel de la ville de Porto-Novo
  • Les contes du Bénin et d’ailleurs avec Christine ADJAHI et les conteurs et conteuses du FICOP Festival International du Conte et de la Parole au Bénin
  • Découverte par la musique et la danse de notre corporalité affective, notre rapport à nous même, aux autres et à la nature
16h-18h : sous l’arbre à palabre

Environnement : consommation des aliments sains. (danger des sachets plastiques - phtalates et perturbateurs endocriniens), des solutions existent, quelles sont-elles ?

Santé : santé, affectivité, sexualité, accueil et suivi des enfants

Education : L'Afrique source et ressources pour construire la paix, vers un mouvement panafricain pour la culture de la paix en Afrique (en référence au 50ème anniversaire de l’OUA), en présence de Joseph Olabiyi Yai, ancien Ambassadeur du Bénin auprès de l'UNESCO, Enzo Fazzino (sous réserve) UNESCO Culture de Paix

18h-19h : déambulation libre

19h-21h : temps de fête autour de la chanson thématique : les artistes béninois marquent la fin des Dialogues en humanité au Bénin

Parmi les invités :

  • Olabiyi Babalola Joseph Yai, ancien président du Conseil executif de l'UNESCO, Président de la Commission Culture du G77, Ambassadeur du Bénin auprès de l'UNESCO, universitaire spécialisé en littératures et langues africaine, alphabétisation, poésie orale et cultures des diasporas africaines. Il a enseigné dans les universités du Bénin, Nigéria et Floride USA, et fut chercheur invité à l'université de Bahia au Brésil, Birmingham GB et Tokyo au Japon
  • N’dah Marcel Oya, Secrétaire Général de la Commission Nationale Béninoise pour l’UNESCO (CNBU)
  • Patrick Viveret, philosophe et économiste, ancien Conseiller Maître à la Cour des Comptes en France, co fondateur des Dialogues en humanité, auteur de "Reconsidérer la richesse", "La cause humaine", et co auteur avec Edgar Morin "Comment vivre en temps de crise"
  • Henryane de Chaponay citoyenne engagée du monde, co auteure de "Toile Filante" avec l'anthropologue Lygia Ségala, active dans la transmission par l'éducation populaire, l'animation rurale et la réciprocité des savoirs. A la fois altermondialiste au Forum Social Mondial et pour les droits humains, et issue des familles aristocratiques européennes. Elle a consacré une grande partie de sa vie à la réciprocité des savoirs entre toutes les cultures et plus particulièrement dans la diversité africaine et latino américaine
  • Geneviève Ancel, co fondatrice des Dialogues en humanité, ancienne chefe de cabinet de la Ministre de l'Environnement français, chargée de mission auprès de Pierre Mauroy Président de CGLU, ancienne directrice générale adjointe de la Ville et de la Communauté urbaine de Strasbourg, actuellement en poste au Grand Lyon - France
  • Debora de Lima Nunes Sales, universitaire brésilienne, architecte et urbaniste, Présidente de REDE, réseau des professionnels de la solidarité, organisatrice depuis 4 années des Dialogues en humanité de Salvador de Bahia - Brésil. Elle est universitaire à l'UNIFACS et enseigne l'aménagement du territoire, l'Economie (Sociale et solidaire). Co initiatrice du Brecho Eco Solidario qui rassemble plus de 12 000 participants dans le Parc de la Cité au coeur de la ville, avec les professionnels de la solidarité, (à l'université comme dans les favelas) mobilisant et formant à la coopération étudiants, enseignants et praticiens. Auteure d'un rapport pour l'UNESCO sur la participation citoyenne. Un film est disponible http://dialoguesenhumanite.org/book/198/2012-brecho-eco-solidario
  • Emerson Andrade Sales, chercheur international spécialisé en chimie, énergies renouvelables et technologies vertes, directeur de l'Institut de Chimie et du réseau des technologies propres. Coordinateur du laboratoire de bioénergie et catalyse. Coordinateur du programme universitaire UFBA écologique - Etat de Bahia
  • Rita Sodjeido, magistrate, à la Cour suprème du Bénin, participante aux Dialogues en humanité de Lyon
  • Richard Hounsou, Directeur de la Culture et du Patrimoine à la mairie de Porto-Novo
  • Tola Koukoui, Comédien dramaturge
  • Evelyne Briois, directrice de la stratégie et des ressources humaines à Carling
  • Catherine André, journaliste et ex rédactrice en chef adjointe de "Courrier International"
  • Shoki Ali Said, Président de l'association "France Ethiopie Corne de l'Afrique" co-initiateur des Dialogues en humanité en Ethiopie
  • Annabel-Mauve Adjognon, professeur associée à Neoma Business School, HEC et Université de Reims; sociologue spécialisée en management responsable et en développement durable des civilisations.
  • Valérie Valette, documentariste, Valliance Prod, "Fleurs du futur", engagée sur la question de l'eau
  • Geneviève Bouchez Wilson, formatrice de formateurs en sociocratie et communication non-violente
  • Wilfrid Adoun, spécialiste en communication
  • Jude Zoumenou, Expert marionnettiste
  • Talal Lafrie, cadre en informatique, photographe, et trésorier de l'association Dialogues en humanité
  • Monique Adamo coordinatrice Réseau Environnement Santé Rhône Alpes (RES-RA), naturopathe et phytothérapeute, universitaire linguiste angliciste
  • Annie Gourdel membre du Pacte civique, et de Démocratie et Spiritualité
  • Karima Mondon, professeur de Lettres et d'histoire, auditrice, Présidente et fondatrice Association Education en Heritage
  • Karim Urbain Da Silva, fondateur de Négro Panthéon et du Musée Da-Silva
  • François Abiola, Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique
  • Bio Torou Orou Djiwa, Ministre Chargé des Relations avec les Institutions
  • Vicentia Bocco, Ancien Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Présidente de l’Institut National pour la Promotion de la Femme
  • Chantal De Souza Yayi, Première Dame du Bénin, Présidente de l’ONG Adjalala Horizons d’Espoirs
  • Moukaram Oceni, Maire de la Ville de Porto-Novo
  • Albert Tevoedjre, Médiateur Emérite de République, Ancien Sous Directeur du
    Bureau International du Travail
  • Nouréïni Tidjani  – Serpos, Ancien Sous Directeur Général de l’UNESCO,
    Ancien président du Conseil Exécutif de l'UNESCO
  • Adrien Houngbédji, Ancien Président de l’Assemblée Nationale du Bénin ; Ancien Premier
    Ministre du Bénin
  • Christine Gnimagnon Adjahi, Docteur es lettres, documentaliste, conteuse, initiatrice du FICOP, présidente de Domassé Bénin, co fondatrice des Dialogues en humanité au Bénin
  • Irène Koukoui, responsable des Femmes leaders au Bénin, co fondatrice des Dialogues en humanité au Bénin, pédagogue engagée avec les jeunes filles de la Passerelle

Personnalités en attente de confirmation :

- Edgar Morin*, Directeur de recherche émérite au CNRS, sociologue et penseur de la métamorphose et de la complexité, auteur considérable qui fait de lui l'un des principaux penseurs mondiaux, parmi ses ouvrages "La Voie. Pour l'avenir de l'humanité" en 2011,"La Nature de la nature" en 1977, "l'Humanité de l'humanité" en 2001, "l'Ethique" en 2004, "La Méthode" en 2008, "Les 7 savoirs nécessaires à l'éucation humaine" en 2000, ... nommé docteur honoris causa dans plus de 30 universités dans le monde
- Enzo Fazzino*, Chargé de la Culture de Paix en Afrique à l'UNESCO
 

- Hubert Julien-Laferrière*, Maire du 9ème Arrondissement de la Ville de Lyon, ancien vice-président du Grand Lyon pour la coopération, président de la Commission développement et coopération au CGLU Cités et Gouvernements Locaux Unis

Déclaration de Porto Novo

1ère édition au Bénin : du 9 au 11 mai 2014

Nous, participants des Dialogues en Humanité réunis au Bénin, à Porto Novo, sous les arbres ancestraux du Jardin des Plantes et de la Nature, souhaitons faire ensemble la déclaration suivante:

En ce 10 mai, jour anniversaire de la terrible barbarie que représenta l'esclavage,

ici au Bénin, au cœur de cette Afrique, principale victime de cette barbarie inter humaine, mais aussi berceau de notre humanité, prenons conscience des risques qui pèsent sur le devenir de notre famille humaine, mais aussi des potentialités infinies qu'ouvrirait sa propre humanisation.

Au moment où de nombreux rapports internationaux évoquent le risque d'un effondrement mondial dans les prochaines décennies si nos sociétés continuent à aggraver leurs inégalités et à détruire leurs écosystèmes, nous affirmons la nécessité de sortir de l'obsession compétitive pour développer des logiques coopératives tant à l'égard des humains que de la nature. Cette coopération s'inscrit dans la perspective de sociétés qui font de la convivialité et du "buen vivir" le cœur de leur projet.

Il est temps de déclarer suicidaire pour notre famille humaine toutes les formes de la guerre qu'elles soient économiques, politiques ou religieuses, toutes les logiques qui conduisent à imposer la loi des plus forts en éliminant ou en dominant les plus faibles. Loi terrible qui fut à la source de toutes les formes de maltraitance, voire d'esclavages d'hier comme d'aujourd'hui.

Nous affirmons également la nécessité de rompre avec un rapport guerrier et prédateur à la Nature dont l'expérience de ville verte rurale de Songhai montre la possibilité.

Nous déclarons qu'il est temps désormais de construire les conditions d'une pleine citoyenneté pour tous les membres du "peuple de la Terre".

Cette citoyenneté résultera de la pleine application des droits fondamentaux de chaque être humain proclamés après la seconde guerre mondiale, mais aussi de la reconnaissance de leurs droits civiques et de la nécessité de constituer désormais une communauté politique cohérente avec de tels droits.

Toutes les formes d'organisation humaine, qu'elles soient sociales, politiques, économiques, culturelles, n'ont de légitimité que pour autant qu'elles respectent ces principes et concourent au bien commun de l'humanité et à la préservation de la Nature dont elle est l'une des composantes. Il n'est pas acceptable que des nations, des entreprises, des religions, des familles ou toute autre forme d'organisation humaine, se réclament de leur identité ou de leur histoire pour dénier ces droits fondamentaux.

Nous avons besoin en revanche de replacer l'économie et la politique, la monnaie et le pouvoir, au rang de moyens et non de fins. De même, nous devons faire de la pluralité des traditions de sens et de sagesse non une cause de guerre de civilisation mais une chance et une source d'élévation de la conscience humaine.

Pour notre propre compte, nous participants à ces Dialogues en Humanité qui doivent se prolonger prochainement en Europe, au Brésil, en Inde, en Éthiopie, dans les prochains mois, prenons l'engagement d'œuvrer dans le sens des principes de cette déclaration.

Parmi les premiers signataires

Geneviève Ancel, Irène Koukoui Dehoumon, Christine Adjahi, Patrick Viveret, Shoki Ali Said, Talal Lafrie , Olabiyi B. Joseph Yai, Catherine André, Godffrey N'Zamudjo, Talal Lafrie, Karima Mondon, Léocadie Ligan, Rita Sodjiédo, Nadia Dohou, Michel Arthur Tévoedjre, Christian Epanya, Joseph Adjahi, Geneviève Bouchez Wilson, Evelyne Briois, Valérie Valette, Débora Nunes, Emerson Sales, Baba Kéita, Afiss Adamon, Franck Ogou, Judes Zounmenou, Richard Hounsou, Rachidatou Dougbe, Annabelle-Mauve Adjognon, Annie Gourdel, Henryane de Chaponay, N'dah Marcel Oya, Amjad Lafrie, Suleyman Mondon, Félicité Kougblénou, Michel Ahambada, Denise-Emma Achiata Mamah-Djiman, Antoine Bocco, Christian Dehoumon, Nouréini Tidjani-Serpos, Ludovic Couao-Zotti, Alphonse Gaglozoun, Olivier Hounga, Edith Couthon, Virgine Adjaho, Augustin Hontongnon Kouglo, Eric Akogbe, Tola Koukoui, Samuel Houssou, Augustin Houénou, ...

Rabat (Maroc)

nid; $levels_deep = 3; $emulate_book_block = true; if (!function_exists('book_struct_recurse')){ function book_struct_recurse($nid, $levels_deep, $children, $current_lineage = array(), $emulate_book_block = true) { $struct = ''; if ($children[$nid] && ($levels_deep > 0 || ($emulate_book_block && in_array($nid, $current_lineage)))) { $struct = ''; foreach ($children[$nid] as $key => $node) { if ($tree = book_struct_recurse($node->nid, $levels_deep - 1, $children, $current_lineage, $emulate_book_block)) { $struct .= node_view(node_load(array('nid' => $node->nid)), 1); $struct .= $tree; } else { if ($children[$node->nid]){ $struct .= node_view(node_load(array('nid' => $node->nid)), 1); } else { $struct .= node_view(node_load(array('nid' => $node->nid)), 1); } } } return $struct; } } } if ($node = menu_get_object('node', 1, 'node/'.$book_top_page)) { // Only display this block when $book_top_page refers to an actual book page // first retrieve the book structure from the menu system $result = db_query('SELECT link_path, link_title, mlid, plid FROM {menu_links},{node} WHERE link_title=title AND status=1 AND menu_name="%s" ORDER BY weight, link_title', $node->book['menu_name']); $menu = array(); while ($m = db_fetch_object($result)) { $menu[$m->mlid] = $m; $menu[$m->mlid]->nid = $nid = (int)substr($m->link_path, 5); } // now use the $menu array to build a proper $children and $parent array $children = array(); $parent = array(); foreach ($menu as $key => $val) { $nid = is_null($menu[$val->plid]->nid) ? 0 : $menu[$val->plid]->nid; if (!$children[$nid]) { $children[$nid] = array(); } array_push($children[$nid], $val); $parent[is_null($val->nid) ? 0 : (int)$val->nid] = $nid; } // $children array properly formed, now get the $current_lineage array $current_lineage = array(); if (arg(0) == 'node' && is_numeric(arg(2)) && $parent[arg(2)]) { $nid = arg(2); while ($nid) { array_unshift($current_lineage, $nid); $nid = $parent[$nid]; } } echo book_struct_recurse($book_top_page, $levels_deep, $children, $current_lineage, $emulate_book_block); } ?>

2011 Université citoyenne

http://www.hem.ac.ma Les conférences de HEM Rabat et Dialogues en Humanité sont proposées à l'initiative de Ali Serhrouchni Directeur de HEM Rabat :

En 2011 Lancement de l'Université citoyenne

Dialogues en humanité :
Développement durable, changement climatique et justice sociale

8 janvier 2011
Geneviève Ancel - introduction liminaire, puis forum interactif avec plus de 227 participants venant de tous horizons "Qu'est-ce que çà change à titre individuel, familial, social, pour moi, pour le Maroc, pour la planète ?

Dans le cadre de l'édition 2011 de l'Université Citoyenne de HEM Rabat, Mme. Geneviève ANCEL a animé un séminaire interactif portant sur cette thématique:
«Dialogues en humanité : Développement Durable, changement climatique et justice sociale ».
Le séminaire de Mme. Geneviève ANCEL était le premier séminaire dans la première thématique de l'Université Citoyenne de HEM, à savoir: « INSTITUTIONS, VIE POLITIQUE & DROITS HUMAINS ».
Ce séminaire a eu lieu le samedi 08 Janvier 2011 de 9h30 à 12h00 et il a réuni 227 participants.

Geneviève Ancel - Dialogues en humanité à Lyon et dans le monde. Comment le bien vivre peut contribuer à relever le défi du changement climatique et les enjeux de la justice sociale ?

Caroline Chabot - journaliste Actes et Sens - Association Pionniers en humanité - TheTransitioner

Thème : Changement climatique et justice sociale ou construire le bien vivre

à l'initiative de Ali Serhrouchni directeur de l'Institut des Hautes Etudes de Management

http://www.hem.ac.ma/evenements-de-hem/universite-citoyenne/dialogues-en...

2009 Conférence HEM

En 2009 Conférence HEM

Dialogues en humanité :
Peut-on entreprendre Humainement ?

Du développement durable au développement humain

  • Formation-Action des étudiants de 4ème et 5ème année
  • 850 participants à la Conférence-débat à l’institut des Hautes Études de Management (HEM – Centre de Rabat) le 12 décembre 2009 sur le thème :
    Peut-on entreprendre humainement ?

Intervenants:

  • M. Abdeljalil Lahjomri Directeur du Collège Royal - Maroc
  • Mme Geneviève Ancel Administrateure Territoriale au Grand Lyon et Co-fondatrice des Dialogues en Humanité de Lyon France
  • M. Abdelmalek Kettani Président de l'association "Alternatives", Directeur Général de Galaxy - Electronics
  • M. Philippe Le Roux Directeur de Key - People - France

Réactions

  • Mme Caroline Chabot Journaliste "Actes et Sens" France
  • M. Jean François Noubel Expert International en Intelligence Collective - thetransitioner.org
  • Mme Henryanne de Chaponay Fondatrice de l'IRAM et du CEDAL pour le Développement Réciproque des Savoirs

Modération

  • M. Noureddine Affaya Professeur Universitaire - Maroc
    le 11 décembre 2009 Institut des Hautes études de Management du Maroc à l'initiative de HEM Rabat Ali Serhrouchni  

Ces conférences-débats font partie des traditions de l’institut des Hautes Études de Management. Chaque année, le centre de Rabat organise deux rencontres, touchant à des sujets d’intérêt général, alliant le souci scientifique du savoir et l’élan communicationnel d’échange et de partage des connaissances.

Ces conférences-débats ont été l’occasion d’accueillir des personnalités du monde politique, économique, des universitaires de renom, des experts internationaux, des journalistes réputés pour leur grande culture. Mais également un public composé de citoyens ayant diverses occupations, ainsi que d’enseignants et d’étudiants, qui sont venus tous animer le débat.

Dialogue en Humanité à Rabat le 11-12-2009http://www.hem.ac.ma/dialogues-en-humanite-peut-entreprendre-humainement

HEM Rabat Débat peut-on entreprendre humainement

Programme des conferences HEM-Rabat

Cet événement a rassemblé 850 participants (entrepreneurs, étudiants, enseignants, philosophes, artistes, élus, journalistes).
Parmi les intervenants Abdeljalil Lahjomri, Geneviève Ancel, Abdelmalek Kettani, Philippe Le Roux, Caroline Chabot, Jean-François Noubel, Henryane de Chaponay, Jacques Saint Marc, Noureddine Affaya

http://www.hem.ac.ma/dialogues-en-humanite-peut-entreprendre-humainement

 

Roanne (France)

2011 Roanne

[toc]

Du vendredi 8 juillet 2011 au samedi 9 juillet 2011

Dialogues en Humanité

La première édition roannaise des Dialogues en Humanité rassemblera des scientifiques, des artistes, des universitaires…
venus de tous les continents, et engagés au service du développement humain sous toutes ses formes, économique, social, culturel…. Cette manifestation née en 2002 est organisée dans de nombreuses villes aux quatre coins du monde.
Ouverts à tous, les Dialogues en Humanité débuteront par une soirée de lancement le 8 juillet au Satellit’ Café. Le lendemain, la journée s’ouvrira par un pique nique place des Promenades et se poursuivra l’après-midi entre ateliers, échanges et témoignages, pour se terminer en soirée autour des musiques du monde, au Satellit’Café.

pdf.gif Télécharger le programme et  le dossier complet

Ryadh SALLEM - Cap-SAAA parrain des Dialogues en humanité de Roanne

Un Héros Imagine : Ryadh Sallem par leprojetimagine

Vendredi 8 juillet au Satellit Café

19h : soirée de lancement

Repas partagé : ouvert à tous où chacun apporte un plat à partager

Rencontres avec :

  • Geneviève ANCEL : Marraine des Dialogues en Humanité de Roanne 2011, coordinatrice des Dialogues en Humanité au Grand Lyon
  • Ryadh SALLEM : Parrain des Dialogues en Humanité de Roanne 2011, président de l’association CAP-SAAA, triple champion d’Europe de Basket Fauteuil
  • Antanas MOCKUS : Philosophe, mathématicien, ancien maire de Bogota,président de la corporation visionnaire pour la Colombie

Musique à partir de 21h avec

  • Carlinhos COR DAS AGUAS (artiste, compositeur, interprète brésilien)
  • SWING VALSE TRIO (Jazz manouche)

Samedi 9 juillet : 12h - 19h30 Place des Promenades

12h-14h : le temps du repas.

Pique-nique libre et improvisé. Possibilité d’acheter un panier repas auprès de producteurs locaux.

Dès 12h : espace jeux ludothèque.

De l’enfance à la coopération entre adultes, le jeu objet culturel et universel sert de prétexte à une confrontation par les jeux, le tout dans un cadre ludique et convivial Animé par Farid L’Haoua (association Croc aux Jeux).

14h-16h : Les Ateliers du Sensible

  • Dialogue avec les 5 sens : Ecoute de soi et éveil des sens par des exercices basiques de sophrologie : auto-massage, respiration, concentration... Animé par Suzanne MATHELIN, sophrologue.
  • Découverte du Taï-Chi Chuan : Découverte et initiation au Taï-Chi (QI Gong ancestral et traditionnel). Animé par Jacky TURC, président de l’association Art du Mouvement Intérieur et enseignant de Taï-Chi.
  • Education à la Joie : Eveiller la Joie par des activités basées sur le ressenti des participants. Animé par Antonella VERDIANI, consultante et chercheuse en sciences de l’éducation.
  • Médiation et entreprises : Comment mettre en place un processus de médiation en milieu professionnel ? Animé par Daniela Schwendener, fondatrice de A-Cimes Médiation.
  • Jeux de sensation : Improviser en mimant les gestes qui viennent de notre profondeur et rencontrer de façon inattendue un clown qui parle vrai. Animé par Evelyne GIRARD, formatrice clown et expression vocale
  • Les clés d’Isis : Un éveil des sens et de la créativité pour les femmes, pour se faire plaisir et nourrir son féminin : éveil corporel, méditation, exercices ludiques. Animé par Isabelle PARFAIT, psychothérapeuthe et Laurence DAVID, animatrice
  • en bien-être et créativité.
  • Chanter l’Humanité : Jeux d’harmonie et chants du monde. Animé par Mylène HENRY, enseignante en formation musicale
  • Exercices de perception sensorielle : Découverte de la méthode de la Vision Sans Tête par des exercices de perception sensorielle. Animé par Jean-Marc THIABAUD.
  • La «Sanza de Bama» : Découverte d’un instrument africain. Animé par Jean-Yves LOUDE, ethnologue
  • Musique populaire du Brésil : Les chansons de l’auteur seront présentées, inspirées par les divers genres qui composent la diversité rythmique de la musique populaire brésilienne. Le public sera invité à interagir avec l’artiste. Animé par Carlinhos COR DAS AGUAS, artiste compositeur interprète.
  • Créer ensemble un monde meilleur : Animé par Edel GOtt, consultante spécialisée en leadership éthique, auteur du livre «Now or Never» ou l’urgence d’agir.
  • Comment une pirogue franchit les frontières ? Exposition permanente de 11 oeuvres de Daniel KAMBERE TSONGO, artiste peintre congolais sur le thème de l’immigration. Présentée par Jacques MARTIN, administrateur de l’association CAP-SAAA Grand Lyon.

16h-18 : le temps de la palabre

  • Agora 1 « De quoi êtes-vous riches ? » Animée par Henryane de CHAPONAY, du Centre d’Etude et de Développement pour l’Amérique Latine (CEDAL) et Geneviève ANCEL, coordonnatrice des Dialogues en Humanité à Lyon
  • Agora 2 « Lorsque les entreprises s’intéressent aux pauvres » Animée par Patrick GILORMINI, enseignant chercheur et Gilles CHABRE, consultant

Quelques invités : Antanas MoCkus, philosophe, mathématicien, ancien maire de Bogota, Colombie, Debora NUNES, présidente de l’ONG REDE (Réseau de Professionnels solidaires pour la citoyenneté) de Salvador/Bahia, Emerson SALES, Institut de chimie de l’université de Bahia, Brésil, SIDDARTHA, directeur du centre interculturel PIPAL TREE-FIRE FLIES et Shabin Paul, Inde, Manisha KAIRALY, étudiante, Inde, Brahama DHOJ GURUNG, Directeur d’un centre de reforestation, Népal, Geneviève Ancel, coordinatrice des Dialogues en humanité à Lyon, France, Michel GRANGER, artiste-peintre, France, ...

18h-19h15 : Les témoignages de vie croisés

  • Debora NUNES Organisatrice des Dialogues en Humanité à Salvador de Bahia, architecte et urbaniste et présidente de l’association «Réseau des femmes favelas».
  • Jean-Yves LOUDE Ethnologue, projet «Voyage avec mes deux ânes en Côte Roannaise»
  • Antanas MOCKUS Philosophe, mathématicien, ancien maire de Bogota, président de la corporation visionnaire pour la Colombie

19h15-19h30 : Pause musicale

avec Safia GHARBI, jeune chanteuse franco-algérienne

Samedi 9 juillet : au Satellit Café

20h : Le temps de la fête

  • Barbecue : Présence de producteurs locaux. Réservation obligatoire au 04 77 44 29 50 avant le 5 juillet. Prix du repas : 8 € à régler sur place.
  • Musique avec Safia GHARBI jeune chanteuse franco-algérienne et Forro de Rebecca musique traditionnelle de la région Nordeste du Brésil

Contact : dialoguesenhumanite@agglo-grandroanne.fr

Grand Roanne Agglomération - Dialogues en humanité www.agglo-grandroanne.fr

30 juin 2012 Roanne

Affiche Dialogues en Humanité à Roanne

Grand Roanne Agglomération organisera le samedi 30 juin 2012, dans la cour d’honneur du lycée Jean Puy, la deuxième édition en Roannais des Dialogues en Humanité.

Cette démarche, initiée à Lyon il y a dix ans et suivie dans de nombreuses villes à travers le monde, a pour ambition d’ouvrir un véritable dialogue entre scientifiques, artistes, entrepreneurs, acteurs politiques et associatifs et tous les citoyens «  passeurs d’humanité » afin de lever ensemble les obstacles pour aller vers plus d’humanité.

L’édition roannaise aura cette année pour thème « Mémoires pour l’avenir ».

A noter que Michel Granger a accepté de contribuer en offrant une de ses oeuvres (ci-dessus) comme visuel des Dialogues  en humanité 2012.

Au programme de cette manifestation :

12h > 14h Le temps du repas

Venez avec votre pique-nique partager un moment de convivialité libre et improvisé.

14h > 16h Les ateliers du sensible

  • ÉDUQUER A LA JOIE : Et si on faisait du bonheur et de la joie de vivre, les véritables buts de l’éducation et donc de l’existence ? Pendant cet atelier ludique, vous allez découvrir le parcours que la Joie propose à travers moments de partage de connaissances, des exercices pratiques que vous pourrez réutiliser à l’école, à la maison, avec vos enfants et dans toute autre situation.
    Co-animé par Antonella VERDIANI, consultante et chercheuse en sciences de l’éducation et Évelyne GIRARD, formatrice clown et expression vocale
  • RICHESSES AU PRESENT : Écoute de soi, de ses richesses sensorielles, par des  exercices basiques de sophrologie : auto-massage,  respiration, concentration...
    Animé par Suzanne MATHELIN, sophrologue.
  • TRANSMISSION DES SAVOIR-FAIRE TRADITIONNELS : Découverte du métier de bijoutier à travers une  tradition artisanale multiculturelle. Des échanges rendus possibles par les moyens de communication actuels permettent de transmettre l’universalité des pratiques et des connaissances.
    Co-animé par Aly Dianka, bijoutier à Pointe Noire (Congo), Mohamed El Maouloud, artisan bijoutier touareg, président de l’association Timidwa Tombouctou (Mali) et François Allier, artisan bijoutier (France).
  • DÉCOUVERTE DE L'HAPTONOMIE : Une autre façon de se rencontrer.
        Co-animé par Ghislaine KIEJNA, psycholoque clinicienne, haptonome et Catherine MAGNIER, médecin gynécologue
  • RAJA YOGA : Spiritualité et méditation : la voie naturelle vers une humanité unifiée.
        Co-animé par Marie MAIRE et Isabelle FOURNIER.
  • IOKAI SHIATSU : Le shiatsu est une technique manuelle japonaise permettant de se maintenir en bonne santé et ce, à partir de gestes simples liés à la nature de la personne.
    Animé par Carlos REIS
  • HANDIBASKET : Jeux autour de la force du handicap proposés par l’association sportive universitaire roannaise en partenariat avec le club handisport roannais.
    Animé par José Cardenas
  • POTERIE, MOULAGE, FAÇONNAGE : Façonnage de pots et statues.
    Co-animé par Daniel ROUARCH, président de l’association «L’outil en main du pays roannais» et Jean RAJOT

16h > 18h Le temps de la palabre

Agora « QUEL TRÉSOR AS-TU À TRANSMETTRE ? »

Deux heures consacrée aux échanges sur le thème «Mémoires pour l’avenir».
Une agora où chacun pourra prendre la parole autour de scientifiques, d’humanistes, d’acteurs de la culture, d’élus, d’entrepreneurs.

Quelques invités : Henryane DE CHAPONAY, CEDAL (France), Eric BOEL, chef d’entreprise (France), Antonella VERDIANI, consultante et chercheuse en science de l’éducation (France), Jean-Yves LOUDE, ethnologue, Michel GRANGER, artiste-peintre (France), Michel LÉTANT, photographe (France), Suzanne MATHELIN, sophrologue (France), Déborah NUNES, organisatrice des Dialogues en Humanité à Salvador de Bahia (Brésil), Emerson ANDRADES SALES, Institut de chimie de l’université de Bahia (Brésil), Henri KOUBIZARA, Maire de Pô (Burkina Faso), Mohamed EL MAOULOUD AG HAMID, artisan-bijoutier touareg (Mali), François ALLIER, artisanbijoutier (France), Mohamed ASKARI, musicien fluttiste, compositeur et musicologue égyptien (Allemagne), Ulrike ASKARI, artiste plasticienne (Allemagne), Tapas BHATT, une des fondatrices de la ville utopique Auroville en Inde (Inde), Aly DIANKA, bijoutier à Pointe Noire (Congo), Catitu TAYASSU, enseignante, chercheuse, auteur, directrice de «Pour la Vie Ailleurs et Maintenant » (France), les membres de l’Odyssée de l’Espoir (France)

18h > 19h15 Les témoignages de vie croisés

Des témoins de vie raconteront ce qui les a rendus  plus humains. Des témoignages d’espoir de personnes ayant vécu des transformations personnelles et/ou sociales. Avec en regards croisés :

  • UNE EXPÉRIENCE LOCALE : L’Odyssée de l’Espoir avec une participation à trois voix : de l’idée à l’action : Daniel Duroy (sur la  genèse), Patrick PEYRAUD, metteur en scène (sur les actions  menées) et la présidente, Catherine DE OLIVEIRA (sur son parcours).
  • SAVOIR-FAIRE ET COOPÉRATION : Avec François Allier, artisan-bijoutier (France), Mohamed EL MAOULOUD, artisan touareg (Mali) et Aly Dianka, bijoutier à Pointe Noire (Congo)

19h15 > 19h45 Virgule artistique

Extrait du spectacle théâtral de l’Odyssée de l’Espoir et intervention guitare/ chant de Michel GRANGE, auteur-compositeur interprète. 20h Le temps de la fête

  • REPAS sur place possible : Présence de producteurs locaux. Possibilité de repas sur place sur réservation au 04 77 44 29 50 avant le 25 juin
  • CONCERT Tidiane GAYE et ses musiciens : Chanteur et danseur de renom au Sénégal - Mélange de musiques  traditionnelles sénégalaises (style m’balax) et   modernité (jazz, funk). Il sensibilise le public à la  vitalité de la  musique africaine actuelle.

 

Saint-Ouen (France)

Alors qu’il suffit d’ouvrir chaque jour son journal pour avoir la mesure, (ou la démesure) de la crise financière, écologique et sociale que nous vivons aujourd’hui, alors que l’on sait qu’une logique de traitement de la situation financière et économique, en déconnectant tous les autres aspects ne peut qu’accentuer l’insoutenabilté de ce monde… il est grand temps de nous interroger sur ce qui compte pour nous, de connaître les expériences qui indiquent concrètement que d’autres voies sont possibles, et cela dès aujourd’hui …de nous réapproprier l’idée que « le monde, c’est nous », et que nous pouvons le changer….

C’est ce que nous propose le Printemps des Richesses, avec une série de rendez-vous (conférences/débats, projections de films, spectacles vivants, expositions, ateliers pédagogiques), qui sont autant de rencontres publiques à partir d’interrogations communes : la richesse, le bien commun et le mieux vivre. L’idée de cet événement est d’inviter à reconsidérer l’idée même de richesse et de contribuer à inscrire ce questionnement dans le débat public.

Le Printemps des Richesses est organisé par Mains d’Œuvres, La coopérative DHR, La compagnie la Tribouille, l’Espace 1789, Fair Play List, Tendance Floue, le Collectif richesses et Khiasma. Les manifestations se dérouleront à Mains d’Œuvres, à l’Espace 1789 et dans des structures de quartier de Saint-Ouen.

Pour la petite histoire....

Depuis 2003 Mains d’Œuvres s’est engagé pour le Produit Intérieur Doux, idée née d’un membre du collectif « Pour un Quebec sans pauvreté ». Cette expression activait un des rêves fondateurs de notre association : rapprocher des dynamiques sociétales porteuses d’avenir à des dynamiques de créations artistiques. La question de la richesse devenait essentielle. Avec beaucoup d’imagination et l’implication du plus grand nombre elle pouvait redevenir riche, créative, sensible et généreuse !
En rejoignant le Collectif Richesse, nous avons ensemble, inventé des rendez-vous publics réguliers pour explorer et mieux comprendre les choix sur lesquels s’appuient nos sociétés pour compter. Le Printemps des Richesses est un de ces rendez vous, touchant et festif, pour nous encourager à dire ce qui est important pour nous au quotidien et pour faire avancer la légitimité de compter autrement.
Fazette Bordage, présidente de l’association Mains d’Œuvres

Partenaires :

http://www.produitinterieurdoux.org/

2010 Printemps des Richesses

Du 11 mars au 4 avril à Mains d’Œuvres, l’Espace 1789 et dans Saint-Ouen

Il s'agit d'un espace d’échanges artistiques, politiques et sensibles pour explorer ce qui compte vraiment pour nous. Cela s'inscrit dans une série d’événements organisés par le collectif Richesses, Mains d’Œuvres, La coopérative DHR, La compagnie la Tribouille, l’Espace 1789, Fair Play List, Tendance Floue, et Khiasma. en présence de Patrick Viveret, Edgar Morin, Danielle Mitterrand, Fazette Bordage, Philippe Piau et la Compagnie de la Tribouille, Jean Gadrey, Florence Jany Catrice, Dominique Meda, Geneviève Ancel.

Programme du Printemps Mars 2010

La rencontre « Printemps des richesses » a permis de réaliser une série d’ateliers, de rencontres, expositions, spectacles.... pour prendre conscience de nos richesses et pour nous amener à co-construire une politique de Bien vivre.

- Exposition Coûts bas, par le collectif de photographes Tendance floue du jeudi

11 au 27 mars 2010, à l'espace 1798 (Saint Ouen)

Vernissage le jeudi 11 à 18h.

- Parcours Printemps de toutes les richesses, samedi 20 mars, à Mains d'Œuvres, avec Ateliers de compréhension, sensibilisation et d'expression sur la question des richesses.

Spectacles "les petits contes de la richesse", par la compagnie La tribouille, à 17heures.

Table-ronde de 18h à 20hCo-construire une politique de Bien-Vivre, avec Edgar Morin, Danielle Miterrand, Patrick Viveret, et tous les participants.

Concert de Lo Jo et Seydina pour une musique éthique et solidaire vous invite à réfléchir sur nos modes de consommation et de production.

- Spectacles de théâtre

Les petits contes de la Richzesse seront joués le samedi 20 et 27 à Mains d’œuvres, et durant la semaine, dans différents lieux à Saint Ouen (marché, jardin publics, etc…)

Spectacle Waouh ! Dimanche 21 et lundi 22 mars, à Mains d’œuvres. Pièce et débat.

- Après-midi de partage, dimanche 21 Mars, à Maind D’œuvre : Repas-ateliers-bourse d’échange de 12h30 à 17h. Suivi du spectacle de théâtre Waouh !

- Documentaire Indices (de développement humain), de Vincent Glenn, présentera les dessous des indicateurs de Richesse comme le PIB. Le mardi 23 mars, à 20h30, à l’espace 1789.

- Débats et projections de documentaires

Jeudi 25 « Eau : un bien commun pour l’humanité » Débat à 20h à Mains d’œuvres.

Jeudi 25 "Terre d’usage" et "Vous êtes servis", Projection à 20h

Vendredi 26 "Dames d’attente", Projection à 20h30

Samedi 27 séminaire sur le Développement agricole durable, de 13h à 20h

- Nuit sans frontières, soirée de Clotûre.

En soirée de clôture, la Nuit sans frontières vous emmènera aux quatre coins du monde à travers une dizaine de groupes dont le célébrissime Bonga. Ce sera également le temps de faire une Grande Pause et de prendre le temps de s’émerveiller, de réfléchir ou de vivre une expérience sensorielle.

2008 Produit Intérieur Doux

Spectacle, débats, rencontres, ateliers sensibles, expérimentations pour se réapproprier la définition de la richesse et explorer ce qui compte vraiment pour nous.

FÊTE DE TOUTES LES RICHESSES : samedi 29 mars de midi à minuit.
SPECTACLE "LE RADEAU DE LA MONNAIE" : du 19 au 29 mars à 19h30.

Produit intérieur doux (PID)
PID propose en Ile de France une série de rendez-vous (conférences / d débats, projections de films, spectacles vivants, expositions, ateliers pédagogiques), qui sont autant de rencontres publiques sur un thème commun : la richesse.
L’idée de ce rendez-vous est d’inviter à reconsidérer l’idée même de richesse et de contribuer à inscrire ce questionnement dans le débat public. Son objectif est de faire reconnaître la valeur de différentes formes de richesses, en particulier culturelles, écologiques et sociales, qui ne sont pas reconnues comme telles par un instrument de mesure comme le Produit intérieur brut.

En partenariat avec la NEF http://www.lanef.com/


Fête de toutes les richesses
Samedi 29 mars, de midi à minuit, entrée libre

> Ateliers participatifs et pédagogiques, de 14h à 19h
Prises de parole, pratiques artistiques et expérimentations sensibles. De quoi mesurer la différence entre ce qui compte pour les êtres humains et ce que l’on compte.
> Espace jeune public, de 14h à 19h,
Jeux sur le partage des richesses, pour les enfants de 6 à 12 ans.
Spectacle à partir de 4 ans (théâtre, musique, marionnettes)
>Débat « Mesure et démesure de la richesse » de 17h à 19h
Comment construire collectivement une nouvelle représentation de la richesse et les outils et indicateurs pour l’accompagner ?
Avec Dominique Méda, Danielle Mitterrand, Jean Gadrey et Jean Fabre.
Débat animé par Patrick Viveret
Pendant le débat, spectacle pour les enfants « Vu de la Terre » sur le thème de la Terre et notamment de son avenir (biodiversité…)
> Espace ressources : livres, informations, courts-métrages et films sur différentes initiatives.

> 19h30, spectacle « Le Radeau de la Monnaie »

> 21h30, concert- Pour finir en beauté le printemps des richesses venez danser à partir de 21h30 sur la samba des racines. Une énergie à couper le souffle et une générosité qui font du bien. Les musiciens se retrouvent autour d’une table pour faire la fête en musique. Ca joue du samba de raiz (samba des racines), et autres percussions brésiliennes avec des compositions originales mais aussi des reprises des grands airs sambistes …. C’est flamboyant.


« Le Radeau de la Monnaie »
Du mercredi 19 au samedi 22 mars et du mercredi 26 au samedi 29 mars à 19h30 - 12 € / TR 8 €
cie La Tribouille • Mise en scène Philippe Piau •D’après « Reconsidérer la richesse » de Patrick Viveret Une pièce de théâtre qui met en jeu notre rapport à l’argent, pour débattre de la question des monnaies et des calculs des richesses. Bienvenue au grand jeu monétaire !
« Les dessous des sous » Les représentations des 26, 27 et 28 seront précédées à 18h30 d’une intervention par un acteur des questions monétaires.
réservations 01 40 11 52 36 resa@mainsdoeuvres.org
Pour plus d’informations cliquez Ici


Voyage en citoyenneté
Du mercredi 19 au samedi 29 mars
Une cartographie de richesses franciliennes, d’initiatives culturelles, sociales, économiques qui élargissent la notion de richesse, qui font vivre le PID, qui construisent ces autres mondes possibles. A découvrir, à vivre durant ce printemps.


Programme PID à consulter sur www.produitinterieurdoux.org

Salvador Bahia (Brasil)

nid; $levels_deep = 3; $emulate_book_block = true; if (!function_exists('book_struct_recurse')){ function book_struct_recurse($nid, $levels_deep, $children, $current_lineage = array(), $emulate_book_block = true) { $struct = ''; if ($children[$nid] && ($levels_deep > 0 || ($emulate_book_block && in_array($nid, $current_lineage)))) { $struct = ''; foreach ($children[$nid] as $key => $node) { if ($tree = book_struct_recurse($node->nid, $levels_deep - 1, $children, $current_lineage, $emulate_book_block)) { $struct .= node_view(node_load(array('nid' => $node->nid)), 1); $struct .= $tree; } else { if ($children[$node->nid]){ $struct .= node_view(node_load(array('nid' => $node->nid)), 1); } else { $struct .= node_view(node_load(array('nid' => $node->nid)), 1); } } } return $struct; } } } if ($node = menu_get_object('node', 1, 'node/'.$book_top_page)) { // Only display this block when $book_top_page refers to an actual book page // first retrieve the book structure from the menu system $result = db_query('SELECT link_path, link_title, mlid, plid FROM {menu_links},{node} WHERE link_title=title AND status=1 AND menu_name="%s" ORDER BY weight, link_title', $node->book['menu_name']); $menu = array(); while ($m = db_fetch_object($result)) { $menu[$m->mlid] = $m; $menu[$m->mlid]->nid = $nid = (int)substr($m->link_path, 5); } // now use the $menu array to build a proper $children and $parent array $children = array(); $parent = array(); foreach ($menu as $key => $val) { $nid = is_null($menu[$val->plid]->nid) ? 0 : $menu[$val->plid]->nid; if (!$children[$nid]) { $children[$nid] = array(); } array_push($children[$nid], $val); $parent[is_null($val->nid) ? 0 : (int)$val->nid] = $nid; } // $children array properly formed, now get the $current_lineage array $current_lineage = array(); if (arg(0) == 'node' && is_numeric(arg(2)) && $parent[arg(2)]) { $nid = arg(2); while ($nid) { array_unshift($current_lineage, $nid); $nid = $parent[$nid]; } } echo book_struct_recurse($book_top_page, $levels_deep, $children, $current_lineage, $emulate_book_block); } ?>

2012 Brechó Eco Solidário

Bem vindo a REDE de profissionais solidários pela Cidadania

A REDE é uma ONG que tem larga experiência na mobilização cidadã. Atua junto a comunidades para apoiar processos de organização na busca da melhoria das condições de vida e da cidadania plena.

Novidades

Brechó EcoSolidário 2011O Brechó Eco Solidário de 2012 acontecerá nos dias 20 e 21 de outubro de 2012 no Parque da Cidade em Salvador.

Confira o vídeo da edição de 2011!

Découvrez la vidéo de l'édition 2011 !

 

Brechó Eco Solidário 2011 par dialoguesenhumanite

Seja voluntário do Brechó Eco Solidário!

Participe do curso de formação que se iniciará em agosto de 2012.
Para informações e inscrições envie um e-mail: brechoecosol@gmail.com

O Brechó ES nos jornais de Salvador:
 

Brechó ES 2011 nos jornais de Salvador


O Brechó na mídia! O  jornal A Tarde e o Correio da Bahia, publicaram impressões positivas sobre o evento no dia seguinte (2011). Leia as matérias na seção de noticias! - Confira também a nossa Avaliação do Brechó Eco Solidário 2011.

O Brechó EcoSolidário 2011 aconteceu no parque da cidade, no dia 29 de outubro. Saiba tudo sobre a edição anterior do projeto que multiplica idéias de uma economia solidária no link: Brechó EcoSolidário 2011

Foto 18  Foto 14
Galeria de Fotos (clique aqui)

Saiba mais sobre o Brechó EcoSolidário:

Assista o vídeo e entenda rapidamente como funciona o Brechó EcoSildário:
Parte 1: Os organizadores explicam a importância da iniciativa e como funciona.
Parte 2: Imagens da edição 2010, depoimentos de parceiros e público assistente.

Novos vídeos do Brechó produzidos por alunos da UNIFACS!

Desde 2010 o Brechó Eco Solidário é a expressão brasileira do evento francês Dialogues en Humanité (Saiba mais)

Parcerias que fazem possivel a realização do evento. (Saiba mais)

Sites Parceiros:
Cirandas: http://brechoecosolidario.org 
Unifacs: http://engajamentocidadao.unifacs.br

Veja também: Brechó Eco-Solidário 2010

Planejamento Urbanístico e Gestão Ambiental
A segunda etapa do Seminário de Planejamento Urbanístico e Gestão Ambiental aconteceu na sexta feira 13 de abril,  no Auditório do Ministério Público.

Confira o documento final “Compromisso com a cidade” (Para baixar o documento clique aqui)

Confira o vídeo do Seminário (clique aqui para assistir no youtube)

 

 

 

2011 Brechó Eco Solidário

Dialogues en humanité et Brecho eco solidario à l'initiative de Debora Nunes Présidente du réseau REDE , avec un hommage le 27 octobre à Henryane de Chaponay et Danielle Mitterrand nommées Docteur Honoris Causa par MME le recteur de l'université de Bahia.
Présences confirmées des responsables des Dialogues en humanité au Québec, à Rabat, à Lyon, à Paris, au Parana,...
Le Brécho eco solidario se passe dans le grand parc de Salvador de Bahia avec une participation large, populaire et joyeuse
plusieurs conférences seront organisées avec les étudiants à l'université autour de ces dates

http://redeprofissionaissolidarios.objectis.net/brecho-eco-solidario-1

« "La Bourse locale d'échange éco solidaire" montre que c’est possible, en un beau dimanche, de vivre quelque chose ensemble qui probablement sera une réalité très commune dans le futur : la réalité d’échange de biens… » (Débora Nunes)

La petite histoire de Brechό Eco Solidário 2010

Les Dialogues en humanité et le « Brechó Eco-solidário » se fécondent à Salvador de Bahia au Brésil le 09 Octobre 2010 puis le 29 octobre 2011. Sous l’égide de Débora Nunes de Lima, en coopération avec l’Université Unifacs et l’Université Lumière Lyon 2 et  coordonnés par l´ONG  Rede de Profissionais Solidários pela Cidadania, les Dialogues réuniront des « passeurs d’humanité » venus du monde entier pour discuter sur des questions liées à l’humain, enparticulier les initiateurs d'autres Dialogues en humanité comme Siddhartha à Bangalore et Ali Serhrouchni à Rabat ou Vivan Labrie, Pour un Québec sans pauvreté !

L’idée d’une Bourse locale d'échange éco solidaire est née quand Débora Nunes a découvert le concept de la monnaie sociale au Forum Social Mondial. Et pour la première fois elle a participé à un processus économique où il y avait une monnaie sociale comme monnaie d’échange. Pour l’édition primaire du marché aux puces qui a été réalisée en 2006, la monnaie sociale, ou ce qu’on appelle la « Graine » a été réalisée à l’UNIFACS pour rapporter aux gens ce principe d’échange socio-économique, mais aussi pour leur faire découvrir bien d’autres expériences mondiales que pourra leur offrir la communauté académique d’UNIFACS.

Le principe de la monnaie sociale

La monnaie sociale sert aux gens d’avoir à leur portée les objets qui leur sont utiles et que d’autres personnes ont troqué contre une Graine pour pouvoir se procurer également des choses qui leur sont profitables: c’est exactement la logique du marché aux puces. Le concept est que toute chose vaudrait une graine, peu importe la valeur initiale de l’objet ; parce que le principe majeur de cette expérience est celui de la valeur liée à l’usage et non à la valeur de change. La monnaie sociale, connue aussi comme une circulante locale, est un formidable mécanisme pour opérer une autre logique financière dans les quartiers, territoires et communautés : cette idée de « Dadive » qui a été oubliée dans notre société moderne est un mécanisme de reconstitution des liens sociaux solidaires. Car en effet,  les jonctions socio-économiques n’étant plus basées sur des principes de valeurs contractuelles mais à partir d’une logique d’échange basée sur le profit général et égalitaire; ce principe rétablit spontanément des relations instinctives et naturelles qui peuvent rendre les gens éminemment solidaires.
Objectifs de la rencontre

L’objectif de cette seconde édition des Dialogues en humanité au Brésil est d’intégrer l’esprit des Dialogues en humanité qui se tiennent chaque année à Lyon, au marché de l’économie sociale et solidaire, Brechό Eco Solidário. Pour nous permettre de:

Henryane de Chaponay sera nommée Docteur Honoris Causae par l'Université de Bahia le 27 octobre 2011

    Transformer la démarche pratique d́’échanges de biens usés à travers la monnaie sociale "grão" (graine) en voie d'inspiration pour des discussions et des ateliers pratiques sur des questions d'humanité.
    Adopter des moments de discussion (agoras) qui n'existaient pas dans les éditions précédentes du Brechó Eco-solidaire. En 2010, la discussion des agoras se portera sur la consommation responsable et l’économie sociale et solidaire.
    Élargir le nombre d’activités qui synchronisent le corps (yoga, danse, tai chi chuan, etc) et  l'intelligence affective (la méditation, des activités "reliantes" pour favoriser l'interaction humaine, etc) dans une logique de relier corps, mental et émotion.
    Intégrer les partenariats du Grand Lyon, promoteur de l'événement Dialogues en Humanité, et des Universités Lyon I et Lyon II, ce qui permettra à des élèves de participer à l'événement.

Public invité

Coopératives des favelas, Communauté universitaire, différentes institutions et la société de Salvador en général

Des partenaires internationaux, particulièrement des professionnels du Grand Lyon et des professeurs et étudiants des Universités Lyon I et Lyon II.

2010 Brechó Eco Solidário

[toc]

Brechó Eco Solidário + Dialogues en Humanité
Salvador Brésil

Parc da Cidade , Samedi 09 octobre 2010

« La bourse locale d'échange (sorte de marché aux puces avec monnaie du jour) montre que c’est possible, en un beau dimanche, de vivre quelque chose ensemble qui probablement sera une réalité très commune dans le futur : la réalité d’échange de biens… »
(Débora Nunes)

Les Dialogues en humanité partent au « Brechó Eco-solidário » à Salvador de Bahia au Brésil
Sous l’égide de Débora Nunes de Lima, en coopération avec l’Université Unifacs et l’Université Lumière Lyon 2 et  coordonnés par l´ONG  Rede de Profissionais Solidários pela Cidadania, les Dialogues réuniront des « passeurs d’humanité » venus du monde entier pour discuter sur des questions liées à l’humain.

La petite histoire du Brechό Eco Solidário :

L’idée d’un marché aux puces est née quand Débora Nunes a découvert le concept de la monnaie sociale au Forum Social Mondial. Et pour la première fois elle a participé à un processus économique où il y avait une monnaie sociale comme monnaie d’échange. Pour la première édition du marché aux puces en 2006, la monnaie sociale, ou ce qu’on appelle la « Graine » a été réalisée à l’UNIFACS pour rapporter aux gens ce principe d’échange socio-économique, mais aussi pour leur faire découvrir d’autres expériences mondiales que pourra leur offrir la communauté académique d’UNIFACS.

Le principe de la monnaie sociale :

La monnaie sociale sert aux gens d’avoir à leur portée les objets qui leur sont utiles et que d’autres personnes ont troqué contre une Graine pour pouvoir se procurer également des choses qui leur sont profitables: c’est exactement la logique du marché aux puces. Le concept est que toute chose vaudrait une graine, peu importe la valeur initiale de l’objet ; parce que le principe majeur de cette expérience est celui de la valeur liée à l’usage et non à la valeur de change. La monnaie sociale, connue aussi comme une circulante locale, est un formidable mécanisme pour opérer une autre logique financière dans les quartiers, territoires et communautés : cette idée de « Dadive » qui a été oubliée dans notre société moderne est un mécanisme de reconstitution des liens sociaux solidaires. Car en effet,  les jonctions socio-économiques n’étant plus basées sur des principes de valeurs contractuelles mais à partir d’une logique d’échange basée sur le profit général et égalitaire; ce principe rétablit spontanément des relations instinctives et naturelles qui peuvent rendre les gens éminemment solidaires.

Objectifs de la rencontre:

L’objectif de cette première édition des Dialogues en humanité Brésil est d’intégrer l’esprit des Dialogues en humanité qui se tiennent chaque année à Lyon, au marché de l’économie sociale et solidaire, Brechό Eco Solidário. Ce concept de marché aux puces étant une rencontre annuelle qui se déroule à Salvador- Brésil. L'amalgame de ces deux évènements nous permettra de:

  • Transformer la démarche pratique d́’échanges de biens usés à travers la monnaie sociale "grão" (graine) en voie d'inspiration pour des discussions et des ateliers pratiques sur des questions d'humanité.
  • Adopter des moments de discussion (agoras) qui n'existaient pas dans les éditions précédentes du Brechó Eco-solidaire. En 2010, la discussion des agoras se portera sur la consommation responsable et l’économie sociale et solidaire.
  • Élargir le nombre d’activités qui synchronisent le corps (yoga, danse, tai chi chuan, etc) et  l'intelligence affective (la méditation, des activités "reliantes" pour favoriser l'interaction humaine, etc) dans une logique de relier corps, mental et émotion.
  • Intégrer les partenariats du Grand Lyon, promoteur de l'événement Dialogues en Humanité, et des Universités Lyon I et Lyon II, ce qui permettra à des élèves de participer à l'événement.

Public invité:

Communauté universitaire de différentes institutions et la société de Salvador en général

Des partenaires internationaux, particulièrement des professionnels du Grand Lyon et des professeurs et étudiants des Universités Lyon I et Lyon II, Patrick Viveret philosophe et auteur de "Reconsidérer la richesse", Geneviève Ancel coordinatrice des Dialogues en humanité, André Abreu directeur pour le Brésil de la Fondation France Libertés - Danielle Mitterrand, Philippe Piau metteur en scène notamment de la Cie de la Tribouille

Vidéo:

 

Compte-rendu:

Cliquez ici pour plus d'informations sur le Brechό Eco Solidário.
 

Villeurbanne (France)

Café citoyen du CCO

A partir de paroles d’habitants et de témoignages d’acteurs, les Cafés Citoyens favorisent l’information, la confrontation de nos avis sur des sujets d’actualité. une fois par mois, selon la méthode des Dialogues en humanité : temps de rencontre, temps du sensible et du ressenti, temps des agoras "arbre à palabres" à l'africaine, temps de coopération action, temps de la fête.

"Femmes d'hier, femmes d'aujourd'hui, femmes de demain : luttes politiques et luttes intimes"

mardi 23 mars à partir de 19h au CCO à Villeurbanne.

Les Cafés Citoyens sont des espaces d’échange et de discussion ouverts sur un thème de société. A partir de paroles d’habitants et de témoignages d’acteurs, ils favorisent l’information, la confrontation de nos avis sur des sujets d’actualité.
Le café citoyen du 23 mars a eu pour thème les luttes politiques et les luttes intimes des femmes.
En lien avec le projet « Ne pas pleurer, ne pas me taire » réalisé en partenariat avec le Théâtre du Grabuge, ce café citoyen a  été l'occasion pour donner la parole aux participantes des ateliers et aux associations présentes, pour débattre sur le thème des combats menés par les femmes :

Quelles sont les difficultés auxquelles sont confrontées les femmes aujourd’hui ?
Quelles sont les luttes actuelles ?
Quels sont les enjeux de demain ?

Trois axes de discussions étaient privilégiés :

  • La dimension économique : précarité et inégalités
  • La dimension symbolique : les représentations mentales, les relations hommes-femmes, le sexisme
  • Les violences physiques et verbales

En présence de l’association H/F (égalité professionnelle hommes femmes dans les arts et la culture), Conciliabules, Femmes Solidaires, le Collectif Paroles de femmes, l’association autodéfense et autonomie, l’espace Projets Interassociatifs de Vaux-en-Velin, le mouvement Français pour le Planning Familial du Rhône, Femmes Informations Juridiques Internationales Rhône Alpes, Pascale Crozon, députée du Rhône et les femmes du projet « Ne pas pleurer ne pas me taire ».

http://www.cco-villeurbanne.org/spip.php?rubrique253

CCO - 39 rue Georges Courteline 69 100 Villeurbanne
 Tél. 04 78 93 41 44  - Fax. 04 78 93 49 11
vieassociative@cco-villeurbanne.org

 Bus : 27, 37, 38 arrêt "Antonins" à 140 mètres.
 Tram : Ligne 1 arrêt "Insa-Einstein" à 400 mètres.

Plan d’accés CCO

Foz do Iguaçu ITAIPU (Brasil)

Les 1er Dialogues en humanité dans le cadre du 10eme anniversaire de la démarche "Cultivando Agua Boa"

3 Agoras de 10h à 12h le 22 novembre sur le thème “Les pratiques d’un futur émergent”

1- gouvernance citoyenne mondiale avec Nelton Friedrich (directeur de la coordination et de l'environnement a ITAIPU Bi national et initiateur de la démarche Cultivando Agua Boa, ancien Secrétaire d'Etat à l'environnement de l'Etat du Parana -Brésil), Debora Nunes (Universitaire UNIFACS, Urbaniste, architecte, ESS, Présidente du REDE Brecho Eco Solidario et initiatrice des Dialogues en humanité a Salvador de Bahia depuis 2010), Geneviève Ancel (coordinatrice des Dialogues en humanité; Ceveriano Silva et Roberto Aramendy, élus de l’organisation bi nationale Yacyreta - Paraguay/Argentine

2- transformation personnelle, transformation sociale avec le philosophe Leonardo Boff, Xama Alba Maria initiatrice d’un Eco village à Bahia, Silvana Vitorassi (ITAIPU), Ian De Castro (jeune responsable de la banque de la monnaie complémentaire “Gran” lors du Brecho à Bahia) et les nombreux participants d’Amérique du Sud

3- culture et développement soutenable avec Vivina Machado (formatrice en marketing et stratégie d’entreprise au Canada et au Brésil), Katia Aparécida (réseau des coopératives solidaires dans les favelas, responsable du Brécho Eco solidario à Bahia), Prof Dr Emerson Andrades Sales (directeur de l'Institut de physique et chimie de l’Université fédérale de Bahia, Réseau de Tecnologias Limpas TECLIM - EPUFBA, coordonnateur du LABEC Laboratoire de Bioénergie et de Catalyse, Programme d’Ingénierie Industrielle, Coordonnateur du Programme universitaire ufbaecologica.ufba.br +énergies renouvelables notamment à partir des algues), les architectes, scientifiques, les élus, les recycleurs, les citoyens engagés dans la démarche Cultivando agua boa, les formateurs et étudiants du Brésil, Paraguay, Uruguay et Argentine, les directeurs de centres de production hydroélectriques d’Amérique du Sud

Liste des principaux participants et organisateurs des Dialogues au Brésil (Bahia et Paraná)
Débora Nunes, nelton, Joao Jose Passini, Ana Cristina da Costa Dotto, Flavia Evaristo Bueno, Karen Fernandes Catarino, Silvana Vitorassi, Valerie Valette, Emerson Andrade Sales, Vivina Machado, Suzana Moura, katia aparecida, jossana gamba, Ivana Maria Oliveira Maciel, Xamã Alba Maria, iandecastro, Geneviève ANCEL, Cássia Ribeiro

www.cultivandoaguaboa.com.br

http://valliance-prod.com

Jardin Planétaire (France)

Colloque sur l'environnement,
l'écologie et le développement durable

Open University de Yoga et d' Ayurveda organisé par Kiran Vyas

 

• Tapovan •
Ferme d'Anneville-76540 -Sassetot le Mauconduit-France
Tél +33 (0)2 35 20 29 21 -e-mail : symposium@tapovan.com
www.tapovan.com

2013 Jardin Planétaire

Jardin Planétaire
Journées Environnement
pour la Paix et l'Harmonie

Tables rondes, conférences, ateliers
avec les experts mondiaux dans les domaines de la paix et de l’environnement.

vendredi 24 mai au dimanche 26 mai 2013

Journées Littéraires

Ecrivains, poètes, artistes , musiciens du monde tout entier pour concrétiser ces pas en avant
… Vers l’avenir …..
Rencontres des écrivains et artistes organisées par Kiran Vyas et Olivier Germain‐Thomas
en collaboration avec la fondation internationale Yehudi Menuhin
Télécharger le programme détaillé

jeudi 30 mai au dimanche 2 juin 2013

Journées Environnement Université de la Paix

En avant , vers l’Avenir !

Malgré toutes les difficultés, il y a une étrange sensation, une confiance intérieure qui se trouve dans chaque coeur, dans chaque être humain : nous allons vers un futur plus lumineux, grâce à une évolution intérieure. Dans ce monde en pleine mutation, des visionnaires comme Pierre Rabhi nous demandent e créer des petits oasis, pour que chacun puisse travailler comme un petit colibri, tout comme le demandait Gandhi en pratiquant un travail de fourmi pour aller vers la paix et l’harmonie à l’aide du travail manuel comme le jardinage, la menuiserie, ... ou encore Tagore, le grand poète indien, qui préconisait d’utiliser les arts, la musique, pour faire progresser la Paix grâce à la créativité. Dans les temps modernes, la fondation Menuhin utilise les arts et la musique dans les banlieues des villes européennes situées en milieux défavorisés pour diminuer l’agressivité, la violence et créer l’harmonie entre les peuples.
Trop souvent, nous oublions que la vie végétale, la vie de la Terre est très importante. Même Héraclite nous disait, dès le 6ème siecle avant J.C. : « la santé de l’homme est le reflet de la santé de la Terre ».
N’est-ce pas une invitation directe pour travailler sur l’environnement ? Trop souvent, nous oublions trop souvent que la santé de l’homme dépend entièrement de la santé de la Terre. C’est pourquoi tous nos efforts dans le domaine de l’environnement sont si importants. Ce qui compte c’est cette flamme intérieure, cette étincelle de lumière que nous trouvons en chacun de nous.
Tapovan aspire à faire avancer chaque personne par son travail dans le domaine du yoga, dans le domaine de l’Ayurvéda, dans le domaine de l’environnement, dans le domaine du développement durable et des énergies alternatives. Par son travail dans tous ces domaines, et surtout avec ce grand Rendez-vous annuel en Normandie, Tapovan va rassembler les grands penseurs , experts , cinéastes et artistes du monde tout entier pour concrétiser ces pas en avant … Vers l’avenir …..
Télécharger le programme détaillé
 

jeudi 30 mai au dimanche 1er juin2013

Salon du développment durable

sur le thème "les métiers d'autrefois"
nombreux stands et démonstrations :
fabrication de tuiles, maréchal ferrant, ...

 

VisioConférence