6 juillet 2014

11h-14h : Le temps de l'ouverture et du repas

11h : Une commémoration fraternelle de la Grande Guerre
En guise de commémoration de la Grande Guerre, venez vous recueillir de la Roseraie à l’Île du Souvenir dans une déambulation tout en chants, danses et performances artistiques ! Avec des chanteurs d'Allemagne, de Belgique, de Pologne et de France, les danseurs de la Compagnie du Second Souffle, tous réunis dans  VoCE2014-2018, et en présence de l’artiste-peintre Michel Granger et les jeunes adultes de Bosnie, d'Allemagne et de France, réunis en Ecole d’Eté Internationale de Paix de VoCE2014-2018.

 

14h-16h : Ateliers du sensible et formation au discernement

Proposés par de multiples associations, artistes ou scientifiques, il s'agira d'amorcer la réflexion par le sensible au travers d'ateliers artistiques, comportementaux, ludiques... parce qu'il n'existe pas qu'une seule forme de langage, ces ateliers accueillent tous ceux qui veulent échanger, s'enrichir autrement que par le seul discours et se former au discernement : autant d'invitations à la distraction intelligente, pour tous les goûts et les âges !
 

Parcours 1, Les alternatives à la peur :

[view:ateliers_liste==139/133]

Parcours 2, Les futurs désirables :

[view:ateliers_liste==139/135]

Parcours 3, Souci de soi, soin de l’autre :

[view:ateliers_liste==139/134]

 

16h-18h : Agoras sous les arbres à palabres
 

C. Diversité des peuples, Unité du peuple de la terre : l'amitié, la fraternité, la convivialité au coeur des enjeux politiques

Plus nous avançons dans les défis de l'humanité, plus nous constatons qu'elle est une et marquée par un destin commun. Face au déni de l’humain réveillons le désir de l'humain pour donner corps à un Peuple de la Terre uni ! Mais comment faire de sa diversité une force, en échappant à la fois au faux universalisme (sous lequel l'Occident a masqué sa domination), ainsi qu’au relativisme (au nom duquel les droits humains, et notamment celui des femmes, sont tout simplement reniés) ? Est-il possible, et si oui comment, de co-construire un universel du Peuple de la Terre en organisant un dialogue exigeant entre modernités et traditions ?
Avec Edgar Morin, philosophe et sociologue, Debora Nunes, présidente du REDE Salvador de Bahia, Patrick Viveret, philosophe, Devinder Sharma, conseiller auprès de l'Aam Aadmi Party (Parti de l'homme ordinaire en Inde), Mascha Join-Lambert, Initiatrice VoCE 2014-2018, Irène Koukoui, Porto Novo Bénin, Siddhartha et les peuples de la forêt en Inde, Bruno Mattéi, Université populaire de Roubaix et membre du collectif solidarité Roms et gens du voyage. 
Facilitateurs : Irène Koukoui et Shoki Ali Saïd

B. Développer sa citoyenneté et son pouvoir d'agir : des sociétés civiles aux sociétés civiques

Un peu partout les modèles de gouvernance démocratique sont remis en cause : envie de démocratie délibérative plus que démocratie participative, multiplicité et diversité des formes de l'engagement citoyen, l’envie d’articuler le local, le national, le global, et les perspectives à court, moyen et long terme, ou de réduire les dettes écologique, sociale et économique... Face au sentiment d’impuissance et d’indifférence, reprenons notre pouvoir d’agir pour faire preuve d’une citoyenneté active ! Comment permettre aux initiatives citoyennes de se rencontrer pour qu’elles trouvent un aboutissement réel ? Peut-on se donner davantage de pouvoir d'agir sans craindre une manœuvre populiste ou la restriction à des questions égoïstes ? Développons une société civique qui réponde aux défis du 21ème siècle.
Points de vue des invités de tous les continents dont Devinder Sharma conseiller du « parti de l'homme ordinaire » (Aam Aadmi Party), ainsi que Jean Frébault et le réseau des Conseils de développement, Ivan Maltcheff auteur de "Les nouveaux collectifs citoyens", Hervé Chaygneaud-Dupuy et le laboratoire de la Transition démocratique, les initiateurs du Manifeste pour une politique de la relation, les membres de la Transition citoyenne, les éditions Yves Michel, ITS,les représentants des Etats Généraux du Pouvoir Citoyen, Fabien Rodhain, écrivain engagé et représentant du G1000-France, les Colibris, le Pacte Civique, le Collectif Roosevelt, les Gentils virus de Lyon,  Serge Sana, compositeur et musicien multi instrumentiste, et Anciela invitent le public à questionner les modalités nouvelles de la gouvernance.
Facilitateurs : Ivan Maltcheff et Natacha Kaminsky

A. Agriculture durable et souveraineté alimentaire 

15h15-16h : Pré-agora avec la première partie du livre Des Semences et des Hommes, de Fabien Rodhain. Deux comédiennes interprètent cet échange épistolaire entre une agricultrice indienne et une bourgeoise française. Face aux OGM, pesticides, mais aussi à l’appropriation du vivant par des géants agro-alimentaires, quelles peuvent être les solutions (initiatives de Vandana Shiva en Inde, Pierre Rabhi en France…) ?

Au vu de leur impact sur les milieux naturels et les populations, l’agriculture, la sécurité alimentaire, la question de l’eau, la permaculture, portent des enjeux majeurs pour réussir le 21ème siècle de manière pacifiée et durable. Elles le sont d’autant plus que les changements climatiques et les injustices sociales risquent d’accroître les situations de conflits et de violences. Comment s’incarnent les alternatives non-violentes en vue d’une paix sociale et durable ?
En présence d'Aviram Rozin fonateur de Sadanah Forest à Auroville en Inde, d'Ananda Siddhartha, jeune journaliste indien représentant du lobby du millet, encadrant des groupes d'étudiants canadiens et américains en formation en Inde au Centre Interculturel Fireflies à Bangalore, les porteurs de Songhai au Bénin, Kenya et Nigeria, Joséphine Zibi, présidente de l'association la Passerelle NGAM chargée de gérer l'approvisionnement en eau de villages camerounais, d'un groupe de femmes agricultrices palestiniennes accompagnées par le MAN (mouvement pour une alternative non violente), d'ONG pour la défense du droit des paysans sans Terre, Fabien Nuti Espace vert de Lyon et projet Urban Bees.
Facilitateurs : Lorella Pignet Fall et Tapas Bhatt
La Compagnie Zarina Khan présentera un extrait de la pièce Prometheus en fin d'agora.

 

18h-19h : Témoignages de vie croisées et temps de coopération-action

C. L'utopie en action

L’utopie est-elle possible ? Des expériences communautaires pionnières essaiment dans le monde : quels apprentissages en retirons-nous pour la vie dans la cité ? La ville d’Auroville, en Inde, et le projet Gawad Kalinga, aux Philippines, donnent à voir chacun à leur manière leurs visions de la société idéale. Comment construit-on des utopies ? Quel projet les inspire et les porte ? Des habitants et des représentants d’Auroville et de Gawad Kalinga viendront témoigner de leurs expériences. Ils reviendront sur les chemins d’apprentissage des logiques de paix et de transformations … qui ne sont pas qu’un long fleuve tranquille.
• Auroville est née en 1968 en Inde avec l’ambition d’être le lieu d’une vie communautaire universelle, pacifique et harmonieuse, au-delà des croyances et des nationalités.
• Gawad Kalinga est une fondation d’entreprenariat social née en 1999 à Manille (Philippines) à l’instigation de Tony Meloto, avec pour objectif de réduire l’extrême pauvreté. Depuis sa création, plus d’un Million de personnes en sont sorties.
Facilitatrices : Pauline Fabre et Aurélie Marois

A. Faisons grandir les hommes et les arbres

Comment valoriser les ressources locales pour sortir d’une logique de pauvreté et instaurer un développement humain et durable ? Aviram Rozin, du projet Sadhana Forest, revient sur ses expériences de terrain.
Le projet Sadhana Forest est né en 2003 à Auroville (Inde), et applique des modèles innovants pour faire repousser la forêt, conserver l’eau et ramener la vie dans des zones où l’écosystème est détruit (Inde, Haïti, Kenya).
Facilitateurs : Siddharta et Simone Kunegel

B. Pour une reconversion monétaire : monnaies locales, monnaies complémentaires

Des initiateurs de monnaies locales proposent de se pencher sur les enjeux de leur création. Qu'est-ce qu'une monnaie locale ou complémentaire et quel est son fonctionnement ? Quels seraient ses impacts sur l’économie locale ? Quelles alternatives proposent-elles à la finance ? Quels rapports entre les monnaies locales et la citoyenneté ? Quelles en sont les limites ?
Avec Julien Berlusconi co-initiateur de la Gonette, la monnaie locale lyonnaise, l'éditeur Yves Michel, Gérard Foucher, comédien et spécialiste de la question de la monnaie, Jérôme Blanc, Maître de conférences en sciences économiques à l’Université Lyon 2, dont les travaux portent sur la question de la monnaie. 
Facilitateurs : Varinia Vinay-Forga et Julien Berlusconi

 

(Roseraie) Des Etats Généraux du Pouvoir Citoyen, avec le Pacte Civique, le Collectif Roosevelt, Anciela, Conseil de développement du Grand Lyon, Lyon en Biens communs, Colibris, Les convivialistes, CCO de Villeurbanne, Festival d'Art et d'Air, et bilan perspectives des Rencontres de l'engagement citoyen


 

19h-22h : Le temps de la fête et des animations artistiques

B. Sommes-nous en démocratie ? (19h00)

Un patient, en visite chez son médecin psychanalyste (mais surtout philosophe) cherche à comprendre et soigner sa pathologie. C'est le
prétexte pour nous interroger, ensemble, sur le régime politique dans lequel nous vivons. Très complète et dense, cette conférence théatralisée reste cependant drôle et accessible à tous (le personnage du patient incarnant la plupart des idées reçues). Suivi d'une discussion.

La Belle Hélene (Grande scène, 19h)

L'association Voix en Développement (VED) a développé des projets intergénérationnels d'art lyrique dans les quartiers dits "sensibles" depuis plus d'une dizaine d'années.

Ces projets intitulés "Une diva dans les quartiers" ont été menés par la Mezzo-soprano et pédagogue Malika Bellaribi-Le Moal et Christian Le Moal, psychopraticien.
Cette année, le projet présentera une réduction de l’Opéra-bouffe de Jacques Offenbach "La belle Hélène". Il est produit en partenariat avec les centres sociaux de Bondy et de Créteil. Malika Bellaribi Le Moal enseigne dans les ateliers de ces centre sociaux la technique vocale à des personnes sans connaissances musicales particulières.

Pour aboutir à un spectacle mêlant des gens des quartiers populaires à des professionnels de l’Opéra, il a fallu élaborer une pédagogie de la découverte qui consiste pour les amateurs à expérimenter sans a priori le chant lyrique afin de prendre conscience en profondeur du mécanisme de production du son.
Explorer les sons à partir du savoir être (le droit à l’erreur et l’acceptation inconditionnelle de soi), les 5 sens, les émotions et la dynamique corporelle, permet de découvrir sa puissance et sa justesse vocale, mais également de maintenir sa ligne musicale de manière autonome. Cette pédagogie permet à des amateurs d’avoir confiance en eux face au professionnels, de prendre de l'aisance, d’être à l'écoute également des musiciens et des solistes et de créer une solidarité de l’ensemble de la troupe.

Abyssinie Club (Grande scène, 19h45)

Rencontres musicales entre France et Éthiopie

Emma la clown, Catherine Dolto et Patrick Viveret font le bilan : et l'amour dans tout ça ? (Grande scène, 20h45)

Les deux conférencières, qu’aucun sujet n’effraye, s’attaquent à l’Amour.

Il y a tromperie ! Ce qu’on nous vend sous le vocable d’Amour n’est-ce pas plutôt de la possession, de la passion, une recherche de relation placentaire sécurisante, un abri....?

Dans cette conférence entre rire et gravité, les deux comparses, Catherine Dolto et Emma la clown, mettent l’amour à nu, avec la complicité de Patrick Viveret, philosophe, qui leur permettra d’aborder la Chose sous divers angles : philosophique, gynécologique, quantique, ethnologique, voire même botanique... Elles tenteront de disséquer l'amour sous toutes ses formes, du paléolithique à l’époque moderne, de l'état amoureux à l’amour mystique en passant par l’amour filial et même l’amitié.

Catherine, médecin, haptothérapeute, établit le parallèle entre la relation mère/bébé et celle que les adultes rejouent ensuite, et Emma apporte sa part de réflexion décalée pour aider les spectateurs à avancer sur le sujet, Patrick, philosophe, sera interviewé et ses interventions ponctueront le spectacle…

Soirée argentine, musique et danse (33, parquet basket)

Le trio Acordate Tango et Marie Gourion, avec le Duo Criollando organisent une soirée découverte du Tango, de la Chacarera et de la musique traditionelle argentine, pour nous faire découvrir la force de la musique et de la dance dans leur puissance de communiquer. Une initiation au tango et à la chacarera sera prévue pour danser tous ensemble !