6 juillet 2012

11h-14h: Le temps du lancement et du repas

Henryane de Chaponay, Traversée du Siècle et du Monde

Éducation populaire, solidarités internationales et réciprocités des savoirs, Henryane de Chaponay était appelée la Contesse rouge par les services secrets d'Amérique du Sud du temps des dictatures. Amie de Ben Barka, de Paolo Freirre, de Chico Whitaker, de Mamadou Dia et de bien d'autres, "Alter mondialiste militante", elle est aussi issue de la plus ancienne famille lyonnaise connue dans les archives du Rhône, et en parenté directe des familles royales d'Europe.

Mosaïques et Métissages, c'est ce qui caractérise le plus cette grande dame

"Toile filante" ! C'est le titre du livre autobiographique d'Henryane de Chaponay écrit et réalisé au Brésil, après un travail de près de 20 années avec l'anthropologue brésilienne Lygia Ségala, C'est un livre inédit, truffé de photos, de dessins, de témoignages d'espoirs et d'engagements pour la justice et la vie.

Radiodiffusé par RCF, Médias citoyen, Radio Pluriel et Radio Trait d'Union.
animé par : Geneviève Ancel et Débora Nunes, avec Philippe Lansac
en présence des amis du monde entier comme Chico et Stella Whitaker, Patrick Viveret,  Emmanuel Poilane,  pour la Fondation Danielle Mitterrand France Liberté, Bouchra Hassoune, Ali Serhrouchni, Debora Nunes, Emerson Sales, Siddartha, Vivian Labrie, Denise Faure, Mohamed Askari, Ryadh Sallem, Majid Ranema.

14h-16h : Ateliers du Sensible et Formation au Discernement

[view:ateliers_liste==118]

16h-18h : Agoras

Appronfondissement
Construire la résilience [A]

Le poète allemand Hölderlin dit qu'en même temps que croissent les risques, croît aussi ce qui sauve.
Le mot crise en idéogramme chinois veut dire à la fois danger et opportunité.

Au cœur des mouvements de transition, comment sommes nous capables de construire de la résilience, comme une capacité à rebondir ou une aptitude à résister aux chocs? Comment prévenir les traumatismes et les transformer en leviers positifs ?
Malgré les obstacles, malgré les objections, malgré les critiques, le sentiment d'impuissance face au système doit être surmontable.

Chacun peut se sentir concerné, dans son rapport à soi, dans son rapport aux autres, dans son rapport à la nature. Comment faire face collégialement aux régressions potentiellement meurtrières déclenchées par les crises actuelles ?
Autant d'invitations à inventer des alternatives au chaos destructeur, à apprendre à partir du sensible et des enjeux de société.

Avec la participation du Collectif Richesse, sur la résilience
du Réseau régional « Paix, Droits Humains et Coopération au développement ». composé, à l’initiative de la Région Rhône-Alpes, de collectivités territoriales, d’institutions, d’ONG et d’associations de la société civile.

 Que faut-il apprendre et retenir des périodes de conflits ? Quel dialogue attendent nos partenaires au regard du rétablissement de la Paix et des droits ? Quelle résonance avec nos propres ruptures sociales ? Comment co-construire une culture commune de Paix et des droits ?
En présence de Madame Claire Le Franc, conseillère générale, adjointe au Maire de Villeurbanne chargée de la santé et du handicap, Georges Escribano, psychosocionome (Brésil Rio)
Animé par Caroline Chabot, Philippe Piau.

Construction de désaccords féconds
Social business et lutte contre la misère [B]

Le social business permet-il de répondre à la pauvreté par le marché ? Permet-il de remplir des missions d’intérêt général (santé, éducation, etc...)? Est-il une forme/une continuité/une évolution de l’économie sociale et solidaire ?
Des syndicalistes, des chefs d’entreprise, des militants associatifs notamment sur les questions de responsabilité sociale et environnementale des entreprises, vous invitent à réfléchir à la place du « social business » dans la lutte contre la pauvreté.

avec des responsables d'entreprises de toute taille, en partenariat avec le CRID et les associations de solidarité internationale, le Labo de l'ESS, les Cahiers d'espérance de l'Economie sociale et solidaire, le MOUVES, ASHOKA, l'ALPADEF (Alliance Panafricaine pour le Développement de l'Entrepreneuriat Féminin), des syndicalistes européens, les Indignés...

"Il ne peut pas y avoir de crise la semaine prochaine, mon agenda est déjà plein !" Henry Kissinger

En présence aussi de Claude Alphandery, Labo de l'ESS, Marc Levy, Ingeniors, Lorella Pignet-Fall, ALPADEF international et SHARE, Myriam Carbonare, ECIDEC, finances solidaires,  Emmanuel Poilane, Fondation France Libertés, Majid Rahnema, Diplomate et ancien ministre iranien, auteur de "Quand la misère chasse la pauvreté", Vivian Labrie, co fondatrice "Pour un Quebec sans pauvreté"
Animé par le CRID et Geneviève Brichet

Économie verte [C]

Après la conférence des Nations-Unies dite de « Rio+20 » sur le développement durable, l’économie verte reste-t-elle une vraie piste d’avenir pour nos transitions sociales, économiques, environnementales et démocratiques? Quelle pourrait être ses conditions de mise en œuvre, quels en sont ses dangers, en quoi interroge-t’elle nos pratiques et nos positionnements ?

Thème principal de Rio+20, l'économie verte, sera-t-elle une bulle spéculative ou une réponse adaptée à la construction d'un autre monde possible ? Pourquoi faire, pour qui, avec qui et à quelles conditions ? 

En présence de : Rodrigue Olavarria, France Liberté, Teddy Follenfant journaliste NeoPlanete, avec Yolaine de La Bigne, et auteur de "15 chefs d'entreprises s'engagent pour le développement durable", Emerson Sales, Sébastien Bonte, Marc Jedlizka Directeur d'HESPUL (énergie solaire en Europe) et co fondateur de Negawat, Marc Dupiau, risques industriels, assurance, Vaia Tuuhia, Déléguée générale de l'association 4D Dossiers et Débat pour un Développement Durable, coordinatrice du Collectif Rio + 20, Lionel Roche avocat
Animé par : le CRID, 

Agora des potentialités créatrices
Résistance créatrice [D]

"Le mot résister doit toujours se conjuguer au présent" disait Lucie Aubrac

la résistance créatrice, c'est une façon d'exister qui concerne chaque être humain, chaque être vivant : en naissant, ne faut-il pas en quelque sorte se battre pour la vie contre la mort ?

A la base de la résistance il y a une sidération et une honte : comment des hommes ont pu faire cela ? De cette honte jaillit un élan vital, une force pour libérer des vies, la vie

On ne peut changer le monde tout seul, le passage à l'acte ne peut se faire qu'avec les autres

Face à la démesure ou face à l'esprit moutonnier, l'audace s'impose, comme alliance entre l'optimisme et le courage

Appel à la résistance de Claude Alphandéry, Stéphane Hessel, Edgar Morin,

Nous reccueillerons aussi les points de vue de Chico Whitaker (Forum Social Mondial Brésil, Prix Nobel de Justice sociale Livelyhood Award, qui a fait face à 2 dictatures en Amérique du Sud, Ali Ashgar Engeneer érudit indien qui a fait face aux fondamentalismes extrémistes, Siddhartha (Pipal Tree en Inde), Christiane Hessel Chabry auteure de "Gaza, j'écris ton nom", Pinar Selek, écrivaine, sociologue, féministe turque, engagée avec les
 enfants des rues à Istambul, vivant en exl, Jean-François Ploquin Forum Réfugiés et COSI, ainsi que des personnes en précarité, des jeunes indignés de Lyon, Mireille Fanon Mendes-France, résidente de la Fondation Frantz Fanon,
Experte du groupe de travail sur les Afro Descendants au Conseil des Droits de l'Homme de l'ONU.
Animé par : Karim Mahmoud Vintam, Ya Mutuale

18h-19h : Temps de coopération-action

Culture de Paix, droits humains et coopération au développement [A]

Rencontre avec le Réseau Rhône Alpin « Paix, Droits Humains et Coopération au développement », composé à l'initiative de la Région Rhône-Alpes, de collectivités territoriales, d'institutions, d'ONG et d'associations de la société civile.
La volonté de coopération au développement est portéé ici et ailleurs par une grande diversité d'acteurs (collectivités territoriales, associations de la société civile, ONG nationales et internationales). Que faut-il apprendre et retenir des périodes de conflits ? Quel dialogue attendent nos partenaires au regard du rétablissement de la Paix et des droits ? Quelle résonance avec nos propres ruptures sociales ? Comment co-construire une culture commune de Paix et des droits ?

Les créations de monnaies sociales et complémentaires [B]

"C'est bien beau l'argent, mais c'est devenu complètement hors de prix..." Denis Blondin, La mort de l'argent. Essai d'anthropologie naïve

Bilan et perspectives des expériences de monnaies sociales et complémentaires à Lyon, en France, dans le monde (SOL Violette à Toulouse, SOL Alpin à Grenoble, Chiemgauer, Wir, RES ....)

Ré enchantons les systèmes d'échanges (SEL, Accorderies, ...) Amine Kabbaj (Jamain Baco Maroc, expérience de monnaie sociale)

Avec les initiateurs pour une monnaie complémentaire lyonnaise, Frédéric Bosqué sol violette, Benoît Agassant, Nanterre en transition
Animé par : les membres du comité de pilotage d'une monnaie complémentaire lyonnaise

Pour la création d'un mouvement d'entreprises pacifiées. [C]

de l'importance de faciliter, encourager des relations pacifiées dans les entreprises et organisations, Comment prévenir, anticiper, accompagner le changement,Comment prendre en compte les ressentis et émotions. Avec le CJD et les participants des agoras de l'après midi et de la rencontre sur ce projet à la Chambre de Commerce et d'Industrie de Lyon, 
Animé par Flavienne Penton et Daniela Schwendener (formation à la médiation)

Les enjeux du prochain Forum social mondial en Tunisie en 2013 [E]

À la fi n de l’année 2010 et au début de l’année 2011, les Tunisiennes et les Tunisiens, rapidement rejoints par les Égyptiennes et les Égyptiens, ont déclenché une vague mondiale de protestations, d’insurrections, de révolutions, d’indignation et d’occupations, qui devait rapidement essaimer.
Du Maghreb au Moyen-Orient, elle a bouleversé (et bouleverse encore) le paysage politique. En Europe, elle inspire directement la lutte contre les plans d’austérité. Aux États-Unis, elle remet en cause la toute puissance des institutions fi nancières, des banques et du poids de la dette des ménages ou des étudiants. Au Chili comme au Québec ou au Mexique, elle prend la forme de mobilisations
massives pour l’accès à l’éducation supérieure. Au Sénégal, elle a assis durablement l’exigence d’une démocratie réelle, qui tourne le dos à la corruption, à la prévarication et au népotisme.
« Partout, elles font le lien entre l’aspiration à une démocratie réelle et directe, et les atteintes à leurs droits fondamentaux que porte un capitalisme en bout de course. Elles se rejoignent dans la certitude qu’un autre monde est possible, à partir de nos luttes et des alternatives que nous sommes toujours plus nombreuses et nombreux à explorer au quotidien. »
Voici le début du texte d’appel lancé pour préparer le prochain Forum social mondial en Tunisie.
Parce que nous sommes toutes et tous désireux de construire des transitions socialement justes, écologiquement soutenables, parce que nous voulons continuer de construire des solidarités avec des peuples en lutte pour leurs libertés et leurs droits fondamentaux, nous vous proposons ce temps d’échange pour discuter des enjeux de cette prochaine édition du FSM, au regard de la situation en Tunisie, au Maghreb et au Machrek, en Europe, et partout dans le monde.
Animé par :    ATTAC // CRID // CCFD-Terre solidaire // FAL // IPAM // Secours Catholique

 

18h-19h : Témoignages de vies croisées 

Les cantonniers de la direction de la propreté du Grand Lyon et les citoyens engagés pour le bien être dans la ville [D]

Le respect du travail du cantonnier, en tant que fabriquant de lien social et de bien-être.

Comment susciter la prise de conscience de la participation à la propreté et au bien être dans un espace public commun ?

animé par : Isabelle Nehlig responsable du service marketing communication Direction de la propreté du Grand Lyon, Coline Rostain, etudiante en éthique et développement durable Lyon3
en présence de Claude Horenkryg responsable du secteur Nord du nettoiement, Yvon Perez ingénieur subdivision nettoiement Centre Est, les cantonniers, des étudiants, les membres des conseils de quartier, des habitants, ...

18h-19h : Contes et théâtre

Conter la liberté

Shéhérazade va chercher des contes au fin fond de la mémoire de l'univers pour repousser l'échéance mortelle et sauvegarder sa liberté. Et l'univers, nuit après nuit, les lui a offert pour qu'elle se libère et mette fin au massacre de ses sœurs. Comment Shéhérazade aurait-elle pu, seule, raconter mille et une histoires sans cette vraie vie? Elle a laissé l'alchimie se faire au plus profond de son âme. Voila pourquoi chaque nuit, elle devenait un peu plus libre.

Cette liberté est si souvent bafouée par le monde quand elle n'est pas carrément ignorée, qu'on peut se demander si elle existe. Heureusement il y a la vie ! heureusement il y a ce qu'on est vraiment dans son intimité. Et quand les deux arrive à s'unir, enfin s'ouvre l'infini.

La liberté donc ? Les contes nous parlent d'elle. Mieux, ils nous en montrent le chemin. Les contes, voyez vous, sont la langue joyeuse des anges, les paroles de la liberté. Il suffit d'ouvrir l'oreille du cœur pour entendre le murmure de la sagesse et de laisser son âme goûter la saveur humblement subtile de la vie pour trouver le chemin de la liberté.
par le conteur Alain Cangina.

Compagnie Le théâtre Cabines

"Le cabaret mobile eauZone", Fables théâtrales

"Le cabaret mobile eauZone", un spectacle qui évoque la disparition de l'eau douce à travers un ancien cracheur d'eau au Music-hall, ex-recordman mondial avec un jet à 9 mètres ! http://cietheatrecabines.free.fr/

19h-22h : Animations artistiques et festives

Repas aux milles saveurs

L’association France Ethiopie Corne de l'Afrique et les mamans du collectif des habitants Jacques Monod proposent de servir un couscous. Il y aura aussi du thé et du café.

Les restaurateurs solidaires, ethiopiens, végétariens ou issus des circuits AMAP et petits producteurs locaux : "De l'Autre Coté du Pont", SOLINE, Le Messob, Solange,

Compagnie Jhankar :
hommage indo-français à Rabindranath Tagore dans le parc [scène]

19h - Avec ce nouveau spectacle célébrant le 150e anniversaire de Rabindranath Tagore, la Cie Jhankar s'oriente vers la création ouverte entre monde indien et français. Poésie, chant, musique et danse se mêlent, fusion d'influences orientales et occidentales, à l'image de la vie du maître qui fut
aussi l'ami de Yeats, Romain Rolland, Thomas Mann, H.G. Wells, Albert Einstein, Henri Bergson.
Cet artiste incontournable de l'Inde moderne fut à la fois peintre, musicien, compositeur, écrivain, dramaturge, pédagogue, voyageur et philosophe.

Les Batoukailleurs de Lyon

20h30 - Depuis 2002, les Batoukailleurs (nom de code BTK) c'est un groupe de potes de Lyon et sa région qui perkutent à donf ', une batucada d'une trentaine de percussionnistes qui enflamment tout public avec qui ils entrent en contact. Un seul leitmotiv : prendre et donner du plaisir ! Par la magie de la fusion des rythmes brésiliens samba - funk - afro hautement contagieux avec le mouvement et l'énergie d'un groupe survolté, les Batoukailleurs, c'est le frisson qui vous invite à la danse.
www.batoukailleurs.org

Théâtre

"Bulles d'elles" Compagnie Conciliabules
 

Roseraie
« Et si tout restait à inventer ? Inventer une parole de femme. Mais pas de femme comme il est dit dans la parole de l'homme. Inventer une parole qui ne serait pas oppressive, une parole qui ne couperait pas la parole mais délierait les langues... ». « Bulles d'Elles » est une adaptation théâtrale de certains fragments de la création collective « Créer, Résister, Exister » (2008) autour des thèmes de l'identité, de la création et du féminin. Une parole où les gestes et les corps se fondent pour exprimer la volonté de continuer à vivre et à espérer.
www.conciliabules.fr

Association "Et si on jouait".

« La nuit des Oliviers », d’Eric-Emmanuel Schmitt (Prologue à « L’Evangile selon Pilate »). Lecture par une comédienne. Durée 1h + échanges
Il s'agit du récit d'un homme, Yéchoua, qui se demande comment il en est arrivé là. Là, à cette nuit sur le Mont des Oliviers, instant de changements révolutionnaires... Un regard singulier sur l’une des plus grandes aventures humaines et spirituelles de notre civilisation ! Pour le plaisir de partager avec vous ce cheminement vivifiant et d’en parler ensemble.

à partir de 21h jusqu'à minuit Concert groupe sénégalais, puis Bal choréographié Campus de la Doua

Dans le cadre de l'université d'été du CRID à l'INSA