Programme 2011

Les 1er, 2 et 3 juillet 2011, de 11h à 22h, sous les arbres du Parc de la Tête d'Or à Lyon

Devenons artistes de nos vies et faisons de la planète un chef d'oeuvre collectif

[toc]

Pour une politique de l'humanité : quelle France et quelle Europe à l'oeuvre ?

Programme Dialogues en humanite 2011 (fichier pdf 1Mo).

 « La communauté de destin de l’espèce humaine face à des problèmes vitaux et mortels communs appelle une politique de l’humanité ; celle-ci se fonderait sur le concept de Terre-Patrie, qui porte en soi la conscience du destin commun, de l’identité commune, de l’origine terrienne commune de l’humanité. »
A l’instar du sociologue Edgar Morin dans son essai La Voie. Pour l’avenir de l’humanité,  prenons en compte la cause humaine et construisons une politique de l’humanité.
Quels rôles la France et l’Europe peuvent-elles jouer dans l’édification d’une telle politique ? De quelle France et de quelle Europe le monde a-t-il besoin ?
La Voie d’Edgar Morin sert de base à cette réflexion/action. Puis d'autres passeurs d'humanité, venus du monde entier, s’exprimeront : Christel Hartmann-Fritsch (Coopération franco allemande), Debora Nunes (Brésil), Siddhartha (Inde), Patrick Viveret (France), Faouzi Skali et Ali Serhrouchni (Maroc), Odette Yao et Joseph Yai (Ambassadeurs de Côte d’Ivoire et du Bénin auprès de l’Unesco).
Edgar Morin invite les Dialogues en humanité à contribuer de façon collaborative au contenu du second tome de La Voie.
La démarche consiste à identifier des accords et des désaccords féconds sur la question humaine afin d’engager un dialogue. L'idée est de construire le conflit comme alternative à la violence.
« La Terre-Patrie engloberait le souci de sauvegarder indissolublement l’UNITE/DIVERSITE humaine : le trésor de l’unité humaine est la diversité humaine, le trésor de la diversité humaine est l’unité humaine. »
Trois questions se posent pour la réalisation de la politique de l'humanité :

  • quel monde ?
  • quelle Europe ?
  • quelle France ? 

Un parcours en trois jours

Le monde et la politique de l'humanité
vendredi 1er juillet

"Nous ne pouvons décider du destin de notre planète, mais nous pouvons indiquer la longue et difficile voie vers une Terre Patrie qui engloberait et respecterait les patries, dont la nôtre, ce qui comporterait le dépassement  des souverainetés absolues des Etats nations pour tous les problèmes mortels et vitaux de l’humanité tout en reconnaissant pleinement leurs souverainetés propres."
(Edgar Morin, Propositions d'une Politique de la France pour 2012)

L'Europe au service d'une politique de l'humanité
samedi 2 juillet

"Nous devons nous efforcer, dans un monde désormais multipolaire de donner à l’Europe consistance et volonté en y instituant une autonomie politique et militaire tout en faisant d’elle un foyer exemplaire de paix, compréhension et tolérance, d’une part en élaborant une politique commune d’insertion des immigrés, d’autre part en intervenant contre la radicalisation des conflits, générateurs de barbarie extrême, partout où ils se prolongent ou se déclenchent."
(Edgar Morin, Propositions d'une Politique de la France pour 2012)

La France au service d'une politique de l'humanité
dimanche 3 juillet

"Le monde n'a nul besoin d'une France tout à la fois arrogante et  vouée à un neopétainisme de sinistre mémoire. Le monde par contre a besoin de cette France ouverte et rayonnante qui donne son plein sens à un mouvement vers plus de liberté face aux atteintes aux droits humains , plus d'égalité face à la montée des inégalités et des injustices sociales, et plus de fraternité face aux logiques de repli identitaires et d'intolérance."
(Patrick Viveret, De quelle Europe, de quelle France le monde a-t-il besoin ?)

11h-14h : Le temps du lancement et du repas

14h-16h : Ateliers du sensible comme une invitation à un parcours chaque jour :

Avant les agoras et proposés par de multiples associations,artistes ou scientifiques, il s'agira d'amorcer la réflexion par le sensible au travers d'ateliers artistiques, comportementaux, ludiques... parce qu'ils n'existent pas qu'une seule forme de langage, ces ateliers accueillent tous ceux qui veulent échanger, s'enrichir autrement que par le seul discours et se former au discernement :
autant d'invitations à la distraction intelligente, pour tous les goûts et les âges.

16h-18h : Agoras sous les arbres et forum ouverts à partir des défis auxquels l'humanité est confrontée :

"La France ne vit ni en vase clos, ni dans un monde immobile. Nous devons prendre conscience que nous vivons une communauté de destin planétaire, face aux menaces globales qu'apportent la prolifération des armes nucléaires, le déchainement des conflits ethnico-religieux, la dégradation de la biosphère, le cours ambivalent d'une économie mondiale incontrôlée, la tyrannie de l'argent, l'union d'une barbarie venue du fond des âges et de la barbarie glacée du calcul technique et économique" Edgar Morin 4/4/2011
Plusieurs types d'agoras existent : une agora collective, des agoras pour approfondir un thème, des agoras de débat pour construire des désaccords  autour d'un thème et enfin des agoras sur les potentialités créatrices.

18h-19h : Témoignages de vies croisées

Retour à des rencontres plus intimes, où des témoins de vie raconteront ce qui les a rendus plus humains. Des témoignages d'espoir de personnes ayant vécu des transformations personnelles et/ou sociales.

18h-19h : Temps de coopération action

Autour du repérage de potentialités créatrices et d'un processus d'écriture collective du second tome de La Voie.

19h-22h : Le temps de la fête

Concerts, théâtre et rencontres artistiques.

 Mais aussi :

Tous les après-midi

  • Le temps des dédicaces : Rencontrez les écrivains de 13h à 14h et de 18h à 20h sur le stand des libraires.
  • Projections de documentaires et films du monde (extraits suivis de débats) : de 14h à 16h, seront projetées des vidéos sur :


  • De quoi sommes nous riches ? de Philippe Elusse
  • La marche pour la dignité et contre la pauvreté de 2010, Franck Biasini (Notre-Dame des sans-abris)
  • L'homme qui nage au dessus des tempêtes, Martine Buhrig et Franck Biasini (Notre-Dame des sans-abris)
  • Stéphane Hessel, une histoire d'engagement par Christiane Seghezzi
  • Ryadh Sallem, film réalisé par Emmanuelle Bedos
  • les éditions précédentes des Dialogues en humanité
  • les Artisans du changement

Performances et installations artistiques

  • Performance de l'artiste Emmanuel Flipo
    vendredi 1er à La Duchère
    samedi 2 au Parc de la Tête d'Or
  • Rideau de fils de soie dans un arbre, par Andrée Boulbès
    tous les jours
    Rideau de fils de soie et éléments de la nature.

Questions pratiques

Une « monnaie complémentaire », le Sol, circulera entre nous, mais... où seront les euros, vous demandez-vous ? Pourquoi une monnaie complémentaire ? A quoi ça sert ?Parce qu’il est urgent que l’économie et l’argent soient au service de l’être humain, de l’environnement naturel et de la vie en général, et répondent à des besoins non satisfaits, mais aussi pour prendre conscience que des initiatives de monnaies complémentaires existent un peu partout dans le monde... Le Sol est déjà utilisé dans certaines régions de France afin de pallier les dérives de la spéculation et de construire un autre "vivre ensemble".

Cyclopouss

Pour répondre aux besoins des personnes ayant des difficultés à se déplacer, Arefo Service propose lors de l'événement un cyclopouss, moyen de transport à la fois pratique, écologique et SOLIDAIRE qui permet, au quotidien, le maintien de l'autonomie des personnes âgées. En effet, le Cyclopouss offre à la fois un service de transport et d'accompagnement aux personnes à mobilité réduite en les aidant par exemple à monter et descendre du véhicule, porter les paquets... 

Contacts Grand Lyon

Tel. +33 (0)4 26 99 33 44
Geneviève Ancel, Coordination générale - gancel@grandlyon.org
Elodie Lefevre-Leroudier Suivi logistique -  elefevre-leroudier@grandlyon.org
Aurélie Filoche - Relations institutionnelles - afiloche@grandlyon.org
Salahaddine Sendabad Relations avec les entreprises - ssendabad@grandlyon.org
Victoria Richard Programmation artistique - vrichard@grandlyon.org
Maria Gonzales-Chavez Relations avec les territoires partenaires - mgonzales-chavez@grandlyon.org
Fabrice Brochot, Programmation, Communication, Bénévoles - fbrochot@grandlyon.org
Thomas Battistoni, Rédaction, Programmation, Relations avec les universités - tbattistoni@grandlyon.org