2 juillet 2011

[toc]

L’Europe au service d’une politique de l’humanité

11h : Introduction de Patrick Viveret en lien avec Edgar Morin

Résonance des voix des autres continents.
Echanges.
Annonce de la progression de l’après-midi.

Geste de Compostage

Depuis plus de 25 ans, le peuple Kichwa de Sarayaku lutte contre la pénétration de compagnies pétrolières sur son territoire traditionnel. Ce peuple utilise des moyens de lutte très concrets . En solidarité, en France un projet symbolique naît : « Sisa ñampi, le Chemin de fleurs ». Comme partie de ce projet, les Dialogues en humanité proposent un geste écologique de récupération de déchets à la source : le compostage. 
En présence de : Gilles Clément (concepteur du jardin planétaire), Holger Humberto Cisneros Malaver (ancien président du peuple Kichwa de Sarayaku, Brahma Dhoj Gurung (directeur d'une ONG de reforestation), Siddhartha (directeur du Centre interculturel Pipal Tree-Fire Flies), Corinne Arnould (Collectif "Artistes & Frontière de Vie", Association Paroles de Nature).
Avec la participation de : les maîtres composteurs, les jardiniers du Parc, les espaces verts de la Ville de Lyon, la Direction de la Propreté et la division de gestion de déchets du Grand Lyon, et les bénévoles des Dialogues en humanité.
 

12h30 : Pique-nique sous les arbres

Accueil des locataires de l'OPAC du Rhône.
Accueil des cantoniers de Rillieux-la-Pape et Caluire, et des habitants de Rillieux.

14h-16h : Ateliers du Sensible et Formation au Discernement

[view:ateliers_liste==106]

16h-18h : Agoras

1 - L’Europe et l’Afrique au service d’une symbiose des civilisations.

Animé par : Ya Mutuale Balume (Afrique Europe Dialogues en humanité l'Association, engagé sur les migrations, la coopération internationale ) et Karim Mahmoud-Vintam (Sciences-Po Lyon)
En présence de : Odette Yao (ambassadeur de la Côte d’Ivoire auprès de l'UNESCO), Olabiyi Babalola Joseph Yai (ambassadeur du Bénin auprès de l'UNESCO), Teshomé Toga (ambassadeur d’Ethiopie en France), Kiflé Selassie (ancien directeur du patrimoine de l'UNESCO), Henryane de Chaponay (fondatrice du CEDAL et de l'IRAM pour le Développement Réciproque des Savoirs), Nathalie Pere-Marzano (secrétaire générale du CRID), Hubert Julien-Laferrière (vice-président du Grand Lyon à la coopération décentralisée et CGLU, Cités et Gouvernements Locaux Unis), Antoine Dulin (auteur du rapport "Biens mal acquis : à qui profite le crime ?" sur la corruption France-Afrique), les participants au Forum social mondial de Dakar comme Marie Gaudfernau.

2 - Alternatives à l’économie casino :

Invitation à la réflexion pour penser l'économie autrement que sous l'angle de la suprématie du court termisme et de la financiarisation. Des croyances économiques se sont installées dans l'opinion, alors que toutes ne sont pas nécessairement pertinentes. L'économie sociale et solidaire constitue une des alternatives à l'économie casino et de nombreuses initiatives existent déjà dans de nombreux domaines.
Animé par Geneviève Brichet (présidente de l'Association lyonnaise d'Ethique Economique et Sociale) et Ivan Maltcheff (association TPTS).
En présence de : Hélène Combe (projet de chaire développement humain durable et territoire, Ecole des Mines de Nantes), Christine Ollier (CJD), Jean-Michel Herrewyn (directeur général de Veolia Eau), Claude Alphandéry (Labo ESS), Pierre-Alain Muet (député du Rhône), Dirceu Conceição Santos (coordinateur de l´ARSOL, Arte Rede Solidária, réseau de coopératives d´artisans de Salvador à)))))), Kátia Aparecida Oliveira dos Santos (coordinatrice de commercialisation de la SESOL, Superintendance de l'économie solidaire du Ministère du Travail, de l'Emploi, du Revenu et du Sport du gouvernement de l'Etat de Bahia au Brésil), Julien Pelletier (ANACT, prospective internationale), Sébastien Bonte (Angelor), Robert Lion (Agrisud), Nelton Miguel Friedrich (ITAIPU), Daniel Jover (Président APRISE-PROMOCIONS), Kent Hudson (Etats-Unis).

3 - Potentialités créatrices et Europe, territoire en transition :

Focus sur des expériences européennes de mobilisation citoyenne
Il s'agit de penser les territoires autrement, par exemple en incitant les citoyens d'un territoire (village, commune, ville ou quartier d'une ville) à prendre conscience du pic pétrolier et de l'urgence de s'y préparer (notamment en réduisant ses émissions de CO2 et sa consommation d'énergie d'origine fossile). Les citadins sont également invités à ralentir leur rythme de vie.
Animé par : Laurence Mine, association 4D et experte en développement durable auprès des entreprises et des territoires
En présence de : Jacques Theys (directeur de la prospective au Ministère de l'Ecologie et du Développement durable, spécialiste des scénarios post-carbone), Pierre Ducret (président de CDC-Climat), Bernard Perret (ingénieur, socio-économiste, auteur de Pour une raison écologique), Brahma Dhoj Gurung (NSCFP, Nepal Swiss Community Forestry Project), Michel Mousel (villes post-carbone), Cyril Dion (Terre et Humanisme), les initiateurs des villes en transition, Philippe Meirieu (vice-président Région Rhône-Alpes), Frédérique Bedos (Imagine, documentariste), Emerson Andrades Sales (universitaire brésilien), Nicolas Dubois (Klub Terre), Coryne Nicq (Entrepreneurs d'Avenir en Rhône-Alpes) et les Entrepreneurs Verts.

18h-19h : Temps de coopération-action

1 - Apprendre du printemps arabe

Aujourd'hui, la crise généralisée du crédit affecte la confiance que l’on peut accorder aux marchés financiers, aux médias, à la classe politique ou à la publicité, en même temps de nouvelles formes de réseaux se mettent en place jusqu'à faire tomber de nouveaux murs. Dès lors, il importe de réfléchir à comment parvenir à une haute qualité démocratique. Quels enseignements pouvons-nous tirer des révolutions arabes pour aller dans ce sens ? Quelles solidarités construire ?
Animé par : Caroline Chabot (journaliste "Actes et sens").
En présence de : nombreux invités d'Egypte, Algérie, Maroc et Europe dont Mohamed Askari (flûtiste égyptien, compositeur et musicologue spécialiste de la musique arabe à Berlin), Karim Mahmoud-Vintam (Sciences-Po Lyon), Anouar Benmalek (écrivain), Mustapha Kharmoudi (poète, écrivain), Anne-Marie Codur (Projet "University of the Middle-East"), Jean-Baptiste de Foucauld (Démocratie et Spiritualité), Bernard Lagache et les porteurs du Pacte civique.

2 - "Empowerment" et réciprocité des savoirs

à l'initative de l'AFEV. Comment les étudiants s'engagent contre les inégalités et préparent leur université d'été (fin août) sur "Les nouvelles solidarités pour construire la société de demain". Ils définissent ainsi la notion d'empowerment : l'acquisition progressive par les populations auprès desquelles nous travaillons de la "capabilité", de l'autonomie : faire avec les gens, de manière à ce que à terme, ils n'aient plus besoin de nous.C'est ce "avec", c'est ce travail conjoint qui est à réfléchir.
En présence de : Marion Sessiecq (AFEV), Marie Gourion (association Unis-Cité), Henryane de Chaponay (fondatrice du CEDAL et de l'IRAM pour le Développement Réciproque des Savoirs), Jaime-Alberto Perez (universitaire à Grenoble), Najat Vallaud-Belkacem (Adjointe au Maire à la Jeunesse de Lyon), Varinia Vinay-Forga ("Dialogues en humanité l'Association"), Antoine Dulin (Scouts et Guides de France, membre du Conseil économique et social), Catherine Dolto (médecin, haptothérapeute et écrivain), Lahcène Messahli (Président AWAL Grand Lyon).

18h-19h : Témoignages de vies croisées

4 - Emmanuel Flipo (artiste plasticien qui aborde les sujets du réchauffement climatique, de la géopolitique et de leurs conséquences au travers de procédés artistiques novateurs. Depuis New York en mars 1996 "El Niño", jusqu'à sa récente performance lors du Sommet sur le changement climatique à Copenhague/Danemark "La Niña" Pigments sur la neige) et Margot Carrière (Compagnie de la Belle Zanka, Art de la Rue de Lyon à Tokyo, à Shanghai ou Montréal, de l'Afrique à l'Amérique du Sud, des quartiers populaires à la Biennale de la danse, à l'exposition universelle...)
Animé par : Jean-Pierre Worms (sociologue).

5 - Gilles Clément Jardin Planétaire, Holger Humberto Cisneros Malaver (ancien président du peuple Kichwa de Sarayaku, Equateur, Amazonie), Hélène Pelosse (ex Directrice générale de l'Agence Internationale des Energies Renouvelables, IRENA), Catherine Dolto (médecin, haptothérapeute et écrivain).
Animé par Corinne Arnould (Paroles de nature) et Emerson Andrade Sales (chercheur climat-énergie, Université de Salvador de Bahia) ))

19h-22h : Animations artistiques et festives

Théâtre et batucada

« Les petits contes de la richesse » Compagnie de la Tribouille

http://latribouille.free.fr/

  • Les Porte-paroles : Grande nouvelle ! Un porte-parole officiel est là pour nous annoncer une très grande bonne nouvelle pour l’humanité toute entière. Les médias sont là, une équipe fourmille autour pour préparer l’annonce !
  • Jour de chance pour les pauvres : un expert financier met toute sa science de l’économie au service des pauvres. Grâce au capitalisme, c’est possible de trouver le magot qui leur permettrait de sortir de la misère !
    http://latribouille.free.fr
« En toute oralité » « Vers l’intégrité » Compagnie Waaldé

Kiosque à musique
Ce projet de lecture-concert se présente comme un montage de textes lus et accompagnés en musique, fruit de la collaboration de 25 historiens de l’Afrique qui ont répondu à l’appel lancé par Adame Ba Konaré suite au discours prononcé par Nicolas Sarkozy en 2007 à l’Université Cheik Anta Diop de Dakar. Ce spectacle vient alimenter la réflexion en posant un regard différent sur l’histoire des relations franco-africaines, un regard plus humoristique, plus poétique, plus romancé.

« Chut, le roi pourrait t’entendre », Compagnie Les Chapechuteurs

Roseraie
L’histoire de « Chut, le roi pourrait t’entendre » est tirée d’un album jeunesse écrit par Didier Sustrac en 2007. Sur le petit royaume de Chimère règne le très autoritaire roi Chachuffit. Des cailloux coincés dans sa bouche l’obligent à mettre des « chhh » à tous les mots et il contraint son peuple à parler comme lui. Le petit Zouri devra faire cracher au roi ses cailloux avant la fin de la nuit et faire lever les lois injustes qui enchaînent tous les habitants de Chimère. En abordant tous les champs de la transmission orale et théâtrale, les Chapechuteurs proposent un conte de différence, de résistance, de solidarité mais aussi une réflexion sur le langage et ses profondeurs, sur les débordements politiques et sociaux...

« Atmosphère, Atmosphère », Compagnie Spectabilis

Roseraie
Ça commence comme un débat... non, comme un spectacle... ou les deux ! Il y a un animateur qui tente de faire le tri sélectif des idées reçues sur les questions de  réchauffement climatique, de gaz à effet de serre et d’énergies renouvelables, mais très vite ça devient chaud bouillant sur le plateau, alors avec l’animateur on décolle, on change d’atmosphère… De super-héros planétaires (survolant du bout des ailes les problèmes de ce bon vieux globe), on plonge dans la couche d’ozone direction l'histoire du monde, du plus grand au plus petit, et jusqu’au cœur de l’animateur, là où ça frissonne… De là on part à la recherche de son rapport intime à la nature, de l'éco-citoyen qui sommeille en lui, qui s'éclate, qui s’interroge, qui prend du plaisir, qui doute… et qui rêve ! ...
Atmosphère, atmosphère,
Dans la gueule de l’atmosphère,
On n'a même pas peur, on sait comment faire… 

Les Batoukailleurs de Lyon

Porte de la roseraie, porte de la voûte et en déambulation
Les Batoukailleurs, batucada de la Gourguillonnaise, un groupe de potes qui perkutent à donf’ et qui enflamment tout public avec qui ils entrent en contact.
www.batoukailleurs.org 

  
 

Performance de l'artiste Emmanuel Flipo

Porte des enfants du Rhône
Emmanuel Flipo fait parti des artistes engagés de notre temps. Sensible aux problèmes environnementaux, l’artiste souhaite présenter dans des villes françaises ses cartes « géo-poétiques ». Pendant 45 minutes, l’artiste dessinera une œuvre éphémère au sol en jetant au vent des pigments naturels. Christian Ricau, situé sur une scène en hauteur, interprétera en direct une création musicale inédite pour théâtraliser la scène et sublimer les impressions que procure visuellement la performance. Les œuvres d’Emmanuel Flipo évoquent une représentation partielle du monde idéalisé, où les frontières géopolitiques s’amenuisent au profit des contours naturels.
Seul artiste français habilité à réaliser une performance au sommet Mondial sur le Changement Climatique à Copenhague.
www.emmanuelflipo.com

Asculta

Passage de l'île du souvenir

Asculta est un choeur de chants polyphoniques corses impulsé en 2008 par Fabien Haug et formé régulièrement grâce à l'enseignement de différents maîtres de chants (Jean-Pierre Giorgetti, Jean-Etienne Langianni, Jean-Philippe Barbolosi). Le groupe propose un répertoire de chants sacrés et profanes où l'écoute et l'amitié sont des valeurs essentielles.
www.asculta.fr 

Concerts

Récital autour des poésies et des textes d'Andrée Chédid avec Fayçal Salhi (oud) et Soumya Ammar Khodja

Scène
Fayçal Salhi accompagne l’écrivain Soumya Ammar Khodja pour un récital rendant hommage à la poésie d’Andrée Chédid, femme de lettres et poète française d’origine libanaise dont l’œuvre est un questionnement perpétuel sur la condition humaine et sa fragilité, sur les liens entre l’Homme et le monde. Dans ses textes, elle évoque l’Orient avec sensualité pour mettre en avant ses parfums et s’attache aussi à décrire la guerre au Liban. La rencontre de ces textes et de la musique traditionnelle arabe vous invite au voyage.

Forro de Rebeca

Scène
Forro de Rebeca pratique une musique traditionnelle à danser, métisse et décomplexée. Un mélange captivant de sonorités inspirées par le chant coloré des troubadours et la résonance envoûtante des percussions afro-amérindiennes. Une sorte de voyage musical, le tout porté par des mélodies et des rythmes issus d’un répertoire oral bien souvent méconnu. Fondée en 2008, cette formation explosive se forge peu à peu une solide réputation, s’affirmant dans la région comme une référence du style, reconnue notamment pour son énergie unique en concert. En effet, c’est sur scène que le propos musical du Forro de Rebeca prend tout son sens, communiquant à un public de plus en plus large cette joie de vivre si typique de la culture brésilienne.
www.myspace.com/forroderebeca
 

Carlinhos Cor das Aguas

Scène
Carlinhos Cor das Aguas vient de Salvador. Bossa Nova, Baiao, Samba de Roda, Forro sont les rythmes qu’utilise Carlinhos Cor das Aguas pour traduire avec délicatesse et simplicité les traditions culturelles du peuple brésilien. Carlinhos reflète ce mélange de culture portugaise, africaine et indienne, propre au peuple bahianais qui est la matière de son inspiration et de sa création musicale. Il étudie la guitare avec le maître Almiro Oliveira et commence à chanter dans des festivals et des fêtes. Dans les années 70, époque d’agitation culturelle et politique très forte dans le milieu étudiant, Carlinhos, alors étudiant en architecture, participe activement aux circuits culturels de l’époque. C’est à ce moment-là que se crée le groupe Carlinhos Cor das Aguas formé par des étudiants. En 1978, il participe au show musical « Noites de Liberdade » aux côtés de Gilberto Gil et de Caetano Veloso. Entre 1984 et 1985, Carlinhos entreprend une tournée nationale (Rio, Natal, Recife, Salvador…) et remporte de nombreux prix  comme le trophée Caymmi pour la meilleure musique de l’année. Il participe au « Especial Vinicius de Morais e seus Herdeiros » pour la RAI, la télévision italienne, compose la bande-sonore du film « Na Bahia ningém fica de pé » de Pola Ribeiro au début des années 90. La victoire qu’il remporte au festival Canta Nordeste avec sa chanson « Gueixa » en 1994 conduit au lancement de son premier album en 1996, « Carlinhos Cor das Aguas ». En 2002 sort son deuxième album « Aldéia » qui remporte le trophée Caymmi dans la catégorie Meilleur disque de Musique Populaire Brésilienne.
www.myspace.com/cordasaguas